Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2009

Andy Warhol au Grand Palais

Mercredi j’ai vu Andy, Debbie et Jackie aussi… Enfin, ça c’est la version courte (et en-i).

20090218PHOWWW00271.jpg

L’histoire, la voici : le Grand Palais, haut lieu culturel de Paris, acceille le grand monde d’Andy Warhol depuis le 18 mars dernier.
Il y a quelques semaines, je reçois un mail de mon Chouchou qui me propose un petit déj aux aurores, un mercredi de mars sur les Champs. Le magazine Elle nous a donc invité à découvrir, durant les dernières heures avant l’ouverture au public, l’expo de la star du Pop Art.

Ce mercredi 18 mars, il faisait beau, et c’est escortée du soleil éclatant que je rejoins Tom devant l’entrée Clémenceau, on s’attable pour un café et des brochettes de fruits frais et on suit (presque sagement) le conférencier qui explique tout bien pendant la visite. Ainsi, je n’ai plus de doute sur le procédé de la sérigraphie cher à l’artiste et j’ai appris l’existence du Factory du Monsieur, tout ça. Je ne connais que les pièces cultissimes d’Andy, l’expo est donc riche en surprises : le papier peint Mao et vache, Jackie à l’enterrement de JFK, le crâne d’un certain Philip, etc.

Mon moment préféré ? L’escalier du grand palais baigné par le soleil, le mur couvert de Unes warholiennes vintage où l’on s’amuse à reconnaître Isabelle Adjani, Brigitte Bardot, Mick Jagger, Diane Von Furstenberg et autres VIP figés pour l’éternité par l’œil d’Andy. Mes pièces favorites ? Le Debbie Harris (aka Blondie) et le Clint Eastwood (bien avant ses 102 ans).

L’expo m’a plu parce que j’étais bien accompagnée, et évidemment parce que découvrir l’univers d’Andy Warhol avec un conférencier intarissable en décodeur ça aide. Si je transpose en version 2H de queue, 10€ de tickets et personne pour m'expliquer rien, ben d'un coup je suis moins sûre d'aimer... Mais pour les fans, y'a pas de raison de ne pas aller découvrir une fois encore ce lieu sublime qu'est le Grand Palais.

Commentaires

beaucoup de chance...
j'ai voulu m'y rendre samedi (bah oui car la semaine pas dispo ou alors il faudrait faire des nocturnes), à 9h30 déjà beaucoup trop de monde.
Alors j'oublies cette expo dans les must à faire!
d'ailleurs comme beaucoup d'expo à paris!

Écrit par : the Sweet Fairy | 24/03/2009

Moi aussi j'aurai aimé y aller, car çà me touche personnellement, en 1970 exposition chez ASKOFINNTERNATIONNAL a Saint Germain des près, et à la Galerie Denise René, et au 200 Madison Avenue à NYC, mais bètement je me suis défait de ses toiles, je trouvais celà trop kitch à l'époque, j'ai des regrets, mais je ne peux pas aller en arrière, et la Factory à New York, domage j'ai travaillé avec lui, mais à l'époque c'était Vasareli, qui était en vogue.
J'espère êstre plausible, je suis mal voyant depuis un attentat
et je ne puis me relire, je fais confiance à mon clavier.
Jack NYC

Écrit par : jack NYC | 29/03/2009

Matinée un peu courte en compagnie de ma chouchou mais tellement agréable. Comme un petit air de nos jeunes années d'étudiants "on the Champs Elysées". Je ne sais pas pourquoi, j'avais un peu l'impression d'y être en cachette. De quoi, de qui j'en sais rien... ça participe au charme de ces retrouvailles. bisous ma chouchou

Écrit par : tom | 03/04/2009

Jack NYC : votre clavier mérite votre confiance :) Et je comprends votre peine de vous être défait de ces toiles, elles sont habitées.

tom : un peu courte, mais très chouette, et on a repris le rythme c'est le principal, en cachette c'est là qu'on est le mieux, non ? Je t'embrasse fort.

Écrit par : Mathilde | 05/04/2009

Les commentaires sont fermés.