Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2008

Cannes Cannes 1 semaine d'arrêt (à dire avec l'accent)

Une grosse dernière journée avec la réu qui va bien, histoire que je teste bien mes nerfs. Mais avec, comme la lumière au bout d'un looong tunnel, ce train qui quitte Paris en fin d'aprem avec moi dedans.

cannes.jpg

11/08/2008

Live from Singapore

photo.jpg
Source : Ariel (merci!)

09/07/2008

Un week-end "plus t'en mets, plus t'en as" ou comment j'ai survécu à l'Axe Boat 2008

Quoi ? T'aimes pas mon titre ? Tu le trouves overpromising ? Trop long ?...
Et bien, dis toi que c'est pourtant le seul qui me vienne, même si j'ai pensé un moment à "un we bien dans l'axe" rapport à notre pari des titres débiles (celui là aurait valu plein de points!). Bref, oui, j'ai survécu, et ce ne fut pas que facile... Accroche-toi bien à ta souris, je m'en vais te conter mon Koh Lanta à moi, mon week-end Axe Boat Party 2008. (je surjoue un peu hein, bien sûr...)
Des horaires de fous !
Levée à l'heure où blanchit la campagne samedi matin, je traverse Paris endormi, dans mon taxi, du Mika plein la tête (rapport au concert topissime de la veille avec les tortues -1). Eric nous attend devant sa porte, du sommeil encore partout et Mika dans la tête aussi forcément, au complet nous prenons la direction d'Orly Ouest.
Une équipe survoltée...
Arrivés à 7H00, nous faisons étape petit déj et atelier ouvrage d'yeux chez Paul avant de rejoindre nos compagnons de voyage Hall 2 pour l'enregistrement et/ou l'embarquement.
Tout le monde est là : Alexandra from RPCA, aZZed, Sardine, Benjamin & Anne-Laure, Guillaume et Guillaume et... Tiens, mais c'est ça, il manque quelqu'un...
Ah, voilà Raph essouflé d'avoir couru, qui ne s'était pas réveillé ! Dans l'aprem Adrien des ra7or (et ses branches de fleurs volées...) et Serge aka Monsieur Démonte-Pneu veindront compléter notre équipe de grands malades !
Ok donc revenons au matin très tôt Hall2, nous voilà au complet pour l'avion du matin qui va bien. Les "to be tranquilised" sont déjà en état de vol (...) et les autres s'organisent pour les places (qui à côté de qui), les bagages (soute, cabine, liquide, lessive...) bref, le ton est donné ça rigole pas mal dans les rangs (ça balance même rapport à France Gall). Dans l'avion, on feuillette VSD, paris match (ces photos de PPDA... OMFG), closer, public, voici ; que du lourd. On papote aussi puisque nous avons pu nous mettre ensemble Raph, Eric et moi. Un ordre que nous garderons tout le week-end, ou presque !
Une couverture médiatique "allover"
Là avant par exemple c'est c'était une photo dans le taxi Nice/Cannes avec notre chauffeur Monsieur-Je-Joue-Perso-Mais-Suis-Super-Sympa avec qui on a parlé lentilles de contact et club med...  mais en fait je préfère celle de l'avion que je mets là maintenant !
2647419420_b32d4b53ca.jpg
Arrivés à Cannes, photo de groupe devant l'hôtel Corona (baaaaahh) où en fait on ne fera que passer, et direction l'hôtel le Select (qu'on se notera bien d'oublier très vite pour toujours et à jamais parce que c'est quand même juste super la loose) qui a l'unique avantage d'être bien situé. On se change en mode Wonder Woman et hop nous voici en quête d'une plage accueillante...
IMG_7741.JPG
Des guides de chic & de choc
