Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/05/2007

Ooh lala, in french in the text

Le fameux "oh lala" que nous envient les anglais (cf une du guardian aujourd'hui) ponctue mes journées, tu sais le "oh lala" j'ai oublié ce rendez-vous qui est dans 15 min et que je n'ai pas préparé, le "oh lala" cette semaine n'en finira donc jamais, le "oh lala" cette lampe c'est exactement ce qu'il me faut pour bouquiner dans mon lit, le "oh lala" comment j'ai pu oublier d'aller à cette fête et ne m'en souvenir que deux jours après.

Ce genre de "oh lala" là.
Et puis les "oh lala" qui te tordent le bide et te vrillent les tempes. Ceux qui reviennent, avec un coup de fil malencontreux où il ne faudrait pas, avec l'amie qui souffre un peu là où elle ne devrait pas qu'ils disent, mais que toi tu sais que ça troue le coeur et le reste (sisi on est normales !), ceux pour les gens qui s'en vont quand on arrive, toujours. Les "oh lala" qui s'en vont aussi et dont le retour se fait attendre, genre "oh lala" il me plait bien lui...

Celui qui revient le plus à la surface de ma petite tête ces jours-ci, tu l'auras deviné, c'est "oh lala" vivement les vacances !

ps : sinon, y'a aussi oh lala c'est pas clair ce que j'écris, mais on peut pas tout faire, hein, et pis moi j'adore mickey et ce soir je vais au cirque alors.

Les commentaires sont fermés.