Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/08/2011

It's a go, I'll let the feeling flow

Tu sais, je penserai à toi depuis la plage. Même si je vais pas t'envoyer de carte. Je te laisse avec des notes d'avant à (re)lire au cas où tu t'ennuies. Parce que, comme Nirvana à ses heures, je vais m'unplugger allègrement dans les prochains jours. Mais je m'en voudrais de te manquer.

Alors viens, on voyage dans le temps. Un jour je t'ai parlé de Liberté(s), ici, et le sujet est toujours un enjeu, même si j'ai appris à trouver mon équilibre en jouant la funanbule des libertés particulières. Je t'ai raconté un bout de mon enfance de vraie fille aussi. Et une anecdote de l'ancienne agence avec mon Gringo.
J'ai reçu Mary Ann in autumn à mon anniversaire et que je me le gardais pour les vacances (je le commence demain /o/), tu te souviens quand j'ai appris que Michael Tolliver était vivant ? Je te laisse encore quelques infinitifs à conjuguer avant l'hiver....

Bref, on se dit rendez-vous en septembre, en automne, les pieds bien enfermés dans les converses. En attendant, je vais me laisser dorer et prendre le temps d'écouter pousser mes cheveux. A bientôt !

18/08/2011

Peu à peu je te regagne un peu du terrain perdu

Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai toujours eu l'impression que cette noyée de Gainsbourg était celle à laquelle Reggiani répondait avec sa Maumariée (que j'aime tant). Pourtant rien à voir, aucun lien.
Reste l'eau.
Et deux de mes Serges inévitables.



16/08/2011

You know how the time flies

On est mardi 16 aout, il fait un temps à croire qu'il fait beau l'été à Paris. Le bureau est vide à l'exception de quelques égarés. On se grille les épaules derrière les vitres comme sur la terrasse. On pense avec un pincement d'envie à ceux (tous ceux) qui sont en vacances là tout de suite.

Alors, j'écoute la voix sublime d'Adèle et je souris, malgré la tristesse qui dégouline de ses chansons. Le sourire, il me vient parce qu'elle a une putain de voix sublime (excuse my french).

Et tu sais quoi ? Dans 6 dodos à moi la plage, la mer, la grasse mat'... Doit y'avoir un peu de ça dans mes sourires aussi !

12/08/2011

Oh well, whatever, nevermind

À la base, Nirvana, c'est pour gueuler un coup des paroles qu'on devine plus qu'on entend sur des ryhtmes devenus cultes. Et l'ombre de la blondeur meurtrie de Kurt aussi.

Puis un soir, un concert à l'Alhambra pour découvrir le premier album de Yodelice, entre deux compos du chanteur, il attrape sa guitare tête de mort pour l'une des plus belles cover que j'aie entendu.

Il nous fait entendre Smells like teen spirit comme jamais. Et c'est cette version-là que j'ai envie de te faire écouter en ce vendredi gris souris.

I'm worse at what I do best and for this gift I feel blessed
Our little tribe has always been and always will until the end.

Hello

With the ligths out it's less dangerous, here we are now, entertain us !
I feel stupid and contagious, here we are now, entertain us...

Loheem, la suite

Loheem est une chanteuse que j'ai rencontrée au cours d'un concert en appartement chez Thien et Laurent. Les rencontres étant ce qu'elles sont et la vie ne s'interdisant pas de faire des clins d'oeil, il y a quelques mois je reçois un mail de Loheem.

Elle me raconte qu'elle vient de signer son premier EP chez AZ (Universal Music). Qu'elle et son label cherche quelqu'un pour écrire sa bio pour son site web et que, notamment après avoir lu le post que j'ai écrit sur son concert (et le reste du blog), ils ont pensé à moi. Wow.

Évidemment j'ai accepté, ce qui nous a valu une soirée de mails aller/retour pour valider mes idées, les mots que je voulais etc. Tu peux lire la bio sur son mini site en cliquant sur le carnet. Au passage, j'adore ce site en forme de bureau de fille...

loheem,universal music,colorfield

Tu peux aussi écouter/acheter son EP sur iTunes et vivement ses prochains concerts !

11/08/2011

Le Mini Palais a tout d'un grand resto

Hier je déjeunais en famille. Et ce fut l'occasion de tester la nouvelle adresse chic et so glam du tout Paris : le Mini Palais. Mini, sans doute pour la filiation docile à ses grands cousins musées (le Petit et le Grand Palais).

Le tout petit dernier cache bien son jeu, dissimulé à l'arrière du Grand Palais, son entrée fait face à la Seine et sans les grandes statutes de l'édifice on pourrait croire une brasserie hype comme les autres... (tu noteras BIEN le conditionnel hein)

mini palais,paris,restaurant,terrasse

Donc j'arrive dans un grand (GRAND) hall, où de jeunes personnes souriantes m'accueillent (c'est le moment de montrer patte blanche et de dire à quel nom ta table a été réservée). Je suis le jeune homme jusqu'à la jolie table en terrasse, de sol y sombras* comme dirait les aficionados d'arènes, et  je consulte le menu.
Déjà, à voir le nom du chef Eric Fréchon et celui de son chef exécutif (WTF?!) Stéphane d'Aboville, je me colle la chanson de Cat Stevens dans la tête direct. mais peut-être qu'il n'y a qu'à moi que ça fait ça?...

mini palais,paris,restaurant,terrasse

À peine le temps de choisir ce qu'on a envie de manger que la serveuse est là, tout sourire avec des gougères au comté 1ère classe en guise de bienvenue. Suivent un panier à pains bien rempli et un beurre qui n'a rien à envier au fameux beurre Echiré.
Là, il est très important de ne pas se laisser déconcentrer pour faire son choix dans la carte mêlant tradition, saison et exotisme.