Anne-Laure, Eric & moi prenons la tête du peloton, et nous nous dirigeons tout droit vers la Croisette, espérant trouver une plage pas trop chère ou se poser sur un matelas tout en grignotant un morceau (avec de la place pour nous tous en ce 5 juillet). Très vit, nous remarquons un petit coin de paradis, avec des parasols bleus, des polos bleus, un peu la plage des schtroumpfs quoi avec un nom d'oiseau... Nous faisons connaissance avec Vincent (l'homme que quand tu l'appelles il vient -parfois pas super vite mais qd même- et il t'amène ce que tu veux) et Gérard (le patron qui n'a pas de jeu de tarot...). Si tu passes par Cannes, n'hésites pas ils sont adorables, la tarte aux framboise est extra et les cocktails aussi à priori, juste ne prends jamais de croque monsieur malheureux (ja-mais), vas-y de notre part ce sont des amis maintenant (à partir de 200 Vinnnnncennnnnt on a décidé qu'on était super potes) : Le goéland. Aussi on a le droit d'y chanter sans relâche... et ça c'est chouette !
Farniente & grillades
Pendant que certains bronzent, d'autres jouent à la bouée et d'autres encore dorment en plein soleil (j'ai nommé Homard 1er... et Ecrevisse 2nd qui crama sous son parasol... hinhin). Après toute cette chair grillée, attardons nous sur les neurones, quelques peu fondus aussi à coup de presse people et autres supplément sexe Glamour... On passera la journée là, à dormir un peu, se dire que c'est top toutes les deux minutes et surtout penser à ceux qui sont sous la pluie à Paris.
La soirée sur le bateau Axe
Le GPS de ma tête étant en marche, on m'indique où retrouver l'Axe Boat quand nous nous ébranlons vers l'hôtel pour nous préparer pour la soirée. Une douche, un peu de biafine et deux coups de blush plus tard nous revoilà rue d'Antibes, en rang d'oignons, en quête du Graal, l'Axe Boat 2008, ses flags noirs, ses hôtesses, son second (!) et son champagne. On arrive en même temps que l'apsirateur pour la jolie moquette noire et on s'installe sur le pont, on met l'ambiance, on fait des photos, on fait une Hola non mérité à N. de Magic Garden qui est venu sans sa bonne humeur et qui a dû oublier avec son professionnalisme (pas grave, on a quand même passé une super soirée). L'apéro est rapide, on a une résa dans mon resto pref, Chez Vincent & Nicolas. Une fois le dîner fini, on remonte sur le bateau, il y a du monde, l'open bar me rappelle ma jeunesse et je reprends goût au whisky coca, on danse, on chante, on rêve de débaucher Cut Killer pour nos 70 ans, on se fait 1h de queue pour aller fumer une clope, on fait les sales mômes.
Un moment magique à danser sur le ponton en face du bateau, pieds nus, avec Eric et Alex, en faisant des chorés avec le reste de la troupe sur le ponton d'en face, hum, ça sent les vacances et ça fait un bien fou.
Des reportages extrêmes
Remercie Benjamin et Anne-Laure...
Ps : et oui tu as bien vu Quentin de la star ac me faire un bisou pour se faire pardonner
La suite et la fin, très vite
La nuit se termine dans la boîte che-lou de Daniel Ducruet (l'ex-Monsieur Steph de Monac'), on rigole bien, encore. On rentre à pied (on met 8heures à peu près mais on n'a pas pris la rue d'Antibes...) et zou au dodo. Pour le lendemain on a rendez-vous à la plage avec Vincent et Gérard, on a mis le réveil, on est décalqué mais c'est cool, on joue, on voit Rahan, on se masse, on ne veut pas partir. C'est la plage du bonheur, Damien vient nous dire bonjour, ma soeur passe aussi. On se change direct à la plage, on va choper la navette, puis l'aéroport, l'humeur de retour, l'avion, les au revoirs, les taxis, le dodo. 
Et depuis ? Tous ces mails.... Ces photos... ces vids.... Oué ça ressemble à une colo, mais tu vois en fait, c'est super chouette un week-end en vacances. C'est quand on repart ?
Le coin souvenirs souvenirs
Les vidéos y'a celle-ci aussi
Les photos c'est ici, et , là aussi

07/07/2008

Rentrée. Réconciliée !

Je suis encore un peu sur mon transat dans ma tête, je fais la mise au point sur le bureau, les urgences et tout, mais sache que le we fut bon, qu'il sentait les vacances et que ça fait trop trop de bien.

Maintenant, je sens la biafine et je cours en converse au bureau, mais je m'en fous, Rahan power ! A très vite et bon début de semaine à toi. 

