Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/02/2008

Anniversaires au bureau

6fea2117365d8e5b94727f0f704a1d73.pngEnveloppes à gogo !! Et les enveloppes se remplissent avant le jour J, où l'on va chercher le cadeau de l'anniversairé(e) du jour accompagné de la traditionnelle carte à blabla, sans oublier de quoi faire un petit pot. Jusque là rien que de l'habituel.
Mais, car il y a un mais (tu te doutes bien). Ca permet aussi de révéler les personnalités de chacun, enfin quand je parle de personnalité j'entends comment chacun dans l'agence se situe par rapport à son portefeuille ! Pas de méprise, on ne peut pas aimer tout le monde, ni gratifier chaque enveloppe du montant d'un Vanessa Bruno. En revanche, on peut éviter de se prendre la honte.
 
Je t'explique, quand il arrive que l'anniversairé(e) ne soit pas dans mon équipe (comprendre que je me contente de le tolérer dans les heures de travail sans espoir d'heures sup ), je me contente d'être présente au pot si ça tombe quand je suis au bureau mais j'évite soigneusement la partie autographe sur carte musicale et autres remplissages d'enveloppe à contrecoeur.
Du coup quand j'apporte ma participation au cadeau de Ka (qui fête ses 37 ans aujourd'hui) et que je fais un rapide tour d'horizon des possibilités de l'enveloppe pour choisir entre un we en chambre d'hôte avec l'amoureux transi ou quelques livres à la FNAC, j'hallucine.
 
Parce que je passe juste après une qui a mis des pièces (pas de souci jusque là), or il n'y avait pas de pièces dans l'enveloppe. Le calcul est donc vite fait. La dite personne a donné 2,20€. Pourquoi pas 2€, chacun fait comme il peut/veut, mais franchement, 20 centimes... Remarque, le bon côté c'est que j'ai pris un fou-rire qui ne m'a pas quitté depuis ce midi, AHAHA. Franchement !!

06/02/2008

Pause café

513f25def8d93d512eb71adcb4cb3002.pngHop, deuxième mug de café du matin, j'ouvre le courrier, un peu prestement, et là c'est le drame. Le mug se renverse et le café envahit le bureau, saute dans mon clavier immaculé, tache et mouille les dossiers, les cahiers et le docteur maboule sur sa route. Pfff.

Là, j'ai réussi à contrôler la cata, le bureau est re-propre le clavier semble en bon état de marche, et mon troisième mug de café trône le plus loin possible de mes mains, comme tu t'en doutes. Jusqu'à la prochaine fois ! Ca me rappelle mon stage chez Universal où j'avais la facheuse manie de renverser toute boisson chaude sur mon bureau tous les jours pendant un mois maudit... 

31/01/2008

Lyon Saint Exupéry

Lyon Saint Ex, gare TGV, tu connais ? C'est beaaaau. Si.
Perdu au milieu de nulle part, en plein cambrousse bordée de zones industrielles, ce nouvel arrêt du TGV met l'un de nos imprimeurs à 1h45 de Gare de Lyon. Du coup quand je vais passer la journée dans les 20 000 m2 de l'imprimerie pour superviser le calage de mon mag, et que j'en profite pour apprendre et découvrir un peu plus ce maillon de la chaîne de l'édition, je ne m'attends pas à tomber sur une architecture hallucinante. La gare de Saint Ex, qui jouxte l'aéroport est juste énorme... Tiens regarde, ça c'est le hall où tu arrives par escalator quand tu sors du train !

794ca45b69329ca508dcef2d490b473f.jpg

Bon, et sinon, le TGV de 6h50 il est super (sisi t'aurais dû voir ma tête) et ensuite attendre des heures pour caler le deuxième cahier parce que les machines roulent les 40 000 ex du premier et de la couv, c'est super aussi.

En revanche, la découverte de cet univers où les odeurs sont entêtantes, où le bruit ne s'arrête jamais, où il faut avoir l'oeil et le bon, ce fut instructif. Et si ce n'était l'humeur de merde que je me traîne j'aurai sans doute passé une bonne journée.

28/01/2008

Hautement urticant

9dcb1cb17760e3658913e6762a362236.jpgQuand Monsieur le Cintre téléphone, l'urticaire me ronge...
En général, à cause de sa voix qu'il fait porter plus que de raison, pour ses commentaires en raccrochant souvent inutiles, pour sa façon de s'écouter parler en prenant l'accent snobinard qui lui va bien au nez.

