Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2010

Inception

Inception-Affiche-Teaser-France-376x500.jpg

Inception. Je ne savais même pas ce que ça voulait dire avant de voir le film. Il faut dire que j'attendais beaucoup des sous-titres mais en fait le mot est traduit par "inception" (pas super useful donc).

 

Heureusement, le film tournant presqu'exclusivement autour de l'inception, j'ai compris de quoi il s'agissait (j'étais drôlement concentrée, t'as vu)... Que je croyais, parce que depuis que me voilà reconnectée, j'ai pianoté sur magic google et ce que j'y ai trouvé comme définition c'est "commencement, début". Ahem.


Merci Christopher Jonathan James Nolan (oui tout ça), je suis perdue avant même de terminer mon intro...

Bon, on va faire avec ma définition après avoir vu le film plutôt, l'inception c'est "planter" une idée chez quelqu'un, une idée qui va faire son chemin et être acceptée par cette personne comme la sienne, jusqu'à devenir une obsession.

 

Tout un programme.


Capture d’écran 2010-07-18 à 23.11.16.png


Christopher Nola
n est le père de Mémento (Batman Begins et The Dark Knight aussi) alors il n'est pas étonnant de le retrouver dans une histoire compliquée. Tellement compliquée et extraordinaire à la fois que je lutte depuis vendredi soir pour savoir comment je vais te raconter ici ce que ce film m'a inspiré.

Les méandres du cerveau humain et de tout ce qu'on y trouve, ça m'a toujours fasciné, et apparemment ça fascine Christopher Nolan. Sa réponse, comme un rêve éveillé entre anticipation et nos années 2000, présentent plusieurs hypothèses qui me touchent.

Que les idées soient LA vraie richesse des années qui arrivent. Et ça semble logique. De se recentrer sur les idées, les gens. Quand tout se brouille. Quand les cercles se confondent : on line et  off line, vie perso et pro, cinéma et télé réalité... Pourquoi ne pas pousser la confusion jusqu'à confondre l'état d'éveil et de sommeil ? Pourquoi ne pas imaginer un trafic de pensée et un besoin de protéger son subconscient ? Quand partout autour aujourd'hui on nous rabâche qu'il convient de surveiller et de protéger sa vie privée, de se préoccuper de la vérité...

Si les années 60/70 furent celles de l'ouverture et d'une certaine révolution, il semblerait que nous soyons entrés dans l'ère de la méfiance et de la protection... Je m'égare.

Mais, je suis un peu obligée de tourner en rond parce que je ne veux pas t'en dire plus sur le film, il faut que tu le voies, c'est bien réalisé, les décors sont fous et la musique entêtante. Le casting est impeccable de Leonardo Di Caprio à Michael Caine en passant par Ellen Page. Marion Cotillard joue une ombre convaincante. Le rythme est parfait et les scènes d'actions chorégraphiées au millimètre.

À deux ou trois moments, je me souviens avoir pensé : "oh mince ça va aller juste trop loin pour qu'on y croit". Et non. Le film ne bascule pas. J'ai été entraînée dans l'histoire du début à la fin.

Une fois la lumière rallumée, mon voisin de gauche m'a dit "dommage on sent trop qu'ils font faire une suite mais sinon c'était top", je lui ai alors répondu "je n'ai pas senti ça, je pense qu'on nous laisse choisir la fin qu'on veut". J'ai sans doute tort, étant donné que les quelques lignes qui précèdent traitent du dernier blockbuster américain en date, véritable cash machine qui serait bien capable de faire jackpot deux fois de suite... mais je suis naïve et je vais continuer à croire à mon histoire de choix et de libre arbitre. Parce que c'est important.

Capture d’écran 2010-07-18 à 23.17.01.png

Le site du film est très bien fait et comporte même un training pour protéger ses pensées et son subconscient des "extorqueurs" mal intentionnés et une galerie des vidéos homemade des fans du film.

Je te laisse avec le teaser du film et aussitôt que tu éteins ton ordi, tu files au ciné voir cette fable contemporaine presqu'aussi décousue que ce billet (pardon pour ça).