05/07/2008

On va se réconcilier avec Cannes

cannes-9.jpg

Parce qu'il ne faut pas rester sur un mauvais souvenir, parce qu'il y aura le soleil cette fois-ci, parce qu'on n'est pas rancuniers, on passe le week-end à Cannes. Avec une équipe de blogueurs surmotivée, avec quelques VIP secrets en guests, avec des moments de plages, d'apéro, de fête, de clubbing et un bateau. Avec Axe aussi.
Je te raconte quand je rentre., allez file te rendormir, on est samedi bien trop tôt là !
Bon week-end à toi.

ps :  pour mes tortues privées de bateau, je vous aime et vous êtes beaux, on va penser à vous tout le temps et on vous ramène des photos extras :) 

28/05/2008

Un festival de plans B

Je l'attendais ce break cannois. Super fort.
Parce que je n'avais pas eu de vacances depuis la semaine québécoise. Parce que les quelques jours ensoleillés à Paris m'avait collé une envie d'été urgente. Parce que, quoi.

54743581.JPG

Mais ce n'est pas si simple.
Déjà il a fallu sortir le contre "grève du 22 mai" (merci la SNCF) et arriver avec un plan B de départ avancé. Et je te passe ma tête dans le train, les coups de fil du bureau qui font battre le sang dans mes tempes super fort et grincer mes dents. Heureusement, je visse mes écouteurs et grâce à Dutronc fils, Cabrel et Murray Head je somnole sur une épaule amie. Après, c'est les traits détendus, qu'on grignotte, qu'on lit la presse people, qu'on chante à se mettre tout le wagon à dos...

Ensuite les vacances. Et de cette pause dans le sud je ramène : une photo d'avant l'orage qui se passe de commentaire, quelques nouveaux jeux (celui de "qu'est ce qui aurait pu être pire" et une variante du jeu des chansons -un peu plus ardue pour moi), mon envie d'été urgente, une jolie robe pas encore portée, un trio de mini coups de soleil, du sable sous mes converses, et un peu de rancune pour Météo France qui m'a déçu rapport à la couleur du ciel, la pluie tout ça.

Les Flops

*Il y avait clairement deux équipes et j'étais de celle qui paillette super middle (genre même pas un badge rien, hinhin)
*On n'a même pas vu le bar du Martinez cette année
*Pas de Javier en vue
*Une ménagerie dans ma salle de bain (araignées, escargots, c'est la fête quoi)
*Le cybercafé où j'ai fini au coin
*La rue des Frères Pradignac qu'on voyait plus haute (...)

Les Tops

*Les Bricol'Boys de Maëma Beach et leur journée de montage et démontage (!!!)
*Toutes les chansons partout tout le temps et les rires aussi
*Les coca light en terrasse avec les potes
*Vincent & Nicolas qui ne changent pas et c'est tant mieux
*Les rires encore (mais heureusement)
*Les deux premiers jours sous le soleil exactement
*Le côté décalé de la soirée télé de la mort avec le Festival à quinze minutes...

Sans oublier l'avalanche de plans B : les balades (le Suquet, l'Eglise, la rue d'Antibes, la Croisette...), Indiana Jones en VO aux Arcades (avec cinq grosses minutes en mode mute), un SPA de derrière les fagots, le petit côté je scrute le ciel en répétant "ça va se lever, ça va se lever"...
Après mon étoile d'or de pitbull l'année dernière, cette année j'ai décroché haut la main la ceinture marron du plan B.

Du coup, je te reviens avec encore l'envie de soleil (parce qu'inassouvie un peu), avec la sinusite (merci la clim, les fleurs et autres graminés en folie), avec une marque de maillot improbable (rapport au minicoup de soleil du décolleté), avec plein la tête des idées pour faire briller le prochain Festival... Genre il luminescera dans la nuit, tu vois ?!

15/05/2008

A mi me toca !

392185455.jpg

Message personnel à la SNCF : s'il te plaît ne me fais pas une grosse grève pile le jour de mon départ, je n'ai pas assez de vacances pour gâcher une journée gare de Lyon dans un état proche de l'Ohio. D'avance, merci.

13/05/2008

Sans commentaire

980381329.jpg