Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/06/2010

When you're strange by the Doors

foto-when-youre-strange-the-poster.jpgAprès plus de 3 semaines sans ciné, je suis enfin allée voir le documentaire de Tom DiCillo sur les Doors, When you're strange.

Et, j'ai bien fait d'attendre.
D'abord, j'ai découvert ce groupe que (ô quelle honte) je ne connaissais que mal. Ensuite, j'ai profité de la voix de Johnny Depp. Enfin, j'ai, une fois de plus, regretté de n'avoir pas vécu ces fameuses années 60, 70 où tout était possible et fou...


04thedoors083107fs2.jpg

Je ne vais pas te raconter le film. Ce documentaire est tout à la fois une plongée dans la vie d'un groupe de rock comme on n'en fait plus (et comme on n'en avait jamais fait d'ailleurs). On touche du bout du doigt le génie de chacun des quatres membres, mais surtout surtout on mesure l'importance de Jim Morrison. On voit bien qu'il s'abandonne. A ses fans, à la drogue, à la musique, à ses poèmes, à sa perte. Et que c'est précisément cet abandon, cette folie pas si douce qui fait qu'on sent tellement fort son charisme, ses douleurs, ses humeurs, son érotisme. Même sur pellicule.

Aussi, forcément, c'est le récit d'une époque, c'est la beauté du noir et blanc, la voix de Johnny Deep qui narre si bien cette amérique d'avant les années 80. Avce en friandises, le stylisme et les gueules des membres des Doors qui sont quand même extra.

Va voir When you're strange. Tu y trouveras quelque chose. Tout y est, l'histoire, la musique, le côté people, le déclin d'une certaine vision du monde. Tout. Et le plus étrange c'est que ce n'est presque pas étonnant qu'une fois Jim mort, Ray Manzarek (virtuose du clavier), Robbie Krieger (pour la petite histoire robbie est la touche jazz manouche du groupe puisqu'il a commencé la guitare électrique 6 mois seulemnt avant la constitution des Doors et comme si ça ne suffisait pas, la primère chanson qu'il a écrite est... Light My Fire) et John Densmore n'aient pas plus fait parler d'eux. Ils sont doués pourtant, tu verras, genre vraiment bons. Mais une fois la flamme éteinte, que leur reste-t-il ?

A nous, il nous reste leurs chansons, alors je te laisse mes préférées.

Touch me

Light my fire

When you're strange

The end

Les commentaires sont fermés.