Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/03/2007

Journées chargées

medium_15-Ebisu_-_Jour_de_pluie.jpgUn samedi avec le réveil à 8h30 déjà. Un samedi avec ma petite soeur de Cannes (ma voisine de vacances) qui vient passer la journée à Paris avec sa maman. Du coup, aller les récupérer à la gare de Lyon à 10h, les accompagner au parc des expos pour le salon de l'esthétique (et ouais...) et rester déjeuner avec elles dans un troquet du coin. Puis repartir sous la pluie glacée, affronter le macadam pendant 15 minutes qui semblent très très longues. Friser (et ben oui, la pluie !). Rentrer enfin, après juste toute la ligne 8 en métro, mais que font tous ces gens dans mon wagon ??

Arrivée, se poser devant l'ordi, les cranberries à fond, pour me secouer les neurones, me défaire de cette apathie d'après la pluie battante froide sur mes tempes, ma tête et mes nouvelles bottes. Pffffff.
Il est peut-être question de sortir ce soir, et même si Mars se pare de toutes les qualités de l'hiver polaire, même pas peur et encore envie de jouer à se dégourdir les jambes. Un peu pour oublier que bientôt 28. Beaucoup pour le plaisir juste, comme l'a si bien chanté Herbert Léonard en son temps, hein.

Sinon, demain, voir mes parents, donc me lever tôt et essayer de me faire la tête et l'air de la fille sage qui bosse et se couche tôt qu'ils aiment penser que je suis. HAHA. Bref. Aller jusqu'après le périph, l'A86 et les voir, eux et les petits d'une de mes soeurs. Et essayer de ne pas rentrer trop tard pour essayer de me reposer avant d'attaquer nouvelle semaine que je pressens bien mouvementée au boulot. Et passer quelques coups de fils, faire ma fille le temps d'un masque ou deux, étendre ma lessive, oublier l'envie de shopping qui me grimpe l'échine depuis quelques jours, la refouler en écoutant fort du rock (si, ça marche) et décider le programme de ce soir.

Bon, bah voilà, rien que de l'écrire ce week-end, j'ai comme un coup de fatigue... Mais c'est ça la vie, rempli. Non?

Commentaires

rentrage maison fait.
stop.
à vous de jouer.
stop.
et de viendre.
stop.
jusqu'aux pointes.
stop.

Écrit par : Folie Privée | 24/03/2007

Avé toi.
jusqu'aux pointes, fait.
cannes bien en ligne de mire pour les 2 moussaillons.
mission déclenchée pendant farewell.
espace volumique entre paris et cannes bientôt réduit à néant pour nous.
des bisous et WELCOME HOME COPINE !

Écrit par : Mathilde | 24/03/2007

Les commentaires sont fermés.