Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/03/2012

You know where I can be found

On est lundi, le soleil brille à Paris et le break cannois m'a fait un bien fou.
Hier, pendant que je me cassais le dos en huit en essayant de trouver une position pas trop pire pour dormir. Pendant que je me blotissais dans mon sweat et sous mes écharpes pour éviter le bien-connu sleep chill spécial SNCF. Pendant que le TGV me ramenait à toute allure vers le bureau...

Pendant ce temps-là à Vera Cruz, dans mon iPhone défilaient les titres de ma playlist dédiée aux longs voyages en train. Dans le lot, une chanson semble avoir accroché mon inconscient puisque je l'ai fredonné dans mon rêve toute la nuit et cet après-midi encore elle tourne dans ma tête.

Douce et pourtant rythmée ; triste mais pas désespérée. Comme une chanson qui saurait que l'été va revenir, qu'il est là tout près, qu'il faut juste laisser finir l'hiver, passer le printemps. Et sourire.

Les commentaires sont fermés.