--------------------------------------------

Infos en plus

> Critique du film sur rotten tomatoes (EN)

> Critique du film sur excessif (FR)

> Critique du film sur obiwi (FR)

> La fiche du film sur Première

> La galerie Warner Bros Movie sur Flickr

Inception.jpg

Commentaires

Moi aussi je suis un peu naïf et moi non plus je ne crois pas à une suite. En tout cas, ce n'est pas du tout l'impression que j'ai eue avec la scène finale. On nous laisse choisir, c'est vrai. Et j'ai même eu la sensation que Nolan faisait un clin d'oeil au spectateur : il a joué avec lui tout le long du film en le baladant dans les méandres de son scénario, et à la fin il refuse de lui donner la totalité de la réponse... Mais quel film !

Écrit par : Florian | 22/07/2010

Bon bon bon, je suis en plein contre coup. Je vais y retourner, c'est sûr (et pourtant, je n'aime pas trop ça MOI ;-). Je suis bluffé par la complexité donc l'exigence du projet qui réussit à nous emporter. Vivement Inception 2 (ahah)

Écrit par : Eric | 24/07/2010

Flo : la naïveté nous va bien ! (et oui quel film)

Eric : je ne connais personne qui aime revoir les films ici (ahem) ^^ Bonne 2ème séance, c'est toujours aussi bien !

Écrit par : Mathilde | 26/07/2010

Le sentiment que j'ai ressenti en srtant du coné, c'est DECEPTION !
En effet, le réal nous ballade tout au long du flim jusqu'au point où j'ai l'impression qu'il s'y est lui même perdu. En tous cas, moi j'étais parti dans les bras de morphée dès la 1ère 1/2 heure.
Cotillard m'a gonflé. On a fait tout un foin de sa participation qui se réduit à pas grand chose sur les 2h30 de film.
et puis cette musique de Piaf en fond... Est-ce pour que les américains se souviennent où ils avaient (peut-être) vu Cotillard avant??

Heureusement, quelques scènes visuellement bluffantes viennent redorer un peu ce film.

Non, vraiment, on s'est bien foutu de notre gueule.

Écrit par : tom | 29/07/2010

Ah mince. C'est sur que Morphée n'aide pas à la compréhension mon Chouchou !
Moi j'ai vraiment bien aimé, c'est vrai que piaf est un bémol mais Cotillard je l'ai trouvée juste, et justement pas trop présente ce qui m'allait bien.
Il en faut pour tous les goûts ;)
Bises

Écrit par : Mathilde | 29/07/2010

Oui vraiiment très bon film.
Je me demandaiis après Shutter Island, si Dicaprio continuerait dans ce domaine. Et oui. Quelle surprise!!
Dès le début le doute s'installe, et à partir du premier niveau je suis réellement entrée dedans....
Ceux qui ne l'ont pas compris, ne dites pas qu'il est null, maiis la vérité (que vous étiez distraits lool)
J'attends avec patience le prochaine film dans lequel Mister Dicaprio sera omniprésent.

Écrit par : Ciné opé | 02/08/2010

J'ai vu le film et je suis sortit de la salle un peu "couillon" comme on dit par ici. Mon impression ? Tout est orchestré par Michael Caine. Il est dans tout les endroits clefs du film. Cependant je vais me le digérer puis je me le referai une autre fois. Peut être aurai-je une autre approche...
Ps : Je suis un ex titi ! De la rue de la roquette dans le XI ème ;=)

Écrit par : Doumé | 03/08/2010

Ciné opé : Léo semble en effet avoir négocié avec brio le virage ;)

Doumé : welcome back :) je l'ai vu deux fois, et c'est vrai que la 2ème projection change un peu la donne...

Écrit par : Mathilde | 13/08/2010

Ce qui est facile a imaginé à la fin .... c’est que la toupille ne s’arrêtera pas et voilà la 2eme tranche .... LoL et ce qui est mal à digérer c’est le paradoxe de cette idée hahahaHhhhahahah Lol Aller bonne soirée a tout le monde et rappeler vous IL Y A TOUJOUR UNE FIN A UN DEBUT ......

Écrit par : SIERRA | 04/11/2010

Les commentaires sont fermés.