Et plus particulièrement quand il s'agit de ses coups de fil perso. Quand par exemple, on a droit à la préparation intégrale de ses prochaines vacances sur une île au taux de criminalité inquiétant, d'abord pour le choix des dates avec son ami, ensuite pour l'appel à d'autres amis pour se renseigner sur l'hôtel, les plages, le temps de vol, les lunettes de marques qu'il faut qu'il s'achète pour l'occasion parce qu'il ne PEUT tout de même pas porter les Gucci de l'année dernière, et que sais-je encore. Sans compter qu'une fois reposé le combiné, il debriefe avec moults détails Beaufinette d'à côté au cas où elle aurait raté un morceau (si tu suis bien du coup son histoire je me la tape deux fois...).

Nous, on rate bien moins qu'on ne le voudrait. Même en prenant l'air super concentré et en essayant  de garder la musique dans les écouteurs et ces derniers aux oreilles !

C'est pourquoi quand il décroche un entretien pour aller passer ses coups de fil ailleurs, je peux te dire que nous sommes de tout coeur avec lui. Vraiment.

07/01/2008

Big Boss fait des phrases aussi

"Dans 5 minutes, tu peux venir tout de suite ?"

Ahahah 

21/12/2007

Pierre, Papier, Ciseaux

9640c79aafa55d17fd469316de6135d4.jpgÀ ce jeu de mains de cour d'école, on sait qui gagne qui. On a même (pour les fans de friends) une version améliorée avec montgolfière et bombe à eau...
Mais, dans la vraie vie, comment ça se joue ? Qui remporte sur qui ?
Quand on a des ressources à l'agence, et qu'on a prévu d'absorber en interne un travail, mais que ladite ressource est "réquisitionnée" pour une compet' et qu'on se retrouve à sacrifier ses soirées pour éponger le surplus tombé d'un coup... Qui joue la pierre ? Qui le papier ?

C'est toute la question merci de l'avoir posée.
Et tant qu'on n'a pas la réponse, claire et connue de tous, bah ça grince dans les rouages, ça crie dans les couloirs, ça s'impute sur les marges et bref, ça fait un décembre qui revendique.
Et sinon, basiquement, ça me fait chier.

Heureusement, bientôt c'est le week-end, juste après y'a Noël qui sera peut-être mieux que je ne l'imagine, après encore y'a les vacances (et ça c'est juste le bonheur) donc, je souris.
Et j'attends que ça passe en jonglant avec Gringo ou en essayant de ne pas faire biper mon mini Docteur Maboul du bureau. Sisi. Comme quoi, l'enfance nous suit drôlement loin surtout moi.

13/12/2007

Les semaines se suivent

d82329da52e573b463b57d05f074f262.jpgEt toujours, l'évier se remplit de tasses sales, et à un moment donné toujours on retrouve, mini boss, ka ou moi les mains dans la mousse et l'eau chaude, de trop de mal à voir s'entasser les tasses et autres mugs dégueux, les couverts jetés en travers, les restes de ceux qui déjeunent développement durable mais n'iraient tout de même pas jusqu'à laver leur assiette...

La femme de ménage vient le mardi et le jeudi soir, et crois-le ou non, entre temps c'est beyrouth dans notre coin cuisine. En dehors du fait que ça fait très moyen si un client s'y aventure, juste pour le respect de soi je trouve ça nul. Du coup, je lave.

Et commencer la matinée comme ça, c'est tout à la fois : râler sur ceux qui n'ont rien retenu de leur éducation dès qu'ils sortent de chez eux, me vider la tête (oui parce que la vaisselle, le ménage ça me soule dans l'idée mais quand je fais je trouve ça destressant), écouter couler le café, ...

Et ce matin, ka & mini boss par le bruit d'eau alertées, arrivent, l'une s'emparant d'un torchon et l'autre nous servant le café, une scène qu'on aurait pu voir se jouer dans la cuisine de mon enfance, ou dans les leurs. Alors, merci maman. D'avoir su m'apprendre et d'avoir fait en sorte que je n'oublie pas.

10/12/2007

Souvent client varie

2d8aa407065cee7987322e2b07ae3552.jpg...Oui. Trop souvent?
Souvent déjà.
 
Du coup, en maquette ça donne des versions numérotées qui vont jusqu'à 6 qu'on coule puis qu'on modifie, puis qu'on écrase par la nouvelle "dernière" version. Et vas-y que tu dois resizer les photos, rechecker les césures, recaler tes paragraphes, les inters et le reste. Et Gringo qui le vit de moins en moins joyeusement, et le client qui s'emmèle les pinceaux et t'envoie les énièmes modifs sur une version du texte écrasée depuis belle lurette... Pas facile de retrouver ses petits. Surtout quand, pour bien faire, au lieu de passer des heures au studio à surveiller modifs et mise en page, je devrais présentement rédiger des articles, que du coup j'écrirai ce soir...
Joie et liesse.