Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/06/2010

Un week-end à Lyon

Capture d’écran 2010-06-07 à 23.22.56.pngTout a commencé un soir tard, sur Gtalk, sur une idée d'Olivier, une envie de voir le strip-tease intégral de Ben au Musée d'Art Contemporain de Lyon. Comme nous ne connaissions pas Lyon et qu'il avait découvert la ville quelques années avant, nous avons décidé d'en profiter pour passer quelques jours dans cette ville réputée pour sa gastronomie et sa douceur de vivre. Nous voilà donc partis tous les 3, tels Riri, Fifi et Loulou à l'aventure.


Une vraie bonne idée.
Et comme je te trouve super sage, je te présente notre Manuel des Castors Juniors du week-end à Lyon.

Mais revenons-en à la destination de notre week-end loin de Paris, je parlerai de l'expo plus bas.
Déjà, Lyon est à pile 2H de Paris et c'est un vrai truc chouette de ne pas se taper des heures en salle d'embarquement dans un terminal excentré, ou de se battre avec les gens du TGV pour Cannes pour avoir un malheureux croque-monsieur en 5h15 de trajet...
2H donc, un vendredi soir, avec les discussions légères, la micro sieste, la presse et le backgammon sur l'iPad (je n'ai même pas gagné une seule partie!) et le TGV entre en Gare de Lyon Part Dieu. Il est 20h40, on se dirige vers la borne des taxis pour rejoindre l'hôtel.

L'aventura c'est Lyon en taxi avec toi
Un taxi nous charge, il démarre en trombe et semble bien bien chatouilleux de la boîte de vitesse, skyrock à fond. Olive lui demande de baisser un peu le son, le chauffeur s'exécute de mauvais grâce. Ca commence bien. Puis, la 3G n'allant pas assez vite au goût de notre fan de foot, il demande au chauffeur quel score  fait l'équipe de France pour le match amical du jour contre la Chine. Grosse erreur.
Le chauffeur freine brutalement (c'est un feu rouge mais quand même) et se retourne avec la tête du mec qui va nous sortir de son taxi manu militari...
Pour la petite histoire, on aura aussi le même soir au retour du dîner le chauffeur qui nous explique son éthique : "je traite pareil les grands et les petits de ce monde, les travestis et les transexuels aussi" et on aura droit à un joli couplet sur la plèbe aussi. Mythique. Heureusement, les autres taxis du week-end étaient juste sympas et normaux.
Le premier taxi lyonnais ne nous a finalement pas jeté sur la chaussée, mais nous avons eu droit à un laïus sur les chèvres de l'équipe de Domenech blablabla, le tout en roulant comme un fou dans les rues de Lyon.

Canapé lit et store ouvert
Arrivés vivants, nous n'avons pas demandé notre reste et avons quitté la voiture un peu hébétés. Direction le lobby de l'hôtel Reine Astrid dans le 6ème pour le check-in, là, nous sommes un peu déçus, l'hôtel fait très business et la suite de 55 m2 n'a pas de charme. Le balcon donne sur des barres d'immeuble en lieu et place de la verdure vendue sur le site. Seul bon point : le petit déjeuner est très bien.
Après tirage au sort, les lits sont attribués. La légende raconte que la première nuit fut courte dans le salon, puisque personne n'a pensé à baisser le store et que le soleil s'est levé dans la pièce aux aurores... Comme on apprend de ses erreurs, la seconde nuit fut réparatrice et que s'appelorio quézac.

Je garderai de la chambre 712, la Corona bue à 2 en admirant le soleil couchant sur les barres d'immeubles et Lady Gaga dans les enceintes pour le break de fin de samedi.
Pour si tu veux éviter l'hôtel de la Reine Astrid (parce que je ne te le conseille pas du coup), en visitant Lyon, nous avons trouvé l'hôtel où rester la prochaine fois, un hôtel charmant, avec une mini piscine intérieure de déco et des chambres petites mais cosy. Ma plus jolie fierté c'est qu'Eric et moi avons su résister à l'appel de la piscine, et crois-moi, c'est pas rien. Le Grand Hôtel des Terreaux (donc) semble aussi très raisonnable en matière de rapport qualité/prix.

Opération "manger bouger" (ahem)
En plus de l'exposition de Ben et de l'hôtel, nous avions tenu à réserver un bon resto pour le samedi soir avant de partir. Après consultation de notre ami spécialiste des bonnes tables, nous avons choisi de tester Têtedoie, autant pour le cadre que pour la carte. Manque de chance, le resto était déjà complet, nous avons donc réservé pour les Loges. Ce restaurant gastronomique situé dans le très bel hôtel de la Cour des Loges (Vieux Lyon), propose des plats inventifs et fins, nous nous sommes régalés et le cadre est top. Seul bémol, le service vraiment trop coincé. On aura pourtant tout fait pour détendre l'atmosphère et ça a sans doute marché un peu puisqu'à défaut de pouvoir visiter une chambre et voir la piscine, nous avons eu le privilège de prendre le café dans le fumoir (un des plus agréables que j'ai vu so far).

4675720054_a42c323e83_b.jpg

Au rayon des bons restos, on a été super gâtés donc. Nous avons laissé le Lonely Planet magique et notre GPS vivant perso (qui se reconnaîtra même sans trema) nous guider le premier soir et avons trouvé une table à la Cantine des Sales Gosses, où la côte de veau détrône celle de Chez Vincent et Nicolas (c'est pas peu dire) et encore je te raconte pas le menu Canard, ni la charlotte au nutella, ni le vin... Ce resto est un must, tu ne peux pas t'en passer si tu t'arrêtes à Lyon.
Le samedi midi, nous avons bien pensé à twitter en nous arrêtant pour déjeuner au Pique Assiette, place de la Baleine. J'y ai mangé du melon (besoin de légèreté somehow...), c'était bien.
4675664356_632e67b3d0_b.jpg
Et puis, comme dans "manger bouger" il y a aussi bouger on s'est pas mal baladé (voir les itinéraires ci-dessous). L'occasion de continuer de mes faire la main avec mon reflex... Sur les berges du Rhône pour aller dîner le vendredi soir, pour une descente des écoliers de la Croix Rousse au Vieux Lyon le samedi matin et entre le Vieux Lyon et Bellecour en passant par les Terreaux l'aprem. Nous avons eu la chance d'avoir un temps de rêve, sauf le dimanche où le retour à pied à l'hôtel s'est fait sous la pluie.

