Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/04/2007

Si je vous racontais mon anniv...

D'abord évidemment la charrette de vendredi soir, sisi tu sais quand c'est presque l'heure de rentrer que tu te vois déjà en week end prolongé et qu'en fait la tuile tombe juste dans ton carré de responsabilité et que donc par définition c'est toi qui gère... Une gestion quelque peu amoindrie par l'ombre qui se rapproche d'une soirée d'anniv où tu aimerais bien pouvoir faire bonne figure, mais en fait non, tu partiras du taf juste à temps pour sauter dans ta douche avant que les premiers invités n'arrivent, un bonsaï à la main près à souffler avec toi tes 28 bougies.

Vite suivis par d’autres (amis hein pas bonsaï), avec des roses roses (ui parce que j’aime bien le rose), une bd de paresseuse (m’aurait-on reconnue ?!!), LE film que j’avais raté au cinoche, le nouvel album de Calo, des carnets à ne pas oublier les livres lus et les films vus, du multifruits, des chocolats, de la bonne humeur, un chèque à l’encre argenté, des blagues, et tout et tout.

En lieu et place des traditionnelles bougies plutôt un maxi burger à la sauce pepper parce que comme dit mon Chouchou, « pepper is better »… Des demis, du vin, une grosse tablée : des timides aux grandes gueules collés, des qu’on voit pas souvent, des qui se connaissent pas, un revenant et son nouvel ami un peu flippants, et la fatigue de la semaine te rattrappe. Et l’heure qui tourne, et les mégots qui s’entassent, et tes lentilles qui te collent aux yeux, et le stress que tu t’es fait de la présentation au bureau qui redescend et rien qu’envie de se pelotonner au lit avec bourriquet. Vite.

Donc tu rentres, tu te vois déjà sous ta couette lisant mollement le chapitre du soir, puis plus tard, toute lumière éteinte, s’endormir en regardant les étoiles phosphorescentes qui te veillent, et penser à faire des beaux rêves. 28 ans, tu te dis, et l’ébauche d’un énième bilan s’enclenche dans ta petite tête, quand tu te redresses en sursaut, quand tu réalises que t’as oublié le plus important.

Tu te relèves, la tête vasouilleuse, tu cherches en tatonnant le petit pot qui traîne pas trop loin de ton lit et tu retournes te blottir avec la peau du visage gluante.
C’est aussi ça avoir 28 ans. Penser à mettre sa crème pour pas être vieille tous les soirs… C'est moche.

Commentaires

Bon anniversaire !!!
Et 28 ans c'est tout pas vieux voyons !

Écrit par : éliiiiiiiise | 10/04/2007

Bah non, c'est pas trop trop vieux, y'a pire y'a 29 :)
Merci miss...

Écrit par : mathilde | 10/04/2007

Je ne fais que répeter ce qui se dit audessus...mais 29 c'est pas vieux.... c'est pas encore 30 alors profites!

Écrit par : Sushi | 10/04/2007

Eh bien bon anniv un peu tard sans doute !
Mieux que la crème, le sourrire, parce qu'on s'empêchera pas d'avoir des rides, alors autant qu'elles soient belles !

Écrit par : Aurélie M | 11/04/2007

Les commentaires sont fermés.