Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2009

La magie Taratata

Il reste de bonnes émissions de télévision. Si, je t'assure.

Pendant qu'on se lamente (à raison) sur le niveau de Secret Story, sur le déclin de la Star Ac' et consorts, il m'arrive de me retrouver scotchée devant de vrais jolis moments de télé.
Justement, l'autre soir, je tombe sur Taratata sur France 4, et je vois Julien Doré ébouriffé qui discute avec Nagui, j'allais zapper (je ne suis pas raide fan du bonhomme même si je lui concède une créativité débridée) quand je découvre un petit minois blond qui sourit et parle avec une voix rendue grasse par l'accent québécois que j'aime tant.

Il s'agit de Béatrice Martin aka Coeur de Pirate tout juste 19 ans, qui cartonne avec son single "Comme des enfants".

Lire la suite

25/06/2009

Je suis tombée amoureuse

Je ne m'y attendais pas.
Que pouvait-il y avoir de plus sur cette île juste un peu plus au Sud que mon Sud habituel ? J'ai la réponse aujourd'hui, tout, plein de petits riens qui changent tout plus exactement.

Je partais en week-end avec 9 autres blogueurs, loin de Paris et de sa grisaille, loin du bureau et de ce poids sur les épaules. Déjà dans le train on dort un peu, on lit la presse people, on chante et ça sent les vacances. Puis l'embarquement sur le Méga Smeralda avec découverte des chambres et dégustation de fruits frais entre tee-shirts bleus Corsica Ferries.
Un repas gargantuesque à bord, un boeuf improvisé autour du piano et d'une guitare, une lune énorme et orangée qui se rapproche très vite.
Puis c'est le matin, le soleil éclatant, Bastia qui se dessine au loin lumineuse et colorée... et le temps file.

 

eau.jpg

Une eau turquoise et cristaline, une lumière radieuse, des gens adorables (tous les Jean et les aurtres) avec tous l'accent qui chante et roule les mots jusqu'à devenir une petite musique Corse vivante qui berce aussi un peu dans le bus. Deux jours qui en paraissent quatre tant ils sont plein d'émotions, de paysages sublimes, de moments carte postale, de rires, de photos...

 

couchersoleil.jpg

Ce n'est qu'en voyant la rade de Toulon le lundi matin que j'ai su que c'était trop tard. Je suis tombée en amour avec cette île si belle et si changeante, et je rêve d'y retourner vite.

 

moi.jpg

ps: je sais je tarde à te raconter bien, mais c'est encore tellement là que je n'arrive pas à trouver l'info qu'il te faut dans tout ce mélo, là, j'ai fait mon billet énamouré, la prochaine fois je pourrai vraiment te raconter ce qu'il ne faut pas rater du nord de la Corse.

crédits photos : Yannick

18/06/2009

Me cherche pas, c'est mieux...

Bon, je sais, tu vas trouver que je déserte Paris souvent.
Mais j'ai plein de bonnes raisons : déjà il fait super beau et c'est parti pour durer ce week-end à priori, ensuite ce week-end-là on se le prépare depuis novembre. Aussi, je crois bien que ce fut l'un de nos premiers projets lointains en commun, se dire qu'on passerait ce cap-là ensemble. Que du coup, en additionnant, on ne ferait pas du tout notre âge, que ce serait une chouette occasion de faire la fête.

Nous y voilà.
Entre temps, l'eau a coulé pas mal, partout.

Il n'en reste pas moins que ce week-end, ce sera celui de nos tribus. Justement, je suis en pleine préparation du sac du week-end, avec le rouge qu'il faut, les chansons en rang d'oignons dans l'iPod, et une envie de danser comme rarement.

On va se fêter l'été, la musique, l'amitié, le temps qui passe aussi (sans nous faire prendre une ride, ça va sans dire)... Hâte !

Je te souhaite un bon week-end, sors, profite du beau temps et quand tu reviendras je te raconterais la Corse, la filière Bleu Blanc Coeur, comment je suis trop sensationnelle et plein d'autres choses futilement indispensables.

17/06/2009

Et parler finitions avec Florence Foresti

Je ne m'en lasse pas.

La magie corse de mon week-end

Ce week-end, j'ai eu une chance folle.
Je t'en reparlerai vite, j'ai découvert une île belle sous toutes les coutures, une eau cristaline comme dans les rêves, des moments cartes postales les uns à la suite des autres, sans que rien ne fasse faux ou irréel pour autant. Et, samedi soir, alors que le soleil se couchait sur la baie de Calvi tandis que nous buvions un verre de blanc en admirant la vue, Dédé Sekli et Jean-Jacques, son acolyte, nous ont fait la "messe" que je préfère... Celle où il s'agit de chanter tous ensemble des chansons un brin tristes ou pêchues que l'on gardera en tête les heures suivantes.

Je n'ai pas eu l'idée de le filmer en entier, tant j'étais occupée à profiter. Mais certains ont eu cette idée pour moi (en d'autres occasions) et je l'ai donc retrouvé sur Youtube.
Alors, avant de venir te donner des envies urgentes de Corse, de Ferries, de semi-rigide, etc. ; je te laisse mon coucher de soleil magique et la douce voix de Dédé Sekli (la vidéo n'est pas super alors l'idée c'est de fermer les yeux, comme faisait Dove Attia) sur deux jolies chansons dont une qu'il n'a chanté que pour moi l'autre soir en acoustique (ben quoi?).

 

3632296184_7506a362f4.jpg

Lire la suite

12/06/2009

Si tu me cherches

Je vais voir du côté de la grande bleue si j'y suis. En Corse plus précisément, et je suis ravie de découvrir cette île (assortie à mes grains) de beauté (ouais je suis désopilante ce matin, je sais).

Bref, lundi je rentre et je te raconte mais pour l'heure, c'est week-end au soleil. Toi, tu fais quoi ce week-end ?

plage-mer-desert-saleccia.jpg

04/06/2009

Le séminaire

Ce soir c'est mon 9ème séminaire en 2 ans et demi. Oui, ça fait beaucoup.
Ce soir, la réorganisation-du-futur-qu'elle-est-trop-bien va être dévoilée.

Ca ne changera pas ma vie... En revanche, ce dernier séminaire, auquel je vais assister les pieds ici et la tête ailleurs, me fait presque sourire.

Pour le plaisir, et pour ceux qui se sont déjà trouvé en pleine session de team building à grand renfort de jeux de rôles,  je te laisse la bande annonce du film Le Séminaire (que je n'ai pas vu) qui me fait bien rire.

03/06/2009

Plus qu'un mois

Un tout petit mois, 20 grosses journées, et on n'en parle plus.