Quand Ben s'expose
4675667417_78261e8d18_b.jpg

Ben Vautier pour moi, c'est surtout l'homme qui écrit des mots sur des grandes toiles avec une écriture d'enfant. J'ai découvert sur les 3 étages consacrés à son strip-tease intégral un artiste obsédé, prolixe et emmêlé. Quelqu'un de drôle aussi, d'engagé parfois, un homme qui a aujourd'hui 74 ans. Dont la langue maternelle n'est pas le français, ce qui explique les quelques fautes d'orthographe notées ça et là et son oubli quasi systématique des accents. J'ai aussi appris que Ben Vautier est un homme fidèle en amour, en tout cas dans son oeuvre, Annie est presque partout mentionnée...
L'expo se termine au 3ème étage par un pan de mur tagué de la main du maître en février dernier avec des couleurs acidulées pour dire que cette expo n'est la fin de rien, que même s'il oublie des choses désormais, s'il continue de lister les choses qu'il aime ou n'aime pas comme on le fait à l'adolescence, ou s'il continue d'écrire blanc ou rouge sur noir tout ce qu'il a peur d'être ou de ne pas être ; tout ça n'est pas si important puisque "ce n'est que le début" (derniers mots de la fresque au mac de Lyon). Ce fut aussi l'occasion de jeter un oeil sur son site aussi, très bien fait et plein de la folie de cet homme-là.

Voici un aperçu en images de ce que je retiendrai de l'exposition en plus du livre que j'ai acheté à la boutique du musée. Cette fin d'après-midi à fouiner dans ce qui me semblait être le grenier (bien rangé hein) de l'artiste m'a beaucoup plu.

Situé dans la Cité Internationale de Lyon, en face de l'UGC Ciné-Cité, le mac est à deux pas du Parc de la Tête d'Or que nous avons donc traversé le samedi en repassant à l'hôtel, c'est là que notre quota de mariées en blanc a explosé, nous en avions une tous les 4 pas avec mari engoncé et photographe attitré, WTF de feu j'ai envie de te dire.

Image 17.jpg

Et sinon, l'exposition nous a fourni un prétexte en or pour passer deux jours sous le soleil lyonnais, à se la couler douce entre balades et restos. Alors, je suis super prête pour notre prochaine destination pour continuer notre Manuel des Castors Juniors !

* Infos pratiques *

> Les taxis lyonnais 04 72 10 86 86

> Le guide Lonely Planet (toutes les bonnes adresses y sont)

> Le musée qui abrite Prédator (dans la partie gratuite)

> Le Broc'Bar un café à la terrasse ombragée en plein centre ville

> Le Brunch caché, merci @Silphi pour l'adresse top et le bon moment, dans le jardin suspendu sur le toit du Musée de la Gadagne (20€ très copieux et sympa)

> Le Soda Bar est LE bar à tester (il est sur la liste pour la prochaine fois)

> On m'a dit beaucoup de bien du Café du Musée des Beaux Arts (Place des Terreaux) pour son cadre enchanteur à tester donc !

> La Croix Rousse où il faudra retourner parce qu'on a raté le gros caillou

> La primatiale St Jean superbe où nous étions de mariage, jusqu'à ce qu'un petit monsieur nous vire (pfff)

 

* Ya de belles balades... * (itinéraires)

> Vendredi soir, à la découverte

> Samedi, tourisme et retour par le Parc

Commentaires

Lyon, capitale des Gaules. J'y ai vécu 4 ans. Une métropole à taille humaine. Ayant connu Lyon avant Paris, j'ai l'habitude de dire que "Lyon, c'est Paris en moins chiant". Plus de taxis, plus de places dans les bars / restaus, plus de tailles de pantalon pendant les soldes, plus de sourires etc.

J'adore cette ville. J'y retourne quand tu veux (ça tombe bien, j'y vais en décembre).

Écrit par : Todac | 08/06/2010

Pour y avoir habiter un an, à Lyon donc, je me souviens vachement des restos.
Le Charleston, surtout, dans le vieux Lyon, bouchon tip top.
Rhhooo et le pub Route 66 place des Terr' ou que quand tu demandes un ricard à 2 du mat' on te regarde bizarre en te demandant "ben... zavez pas encore mangé ?" (bon ça on m l'a fait aussi à Paris)(ok on m le fait dés que je sors du sud).

Écrit par : Barbara | 08/06/2010

Todac : ouais, aller voisiner pour le we à Lyon je suis pour ! On emmène Carla ?

Barbara : ahah, le ricard de 2h du mat' c'est grillé sudiste moi je dis... (et me parle pas des restos, je vis déboutonnée depuis Lyon !)

Écrit par : Mathilde | 08/06/2010

C'est bien de se refaire le week-end une semaine plus tard en version écrite, merci ! (sinon, Todac, il aurait pas vécu un petit peu partout ?)

Écrit par : Eric | 13/06/2010

Pour trouver un hôtel à Lyon, on peut aussi parler du site :
http://www.hotel-lyon.net

Écrit par : Julien | 12/08/2010

Les commentaires sont fermés.