Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/01/2012

Detachment by Tony Kaye

images.jpegIl y'a des films "claques", comme un uppercut, des qui se cognent contre toi avec toute la beauté de cette violence-là. Avec un hyper-réalisme au bord de la catastrophe. Dans cette catégorie, la dingue de listes que je suis range La journée de la jupe et Tout est parfait entre autres.


Il y'a des films chouettes qui parlent de relations humaines. Des familles hallucinantes, des tribus un peu beaucoup passionnément... psychotiques noyées dans leurs schémas, souvent ça tient à un regard de réalisateur, à une complicité entre acteurs... Là, dans mon top personnel on trouve Darjeeling Unlimited (tout à la fois drôle et touchant), Les petits mouchoirs et bien d'autres.


Il y'a des films tristes, des qui te tordent les cordes vocales et te nouent gorge et tripes. Où résonnent des tragédies grecques dès les premières scènes. Ici, je range Une séparation, Gran torino, Match point et Dans ses yeux.


Il y a des films étonnants, où les acteurs irradient où tout est esthétisme où la gorge se serre aussi parfois. Des qui doivent te laisser le temps de les intégrer, de les digérer. Pour qu'enfin un matin (ou un soir), tu en sois sûr. Ces films-là tu les as aimé. Mieux que les mots ne peuvent le dire.
Dans cette dernière catégorie, j'ai rangé M. Nobody. Après avoir laissé filer 3 semaines et quelques dodos, c'est justement la place que j'ai décidé de donner à Detachment.


p1305565369.jpg
Pourtant, en sortant, la seule chose dont j'étais sûre était la justesse du casting et le talent d'Adrien. Après avoir dormi dessus, je trouve aussi ce film percutant et beau. Très différent de la production cinématographique américaine actuelle, dans ce qu'il laisse lire des combats internes de ce héros qui s'évertue à ne jamais trop s'attacher à rien ni personne.

Ce film est une pépite. Vivante, vibrante et humaine. Terriblement humaine.

Les acteurs sont justes et incarnent leurs personnages désenchantés avec une majesté qui laisse sans voix. Adrien Brody en tête, qui (selon moi) signe ici sa prestation la plus réussie. Son interprétation touche au sublime tant il nous offre -à travers la caméra et l'oeil du réalisateur- ses émotions qui traversent l'écran pour se ficher en nous. Irrémédiablement.

Tu sais quoi, pire, il devient extrêmement beau.

On le regarde se débattre avec ses sentiments, ses névroses et les barrières dérisoires que son personnage a savamment construit autour de lui. Et, tout à coup, la brèche s'annonce...
Les autres acteurs (gros casting) sont tous très bien : William L. Petersen, Lucy Liu, Christina Hendricks, James Caan pour ne citer qu'eux. Toutes ces têtes connues sont utilisées à contre-emploi et s'en tirent avec les honneurs. Sami Gayle, la lumineuse et très très jeune partenaire d'Adrien est étonnante. Du talent à revendre et une présence qui n'a rien à envier à celle d'Adrien (ce qui n'ets pas peu dire, tu en conviendras).

p1305565405.jpg
Detachment est un film dur, ne te méprends pas. Un qui te bouleverse. En tout cas qui m'a bouleversé. Et Adrien , à lui seul, justifie le prix du ticket de cinéma.
Alors on pardonne l'envolée de pathos (toute américaine) et on s'attache à ces inadaptés, on souffre de leur impuissance, on retient son souffle parfois mais pas ses larmes et on se prend à rêver la suite de leur histoire. Tu peux voir la bande-annonce par .

Ca sort dans tous les bons cinémas le 1er février prochain. Ne le rate pas !

Commentaires

coucou Mathilde!
ayé, je commence enfin à parcourir ci et là, presque au gré du hasard, les pages de ton blog!
mais mais mais!? It IS a true PLEASURE my dear!!
Y'a vraiment des nouilles délicieuses. C'est sûr.
bises et bon we
(pas encore vu detachment, mais adrian me supplie d'y aller enfin... ouais ouais!)
steph

Écrit par : maisquelbeautemps | 28/01/2012

Ouh merci Steph!!
Je suis ravie que tu te plaises entre ces lignes.
Enjoy the tour... Des bises et à lundi :)

Écrit par : Mathilde | 28/01/2012

Et pour Detachment tu me diras ce que tu en as pensé hein.

Écrit par : Mathilde | 28/01/2012

Les commentaires sont fermés.