Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2007

Quand Paul lâche enfin Emma

6e034326e982c20a26da121bbe5a542b.pngParce que trop de bruit tue le bruit.
Faire une campagne comme on monterait sur un ring, pour prouver qu'on est le plus fort, le plus grand, le plus tout...
Montrer comme on arrive à faire une campagne dans les nouvelles règles de l'art, comme on maîtrise les médias tradis & alternatifs, montrer comme ça vaut le coup de s'appuyer sur les bons leviers pour faire du bruit...
 
Voilà ce que Lagardère Active Media a fait avec son Emma pourchassée sans subtilité par un Paul assidu et décidé à tout mettre en oeuvre.Un Paul qu'on nous a vendu comme monsieur tout le monde qui dépense ses yeux pour user et abuser d'un romantisme échevelé conjugué à 360° !
 
La démonstration est faite, mais le pot aux roses était bien trop gros. Si les médias ont joué le jeu (oui même ma Matinale en a parlé beaucoup) et si Emma nous a parasité quelques semaines, ce "buzz de fer" ne m'a pas convaincue. Les moyens et les canaux importent en communication, évidemment, mais il ne faut jamais oublier qu'il vaut mieux avoir une très bonne idée pour ne pas décevoir tout le monde au moment de vérité.
 
Cette Emma me rappelle un certain Jean-Patrick en 4/3 qui avait envahi Paris un été, les coups de billards en 3 bandes sont risqués ; c'est à dire toucher le grand public pour ensuite remonter vers les professionnels sucseptibles d'acheter de l'espace vu le buzz généré.
Alors je dirais que parce que trop de bruit tue le bruit, tous les coups ne sont pas bons à jouer.

Commentaires

Cool je voulais en parler aussi mais en ce moment, faut que j'arrête la série "tout m'énerve" je pense. Sinon, ça a choqué personne que la démonstration de la régie passe par la création d'un faux blog ?

Écrit par : Eric | 28/11/2007

Viens,on serait les vieux du muppet show et on râlerait sur tout ce qui nous soule...
Moi j'adore.
Sinon le coup du faux blog c'est une hérésie, et je suis loin d'avoir fait le tour de cette campagne affligeante mais j'avais juste le temps d'un coup de gueule rapide ;)

Écrit par : Mathilde | 28/11/2007

Ils m'ont gonflée aussi ces deux cons là, Emma et Paul. Par contre, Jean-Patrick, j'avais à l'époque acheté sa compil' ("La compil' de Jean-Patrick": que du bon disco dessus). en même temps, Jean-Patrick n'avait pas vraiment eu l'occasion d em'agacer à l'époque: j'étais encore provinciale (et en bord de mer, Jean-Patrick, on le voyait pas trop).

Écrit par : Miss Blablabla | 28/11/2007

[Mode boulet ON] Comme j'ai commenté chez Eric, je viens commenter ici pour respecter la parité... [/Mode boulet OFF] Bises :)

Écrit par : Jean-Christophee | 28/11/2007

Miss Blablaba > Oh lala y'a eu une compil ? Mais je savais pas malheureuse... J'adore !! (sinon c'est vrai que Jean patrick n'était pas partout lui, juste affiché...)

Le papa de Charles > j'adore quand tu balises tes comments, mais je vois pas d'outrage hein, c'était tout des jokes :) bises à la famille et bien bien cool de t'avoir vu

Écrit par : Mathilde | 28/11/2007

Rien à dire de plus : http://paulo-lache-moi.blogspot.com/

Écrit par : Eric | 28/11/2007

Eric > Trop bien !

Écrit par : Mathilde | 29/11/2007

Merci à Lagardère active, qui par cette dernière campagne nous rappel avec tant d’a propos que :

- La typographie USArmy/Stencil est bien un signe de son vrai métier, celui qui fonde son chiffre d’affaire passé, présent ou futur, à savoir l’industrie de l’armement.
- Cette entreprise (et donc sa communication) suinte le mensonge, elle n’a rien fait pour Pierre, ni pour Emma, ni pour leur amour, puisqu’ils n’existent pas.
- Elle use d’une imagerie « graffiti/art urbain » dont elle est aussi éloignée qu’Interflora peut l’être du missile longue portée. Pire, elle en reprend les méthodes, elle, une des régies publicitaire les plus puissantes de France...

Jusqu’où ira le sémillant Arnaud ? Lui qui compare ses partenaires d’affaire à des partenaires sexuels, devant députés et journalistes, lors de la récente commission des finances… Il se paie ici notre attention collective par un racolage massif, et pour très peu de contacts utiles. Si seulement il savait les faire, ces fameuses frappes chirurgicales…

Écrit par : tony | 29/11/2007

Les commentaires sont fermés.