Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2007

Radiohead cover by Damien Rice

Chuuuuut, je buzze the brand

Donc, aujourd'hui toute à l'heure, une journée à base buzz, du culture buzz, du buzz paradise, du mry piscine buzz, du buzz en entrée en sortie en dessert... Du buzz en développement (durable ?) rapport à l'entrevue ministérielle dont j'ai fait la sortie (comme d'autres font les sorties d'école) pour n'avoir pu me libérer à temps.

Bref, là d'abord, je vais dormir et méditer sur toutes les choses connes ou moins de ce soir. Une soirée où on a tous fait le boulevard Saint Germain de la Sorbonne à l'Assemblée Nationale, à pied, en vélib, en bus, en long, en large, du côté pair ou impair, seul ou accompagné, à la recherche du 246, du 245 ou du 102... Hinhin. Quand on n'a pas de tête, on a des jambes, comme dirait ma mère...

ps : j'oubliais, j'ai gagné un surnom ce soir, l'anti-fourche, merci mini boss (quand même on est sûr ?)

16/10/2007

Un matin qui rit

63db6adaeaf0254dc08899187463dee2.jpgLe réveil sonne, 6h59, dans ma tête je râle très fort, en vrai, je bouge d'un cil et pas trop vite. Quand le bip bip de la deuxième alarme, celle sans laquelle je ne me lèverai pas, me vrille la tête, je me lève (et je te bouscule, tu ne te réveilles pas, on connait l'histoire et la chanson).

Je mets l'eau du thé à chauffer, je sors special K et le fromage blanc, et me vautre en position j'ai-super-froid-suis-mal-réveillée-laissez-moi (super technique comme position, hein!), enroulée dans mon plaid Ikea en polaire sur mon canap, les yeux peinant à faire la mise au point sur Bruce Toussaint et son équipe.

Et je continue ma phase d'éveil, et à un moment, quand Bruce est censé nous exliquer le temps du jour, paf, un plan en extérieur nous montre l'invité (BHL) qui salue Caroline et Léon et monte en voiture, la caméra suit ensuite les deux journalistes qui retournent chez Canal avec un Léon visiblement en joie. Bruce qui commente le plan, se met à rire tout haut avec un blague digne du collège, et tout le plateau nicasse, et me voilà, à ce moment là bien réveillée (une heure a passé quand même) et nicassant avec eux. Ok, la journée commence bien ! Rire de bon matin, y'a rien de tel, ma bonne dame.

15/10/2007

Monsieur Slim : le concours !

276b02370c403e85317072b9b61ea452.png

Notre célèbre Monsieur Slim fait encore parler de lui ! Et là où il aurait pu proposer une formation en accéléré sur le Petit Larousse Illustré ou son copain Robert (rhooo je rigole), Romain Libeau fait un acte charitable ! Avec les revenus publicitaires qu'il a perçu grâce à son blog et à ses lecteurs, il a décidé d'offrir à ces derniers (comme dans l'histoire de rendre à César ce qui appartient à César tout ça) un Ipod Shuffle dernier cri.

Attention, il convient de gagner ce très très bel objet qui, si vous savez l'apprivoiser repassera également vos chemises...
Pour les modalités de participation au concours, tout est .

Mais nous si cela avait été Romain Libeau le sujet et pas la Tektonik, nous on aurait gagné haut la main... je dis ça, je dis rien, hein. 

PS : Romain ta banner elle marche pas sur mon blog...  

Y'a des lundis comme ça

b3771d17d861c7c6a90ba3cc3b9dc6aa.jpgPlus de café à la maison, une grosse réunion client portes fermées au bureau quand j'arrive donc la cafetière en otage à l'intérieur. Des clients déjà en plein forme, des fournisseurs en retard, des deadlines malmenées, la secrétaire de direction qui aligne les bourdes et envoie la liste du personnel avec statuts, coeff, niveaux et types de contrats à tous, au lieu de la liste de tel remise à jour !!! Bref, une semaine qui commence bien quoi.
Quand il faut déjà aller mendier une tassounette de café au studio de créa à force de sourires, quand il faut d'entrée de jeu bousculer le planning de la semaine pour cause de dommages collatéraux.
Quand les nouvelles déprimantes tombent les unes après les autres...
Rien qu'envie d'un sac d'enveloppes.
 
