Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/08/2014

Just the same

Dimanche dernier je suis allée au cinéma entre filles, voir New York Melody aka le film annoncé comme LA romcom (i.e. la comédie romantique) de l'été. John Carney, le réalisateur de New York Melody est aussi celui à qui je dois un de mes films musicaux préférés Once. Alors je partais avec un a priori positif.

Keira, toujours aussi jolie, Knightley y chante comme la fille spirituelle d'Isabelle Adjani et d'Etienne Daho, avec un filet de voix plein de charme. Mark, de plus en plus sexy, Ruffalo nous offre un looser magnifique et talentueux comme je les aime. Adam, sans les marron5, Levine remplit bien son contrat en incarnant une star à la voix de fou et un peu beaucoup satellisée. La photographie, les rôles secondaires et l'ambiance sonores sont super soignés et justes. Ce qui permet de s'offrir une tranche de New-York pour une place de ciné, pratique !

Évidemment, j'ai beaucoup aimé, même si je n'aurais pas terminé l'histoire comme ça.
Évidemment, j'ai acheté la BO tout juste sortie de l'UGC.
Évidemment, je l'écoute en boucle en me retenant de booker un vol pour NYC.

Évidemment, si tu connais tes références musicales, tu as France Gall dans la tête, là...

Alors comme je t'aime bien, et que je dois me faire pardonner 5 mois et des pixels d'absence, je vais te laisser avec la ballade qui tourne dans ma tête depuis que j'ai vu le film.