Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2007

Romanesque

f3f2bd646d7b90392ffef20e852c3db8.jpgDepuis hier, ça rime avec cauchemardesque.

Parce que, l'été arrivant, les magazines féminins nous survendent toute histoire de fesses (fut-elle d'amour) et s'attachent à lister tous les partout où le coup peut frapper, des attendus : la plage, le bar, la boîte, le club med; aux courus d'avance : le boulot, le métro, les mariages des copines; en passant par les insolites et les improbables que je ne citerai même pas.
Sans oublier, l'éternel ex qui reviendrait d'on ne sait où, juste pour se jouer la ritournelle du "si on terminait ce qu'on a commencé", ce qui en langage de mag féminin de l'été signifie, une ou deux soirées torrides.

Et le sempiternel papier sur le besoin des filles de mettre du romanesque dans leur histoires de cul. Ou d'amour. Ou les deux. Et c'est là que cosmo et moi, on n'est plus très d'accord.

Bah oui. Quand cosmo parle de romanesque, il s'agit toujours au bas mot, d'un homme marié qu'on arracherait à sa petite famille, de son cousin Germain avec qui on jouerait au docteur (la trentaine en vue, je précise), de l'Ex (avec un grand E parce que c'était Lui) de sa meilleure amie avec qui on découvre une sexualité audacieuse, de son meilleur pote après une soirée alcoolisée... Romanesque, qu'ils disent.

Moi le romanesque je voyais pas ça simple, simple mais pas non plus juste pour satisfaire sa libido.

Alors on va dire que je suis pas d'accord avec Cosmo là-dessus. Et surtout, je m'éloigne du romanesque direct avec mes bottes de sept lieues... Et la presse féminine, je vais faire une petite pause, hein, parce que quand le soleil ne tape pas fort fort et qu'on a pas les pieds nus dans le sable on se rend vite compte de ses limites.

ps : et tant que j'y suis, dans l'article "35 idées pour être sexy dans la vie de tous les jours", je suis pas super pour passer l'aspirateur en robe de soirée, hein.

Les commentaires sont fermés.