mini palais,paris,restaurant,terrasse

Nous sommes venues tester. Nous prenons donc une entrée à partager. Un tartare de tomate verte avec une bruschetta provencale et du parmesan et un sorbet basilic. Super joli, cette entrée est légère et bonne, une ouverture d'appétit idéale et fraîche juste après la gougère.

mini palais,paris,restaurant,terrasse

Ensuite, été oblige, j'ai choisi un St Pierre Roti avec tomates assaissonées et roquettes. Il est servi avec des pensées (que je n'ai pas osé manger). La présentation est super soignée et me rappelle les rares restos gastronomiques où je suis allée. Le poisson est cuit parfaitement, comme je suis incapable de le faire chez moi et l'assaisonnement, la sauce sont parfumés et délicats.

mini palais,paris,restaurant,terrasse

Après tout ça, bien arrosé de St Pellegrino et de discussion sur les vacances, je n'ai plus très faim, je dois bien te l'avouer. Mais testeuse jusqu'auboutiste, j'accepte de partager la surprise du chef, un dessert dont j'ai oublié le nom mais qui peut se partager et qu'on a vu passer en début de repas en version pour 4. Nous prenons donc une version pour une personne. Des fraises, des fraises tagada, de la chantilly et des meringues maison, des biscuits aux pépites de chocolat et de la glace vanille. Yum. Bon. Mais je n'ai pas vraiment fait honneur, je n'avais plus de place !

Bref, un bel endroit, un bon repas. Un bon moment comme une parenthèse de vacances dans cette semaine d'août parisienne. Je te le conseille plutôt pour le soir et les grandes occasions, ce n'est pas donné, mais ça vaut le coup !

mini palais,paris,restaurant,terrasse

* ce qui signifie que la table est exposée pile poil, mi ombre mi soleil

09/08/2011

Comme une envie de buller


Capture d’écran 2011-08-03 à 16.23.56.png

Buller / Voyager / Rêver / Dormir / Écouter la mer / Parler toute la nuit /
Rire / Jouer au tarot / Regarder des vieux films / Chanter /
Regarder dans le blanc des yeux /
Écouter un par un tous les CD des BENNO de mon entrée /
Lire tous les bouquins de la pile en attente /
Relire mes préférés de toujours aussi /
Voler en faisant la brasse ou le dos crawlé au-dessus de Paris /
Partir / Revenir / Photographier / Écrire / Poster des cartes postales /
Dissimuler des post-it partout dans la maison / Appeler pour prendre des nouvelles /
Re-regarder Friends et Ally Mc Beal dans l'ordre /
Marcher / Courir / Sauter à la corde / Danser / Nager / Masser /
Vernir mes ongles / M'habiller en fille pour le plaisir / Sourire /
Attacher mes cheveux avec un bic /
Veiller tard / Veiller sur eux / Veiller sur moi /
Grandir / Regarder le ciel / Sortir quand il pleut et lâcher mes cheveux / Rire /
Jouer / Colorier / Savonner / Buller / Friser des yeux et des cheveux /
 Croire / Donner  / Aimer /
Rire / Prendre la main / Faire rire /

 

Crédit photo : Galerie Flickr elleeka

04/08/2011

Mathématique

Les maths et moi ça n'a pas duré très longtemps.
J'ai d'ailleurs abandonné tout espoir que ça revienne durant le dernier conseil de classe  de 2nde où j'étais déléguée. Mes professeurs hésitaient entre L et ES pour moi, mon prof d'Eco soutenant mordicus que j'avais l'âme d'une sociologue, quand le prof de maths a lâché un : "de toute façon, Mathilde ira en L, parce qu'objectivement ES avec son niveau en maths c'est pas la peine".
Rien de grave puisque justement je voulais faire L.
Bref, de toute façon les maths, j'étais sûre que ça ne resservirait pas (comme le compas ou le rapporteur) et que c'était juste pour m'ennuyer et me faire des noeuds dans le cerveau à coups de lettres de l'alphabet qui se multiplient ou se fractionnent avec des chiffres.
Mais, tu vois, je crois que je me suis un peu trompée. L'autre jour, j'ai eu comme une révélation: autour de moi TOUT est mathématique.

Capture d’écran 2011-08-03 à 16.38.22.png

  • Le bracelet orange à mon poignet gauche dit "j'en voeux toujours +++"
  • Pour les soirées, les projections, les mariages, les avant-première c'est à qui sera le +1 de l'autre
  • Quand la bouteille de Saint Estèphe est finie, on commande le verre de +
  • Dès qu'il s'agit de vacances, de bleu de mer, etc. Il en faut toujours ++
  • Pour signer les mails, les lettres, les cartes postales l'affection se compte en + laissés sous mon nom
  • Pour prendre les décisions de grande, je n'ai pas trouvé mieux que le bon vieux tableau avec colonne des - et des +.
  • Quand on veut dire je t'aime un peu vite on tape le "less than 3" <3 sur un coin de clavier tactile et on envoie (attention en dehors des textos ça veut juste dire que c'est cool mais pas de love story à tout bout de coeur numérique).
  • Quand l'addition arrive, je veux toujours la voir en premier, mais je ne sais pas diviser (ni compter en général).
  • Le seul moment où mes neurones se débloquent des soustractions et divisions c'est en période de soldes, et là je suis imbattable pour calculer les -40%.