Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/01/2007

'07, résolument.

Déjà je tarde à me connecter, parce que bon, se connecter, c'est continuer de commencer de chercher du travail et du coup je risque de trouver un truc qui me plaît et du coup ça pourrait devenir sympa et faut quand même pas déconner. Pas tout à fait, mais un peu. Enfin, je me comprend quoi. Donc, je procrastine.

Ensuite je me retrouve encore dans un shéma que je connais tellement bien et que je hais, avec une de mes amies. Un shéma que j'aime tellement pas qu'avec ma souplesse de caractère habituelle (clin d'oeil) je l'accélère jusqu'à la fin que je connais le mieux et qui me plaît le moins. Encore des histoires à la con pour lesquelles on hausse la voix, les mots, les yeux, mais qui témoignent surtout que le couac est ailleurs comme la vérité dans X-files. Bref, des gamineries qui n'en sont pas, des histoires de personnes qui changent, qui s'en veulent, qui ont perdu la faculté de s'en parler. A force de prendre des gants pour ne pas froisser l'autre, on se retrouve à ne plus savoir être soi avec. Et c'est chiant. C'est pas la fin du monde, c'est pas la première fois, mais ça se construit et donc comme les lego de notre enfance quand ça tombe on aime moyen.
Alors, rassembler sa maturité durement gagnée pour essayer de ne pas reprendre les vieux sentiers, se concentrer sur les jolies choses, se souvenir de pourquoi c'est bien au lieu de compter ses griefs comme l'Avare compte ses Louis d'or. Et laisser retomber la pression, pas l'amitié.

Me gorger de cinéma avec mes soeurs, mes potes, seule, lire au soleil, profiter et savoir que 2007 sera un grand cru.

En tout cas, ça promet, et les promesses j'aime bien ça.

PS : Evidemment, cette année je vous la souhaite riche de rencontres, d'opportunités et de bonheurs petits et grands.

Commentaires

Ah là là, ce que tu racontes là on dirait vraiment ma vie en ce moment avec un certain Espagnol...ça craint.
Et si on se souhaitait un dialogue plus serein pour 2007?
Et un Starbuck avec des vraies places assises?
Gros bisous

Écrit par : FetFille | 04/01/2007

On va se souhaiter ça. Et le reste. Et comme dit la grande Sophie je nous ajoute "du courage, du coura-age", on sait jamais ;)

Pour le starbucks, ça nous apprendra d'y aller en pleine aprem, en pleines vacances, près des grands magaisn, non mais franchement !!
A vite, gros bisous et "notre peuple vaincra".

ps : moi je trouve qu'on se braque pas.

Écrit par : Mathilde ma F&Fille | 04/01/2007

Les commentaires sont fermés.