Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2007

Laundry Singy Day

Un samedi matin qui chante, réveillée par coup de fil sympa proposant un little italy pour déj. levée vite, douchée de près (ouais c'est le week-end), chanter sous la douche, sortir, se crémer, se saper, mettre une lessive en route, faire la poussière, en beuglant avec les cranberries à fond...
Remettre ma maison dans un état que j'aime, faire la petite vaisselle, trouver une place à la couverture que le grand schtroumpf a laissé derrière lui en partant s'oxygéner en bretagne, mettre alanis sur la platine et chanter avec, faire les carreaux en papotant au tél avec ma soeur (conversation super top du genre "fais chié le travail/oui moi aussi/ fais chié les sous/oui moi aussi/ et sinon ?..." une discussion de filles quoi).

Retrouver mon Elise rue Montorgueil, manger un bon petit plat de pâtes en rêvant à des vacances en gondoles... Sortir, enfourcher nos lunettes de soleil, et décider de se ballader. Faire un crochet pour admirer Saint Eustache, aux vitraux éclatants et à la "capacité volumique" (merci florence foresti) si top. Arriver au pont neuf et s'extasier sur cet appart, cette terrasse, et l'autre là, trop grand, et cette baie vitrée de rêve donnant sur la seine... Traverser et revenir par le Pont des Arts, en pull, soleil dans le dos, dans le nez, partout, du bonheur bien en avance - on est en février, je rappelle. Passer par la place carrée baignée de lumières, se faire aveugler par la façade du ministère de la communication en acier au soleil, s'attarder jardin du palais royal, se redire la chance de vivre ici parce que c'est trop beau.

Se faire attrapper par le Sephora rue de Rivoli, flâner une heure à essayer les nouveautés et copiner avec la vendeuse, repartir avec des points en plus sur la carte et quelques achats bien mérités (!). Finir par aller dans les Halles à la recherche de cadeau pour un bébé. Partager un fanta/jus de fraise presqu'en terrasse. Raccompagner Elise au RER, et rentrer à pied par mon chemin pref, toujours sous le soleil, toujours le manteau à la main. Faire les bisous du jour aux "petits carreaux" (équipe de jour).

Sortir le linge, l'étendre, mettre une autre lessive en route, Papoter une heure avec ma cousine loin. Faire pêter la soupape des deux côtés pour repartir presque sereines (...). Allumer l'ordi, mettre le nez dans msn, lire un peu mes blogs prefs et rire, passer rapidement, regretter de pas être plus près, se bouleverser, répondre à des mails, passer l'aspi avec un medley des années 60 à fond, poster un peu sur mon blog. Caler un dîner avec mon gang de gars du web. Caler l'heure du rendez vous du dîner des soeurs, et se préparer en musique (j'ai pas encore choisi ni la musique, ni les fringues).

Un samedi, quoi !

Les commentaires sont fermés.