Update de 12h29 : ajoute à ça que la régie de Bruxelles m'apprend en direct que cette s***** de Penelope Cruz se tape Javier aux Maldives dans les pages intérieures de Voici et t'auras l'humeur du jour... Pour me sauver je ne vois qu'une chose, le bandeau, le bandeau!!!

14/10/2007

Le soleil en guest star

9e159f4cd70b005a817d4ed9dc75a360.jpgC'est l'histoire de ce week-end à Paris... Un week-end où se balader de paf en paf c'est le rêve, rapport au temps top que Météo France veut bien nous faire. Merci !

Week-end durement commencé par un vendredi soir avec le mal de tête lancinant, celui d'après la semaine de merde que t'as tiré... Retrouver des amis dans un bar du 17ème, rencontrer les amis des amis, partager quelques bières et aller grignotter un petit bout dans le centre avec Roro et les deux Eric. Raccompagner le petit Roro presque jusqu'au métro, aller parler de Léon de Bruxelles en face de chez Bodum, juste pour la rhétorique et tromper la peur du noir.

Un samedi matin studieux, bosser un peu. Réveillée tôt, autant que ça serve à quelque chose. Starbucks en fin de matinée, lire Public sur un fauteuil vautrés, enfin quand je dis "lire"... Commenter les images(d'ailleurs on est très inquiets pas de nouvelles de Matthew...), avoir un avis sur le mec d'en face sur sa coupe (beurk) sur ses converses (oué). Un petit tour au BHV, où une opé Playmobil me fait penser fort à Romain Libeau (!!). Un rendez vous pour dej avec Walkyrie, une aprem shopping  fournie, un passage très remarqué par la FNAC, bon ok, j'ai encore acheté 10 bouquins, mais dèjà plus rien à lire aussi, alors... A noter dans le lot d'achats fnac un livre au titre prometteur "Mort aux cons", les derniers albums de Stacey Kent et Katie Melua, et un livre de Fred Vargas qu'on m'a emprunté et jamais rendu (Grrrr). Pour l'apéro, un verre en terrasse.
Pour la soirée, comme tout le monde, crampes d'estomac tout le long et pleurs hystériques après le coup de sifflet final.

Dimanche matin, émerger devant un vieil épisode d'ally mac beal (pleurer, évidemment) en soufflant sur un thé qui brûlera les lèvres de toute facon (comment ça je suis pas patiente ???!!), arranger un déj en terrasse avec ma soeur, pour profiter de ce temps de rêve. Comme Alex arrive par la ligne 1, on se retrouve place des Innocents, mais quand j'arrive à la hauteur de la boutique Laura Todd, je tourne la tête et je la vois en train de prendre des provisions pour ses gourmands... Ahlala, être maman, ça s'invente pas !
On se balade en allant jusqu'au jardin du Palais Royal, mais le café auquel on pensait est blindé, on se replie donc pour le Saut du Loup, jardin du Carrousel. Evidemment, tout le monde a eu la même idée, on patiente presqu'une heure, on est installées, le serveur est juste hallucinant de lenteur et de désinvolture (Dédicace : Petit Larousse p 624), on retourne le resto, on parle à la responsable, on se fait offrir un des plats, bref on est parisiennes jusqu'au bout des ongles, heureusement que le soleil adoucit et met en joie hein !! Mais quand même ce serveur... pour la postérité c'est Stéphane son petit nom et fuyez le comme la peste. On finit de manger en quatrième vitesse pour qu'Alex puisse retrouver ses enfants à l'heure dite à la maison, je me balade encore un peu, Philip Glass a fond dans les oreilles. Tirée de ma rêverie musicale par un coup de fil de Copine, qui sort du sport, on dit des bêtises mais pas que, on rigole on s'ébouriffe, on prévoit le prochain séjour.

Un pot vers St Eustache Avec Miss Blablabla et Blü, une descente au Starbucks du coin, c'est pour la collec...
Un week-end à Londres en prévision et le dimanche soir me tombe dessus.
Je rentre à la maison, une lessive à étendre, plein de livres à lire, une semaine qui s'annonce musclée... Tout ça.

Et on n'est même pas en finale. Et mon Léon qui a 12 ans dimanche prochain, le temps passe drôlement vite. Pffff... Et même pas urgences ce soir, je te jure, hein, tout se perd.

Chanson du dimanche soir

13/10/2007

Croisage de doigts

 a3f8e305a5ebebbb58db7f8254b332ba.jpg

ALLEZ LES BLEUS !!

GOD SAVE THE FRANCE !!

Update d'après le match : on a failli gagner...