Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2008

De saison

Et péchu juste comme il faut!

Et si avec, je peux avoir un transat au bord de la piscine, le cours d'aquagym (mais celui du collègue de Kikos) dans 15 minutes et boulettes en vue...

27/11/2008

J'voudrais mais j'peux pas

Image 3.pngParce que les mots me manquent.
Le temps aussi, pis l'envie parfois.

Parce que ce n'est pas l'endroit, ni le moment.

Parce que j'ai plein de choses à dire que je voudrais dire mieux (genre "bien" ce serait pas assez, faudrait que je les dise "mieux" alors qu'on en conviendra là je les dis juste pas, mais va comprendre).

25/11/2008

I'm green today

J'ai pas trouvé moins kitch et la chanson n'est pas sur Deezer, mais c'est celle-là que je veux aujourd'hui !

21/11/2008

Thomas Dutronc à l'Olympia, c'est magique

J'aurai aussi pu titrer "Merci Thomas !" ou "Thomas m'a collé la fièvre" (mais ça j'y reviendrai)

Je sors juste de l'Olympia (façon de parler, en vrai, j'ai pris le métro, marché un peu, cherché mes clefs, pris ma température -ouch 38.7-, étendu une lessive de noir...) et je rentre à la maison la tête pleine.

Pleine de notes, lancées comme des cris depuis la scène de l'Olympia sous les petites loupiotes de bal, par des cordes pinçées, vrillées, tordues malmeées par 30 doigts et un archer. Des notes sublimes. Toutes. Des artistes généreux, tous de la même famille que Thomas Dutronc ,celle de ceux qui jouent à se pendre quand résone bach, ceux qui tapent du pied un coup à droite un coup à gauche quand ils jouent de leur guitare comme s'ils étaient nés avec, ceux qui entonnent O Sole Mio sur l'air d'Its Now Or Never de Presley en polyphonies corses, ceux qui font applaudir et se lever un Olympia bourré à craquer où il faisait bien trop chaud.

Pleine de l'humour, tantôt débile, toujours juste qui tape où les coins de lèvres dessinent un sourire, d'un Thomas en pleine forme qui n'a rien à envier à ses stars de parents, tout plein qu'il est lui de ce talent-là dont elle disait  que si tu l'as, tu l'as. Il l'a. Et il a aussi celui de s'entourer comme il faut. (Je regrette de n'avoir pu écouter l'invité surprise d'après rappel, Ninine Garcia, mais il fallait que je sorte, rapport à la chaleur étouffante)

Pleine de magie quoi. Et contente d'avoir partagé ça pour son anniversaire avec les tortues.

Bonne nuit.

J'ai filmé beaucoup, là j'ai pas le courage mais demain je te montre, ok ?

20/11/2008

Ca fait trop longtemps que je ne suis pas allée au ciné

Mais il me reste plein de films à débriefer alors voilà, comme d'hab en vrac les films UGC et moi ce qu'on a vécu ensemble il y a fort fort longtemps.

cinema-une-chanson-dans-la-tete-2550564_39.jpgUne chanson dans la tête ** J'aime beaucoup Patrick Chesnais depuis sa prestation dans La Belle Histoire (un de mes Lelouch cultes) et ce jour-là, j'avais envie de dépaysement, le Liban m'appelait donc! Un bon moment. Une histoire de départ improbable mais entraînante, un film parfait pour un dimanche après-midi paresseux près d'un feu de cheminée.

mari de trop.jpgUn mari de trop*** Avec Colin Firth, Uma Thurman et Jeffrey Dean Morgan (LE Denny Duquette au charme imparable) un trio drôle, un peu couru d'avance mais qui remplit bien son contrat de comédie romantique.

 

 

vie devant yeux.jpgLa vie devant ses yeux*** Ce film-là m'a bien plus tout le long, jusqu'à ce qu'il finisse et que je me dise soit j'ai raté un truc de fou, soit je vois pas le rapport et c'était pas top. Barbie et Benj' y sont allés avec pour mission de comprendre ce qui m'avait échappé, et grâce à eux j'ai enfin compris !! Du coup, même si j'étais pas super réveillée j'adore ! Y'a du rebondissement quoi...

lorna.jpgLe silence de Lorna Déjà je rentrais juste de vacances, ensuite ma soeur m'avait forçée et c'est pour lui faire plaisir que je me suis envoyé un film des frères Dardenne. Pfff et comment te dire... Au secours !! Je déteste, y'a pas d'autres mots, j'ai lutter pour pas m'endormir c'est tout ce dont je me souviens.

 

mama mia.jpgMama mia**** Ca c'est top. De la musique. Meryl Streep et des soupirants tous extras. Des jeunes gens plus beaux les uns que les autres, la lumière et les paysages de la Grèce, ce film c'est de la pêche à l'état brut. Tu ris, tu souris, tu danses sur ton siège, tu chantes, et tu applaudis encore 15 minutes après le générique de fin !! (véridique)

parlez moi.jpgParlez moi de la pluie** Un peu déçue. J'ai connu Bacri et Jaoui dans moins de facilité, moins d'aigreur un peu gratuite. Pascale Arbillot est lumineuse mais le film est long, triste et cynique alors... Quelques moments de grâce tout de même mais ce n'est pas leur meilleur. Loin s'en faut. Pourtant avec un titre chipé à Brassens... j'attendais mieux.

tre stres tres.jpgLa tres tres grande entreprise** Invitée à découvrir le film en présence de Pierre Jolivet, j'ai passé un bon moment même si les ficelles sont un peu grosses, les 4 acteurs phares marchent bien ensemble, et la mayonnaise prend. On rit avec eux, et un peu d'eux aussi parfois. Le sujet est lourd, et finalement assez peut traité, on se retrouve dans une comédie plus qu'autre chose... dommage ? Pierre Jolivet, en revanche fut passionnant et si je n'avais pas perdu l'intégralité de ce que j'ai filmé de nos échanges tu aurais pu juger toi-même (ahem).

La prochaine fois je te parlerai du dernier Woody Allen (caliente) et du reste...

Christmas spirit

Tu sais que je l'ai assez middle, l'esprit de Noel... Mais certains l'ont pour moi alors ca va !
Cette année, Orange s'y colle en s'associant à des jeunes talents de la BD pour offrir des cadeaux aux enfants via la Croix Rouge. C'est du buzz, c'est une jolie idée, alors je t'invite à aller voir de plus près : mon beau sapin.

19/11/2008

On my way to London

mosaic9159898.jpg

Ok, je n'arrive pas à tenir un rythme de parution optimal en ce moment... Mais est-ce à penser qu'il se passe rien de follichon ? Que juste je travaille et parfois je dors ? Ben pas que non.

Regarde, ce week-end par exemple je serai à Londres, avec Elise. Ce sera notre deuxième week-end de filles dans la capitale anglaise (voir mes précédentes notes sur Londres : 1, 2, 3, ...)(oui ok j'y vais souvent mais j'adore aussi).
On va en profiter pour faire chauffer les CB en livres sterling, pour se régaler du carrot cake de L'Orangery, pour faire un bisou aux Kemeriens qui vivent à Londres et pour saluer le King évidemment. Deux jours qu'on va savoir remplir par des balades, des pubs, l'expo d'Annie Leibovitz à la National Portrait Gallery... Que du bonheur quoi. Hâte.

Du coup, je te laisse un petit morceau de l'angleterre à écouter sans modération...

18/11/2008

Thomas à l'Olympia... Bordel !

C'est jeudi :)