Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • A nos actes manqués...

    Celle-ci elle est vraiment bien pour aujourd'hui. De l'art de rater son entretien. Ou comment être à l'ancienne adresse d'une boite pour un RV avec quelqu'un qui est à l'autre bout de Paris.

    A nos actes manqués donc.

    Et comme aujourd'hui est un grand jour, je m'octroie le droit d'avoir deux chansons et l'autre s'adressent à Smqqmqt, et comme c'est le jour de Goldman, je vais lui dire Tu es de ma famille.

  • La Fanny's à la Suite

    medium_logoNokia.jpgHier soir, rendez-vous des blogueurs parisiens ou de passage, des geeks d'un soir...

    La Fanny's Party. Et à la Suite messieurs dames s'il vous plaît ! Du coup, j'étrennais mes bottes de pluie à paillettes (faut ce qu'il faut !). L'occasion de revoir certains de mes blogueurs chouchous, d'en rencontrer de nouveaux, de regarder PPC et Céline gagner un pingouin alors que moi rien, de me faire prendre en photo par Xavier et Nawal, de jouer la fan hystérique avec JC le meilleur ami de Winnie the Pooh...

    J'ai découvert mon nouvel ami, le cointreaupolitan, cocktail de la soirée, avec qui j'ai passé un joyeux moment !
    Surtout, j'ai pu papoter un peu, beaucoup, avec des gens chouettes et ça c'est mon truc préféré !
    Et rien que pour ça, c'était une bonne soirée.

  • Un tube de dentifrice et puis s'en va

    Oui, je radote.
    Mais en même temps c'est mon quotidien, et chaque jour amène son lot de nostalgie, de "dernière fois que", de doutes aussi quant à la suite, vais-je réussir à me lancer comme j'aimerai ? Vais-je savoir faire face à cette période d'oisiveté qu'il va fatalement falloir que je traverse avant cette suite tant espérée.

    Dans mes filets de sécurité, plusieurs options, mais aucune qui me fasse dire, c'est ça ! Des options accompagnées de leur listes d'avantages et d'inconvénients, et rien qui me décide. Une espèce de trouille de choisir un truc. Comme si j'allais me fermer des portes en choisissant, alors qu'en ne bougeant pas je sais que je fais bien pire.

    Comment cohabitent en moi cette confiance en l'avenir et ces angoisses ?

    Je ne sais pas. Peut-être parce que c'est ça toujours, même que si ça se trouve c'est ça que tout le monde appelle l'équilibre. Et si c'est ça, alors c'est bien plus difficile à garder que le point de patinage dans une côte, croyez moi !!Mais je ne compte lâcher la perche du tire-fesse qu'en cas d'extrême nécessité !!!

    PS : la chanson du jour Alanis Morissette, Hand in my pocket


    podcast

    PSbis : ouais, j'aurais eu le temps de finir mon tube de dentifrice au citron avant de tourner cette page...

  • Comme son nom l'indique !

    J'inaugure une nouvelle catégorie.
    Parce que quand même en chantant la vie est plus chouette. Parce que ya toujours un air dans ma tête. Parce que parfois je chante même tout haut. Même si ya des gens et pas que sous la douche. Parce que j'aime ça, si si.

    Alors, je suis pas encore au point et vous n'aurez pas le fichier à écouter, mais j'ai une excuse, suis pas chez moi, et l'itunes du bureau est vide. Et pas le temps de chercher.

    Ma chanson du jour : c'est Julien Clerc, This Melody is a melody for you...

  • Avec un jour de retard

    medium_presse.jpgFaut que je vous dise.
    Je suis une addict d'une série d'un nouveau genre, la presse-pseudo-réalité... Si, vous voyez, celle qui sort le lundi avec des photos de stars jolies ou celluliteuses ou les deux, celle où l'on sait comment vont Paris, Nicole et leurs vers solitaires... Tout ça.

    Et cette semaine, pour cause de réactions en chaîne, je n'ai pas eu le temps de me procurer mes voici et public avant ce matin. Et c'est le drame, presque la sensation de manque ! Et du coup, là, je trépigne de savoir, pourquoi Céline Dion pleure en couverture, est-ce qu'on a des nouvelles de Katie Holmes devenue le dernier jouet de Tom.

    Vite, la pause café !

  • V'là l'ado...

    L., l'aîné de mes neveux a donc soufflé ses onzes bougies dimanche. Enfin, dans un souci d'exactitude, je devrais dire que nous avons soufflé ses bougies pour lui. Bienvenue dans l'âge ingrat.

    Et voilà que je me pose une question tout de même existentielle...
    Je m'en vais vous la livrer :

    Le samedi tu retournes le Gibert Jeune du coin pour trouver les Naruto n°15,21 et 23 qui lui manquent, dans la foulée tu lui prends deux tomes 1 d'autres collections pour qu'il ouvre son horizon littéraire (ou mangaire je sais pas trop, suis un poil larguée...).

    Tu cours jusqu'à la seule boutique de cookies qu'il aime, bios les cookies et à 2€20 le cookies, ils peuvent être bons, comme la famille sera réunie tu en prends pour tout le monde, tu repars avec un bras en moins merci les cookies. Et pour porter tous tes sacs de shopping, deux bras c'est mieux, c'est bien étudié quand même (mais on va pas aller par là).

    Bref. Tu écris une jolie carte d'anniv en essayant de t'appliquer pour pas resservir les mêmes banalités, quand même 5 neveux avec un anniv chacun par an c'est prenant !!, tu te lèves tôt pour être à l'heure (oui 10h30 le dimanche c'est TOT), tu te tapes 30 min de RER et quand t'arrives, le héros de la fête déballe ses cadeaux, remercie tout le monde, tournée de bisous, et monte dans sa chambre pour profiter de tous ses nouveaux trésors, on ne le reverra pas.

    Je comprends, il préfère profiter loin du tapage des petits et de leur 120ème spéctacle, loin de nos discussions de grands, qui, toute grande que je suis me rallonge le dimanche. Je comprends. Et je me souviens. Mais alors, ça y est je suis de l'autre côté, de celui où l'on fait "chier" ??

    Et ça, ça, c'est trop moche !

  • Fatiguante, énervante...

    Tout moi.
    Fatiguée d'attendre des trucs tout simples, qui viennent tout simplement pas. De me décarcasser pour des prunes (contrairement à Ducros). De faire le gros dos, les gros bras, tout gros quand je suis si petite au fond, trop petite.
    ...
    Enervée aussi. Evidemment.

    Et du coup, fatiguante et énervante, car en bonne chiante fille que je suis, je partage mes sautes d'humeurs et passe mon incontinence émotionnelle sur le premier venu. Ou sur toi. Ou lui, au fond. Ou l'autre. Allez je vous fais un prix de groupe.

    Lundi, le jour des peopleries.
    2€60 qui vont chez Monsieur le Kiosque d'en bas du bureau. Dernier lundi pour ce kiosque là. Et contre toute attente, un peu pincée quand même. Juste là. Et là.

    Ca passera... Hein, dis, ça passera ?

  • Un samedi de shopping

    Ma cousine et moi on a dévalisé les halles, elle chez Zara moi la Fnac.
    Un vrai week end de filles, vite un bistro parisien pour le dîner de filles !!