Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2007

"The only way to get rid of a temptation...

...is to yield to it".

Bah pareil. Tout comme il dit Oscar, ou Dorian, ou les deux. 
Bref, pas pu résister... Ou si, mais Dorian's way alors.

En vitrine chez WHSmith, en tête de gondole chez tesco et M&S, même à la Poste où je passais envoyer la traditionnelle carte à mes neveux et nièces ; partout il me narguait, chatoyant de couleurs, renfermant toutes les réponses... et je suis faible.
Du coup, me voilà avec mon pavé (une tonne au bout du bras), parce que moi aussi je veux savoir, et qu'importe si ce 7ème tome est le seul que j'aurai lu en VO (et que du coup je mets parfois plusieurs lignes à retrouver certaines expressions)...

f0ab9e2a91967d6959c6eb6b49c54cbd.jpg

Je l'ai, je le lis, et c'est le pied.

08/03/2007

Pause people

medium_9782020850230.jpgUne belle surprise. Cet été, chez mon libraire préféré à cannes, je croise au détours d'une étagère cette couverture qui m'attire l'oeil et le doigt. Je lis le titre, et mes yeux s'attardent sur le nom de l'auteur, hum. La femme de Patriiiiiiiiick. Ok, donc elle écrit vraiment, en plus de la pièce médiatisée. En plus d'avoir pris ma place de mes rêves de quand j'avais 14 ans. Ok. Je prends. Curieuse je suis.

Bon, alors de quoi s'agit-il, l'histoire des deux seuls juifs d'Afganistan, mais évidemment pas seulement, d'amitié, d'amour, rien de nouveau, pas un style fulgurant, mais une belle histoire à tiroirs, bien maîtrisée, bien contée. Un petit pavé de pages d'une rivale imaginaire certes, mais qui me bouleverse. Quand même. A découvrir.

25/02/2007

Un vrai beau livre

medium_9782260017264.jpgJ'ai lu cette semaine, notamment pendant mes pauses déj devant l'ordi, un très beau livre, merci Elise de me l'avoir prêté.. Se résoudre aux adieux de P.Besson.

Un livre bouleversant, tant par la qualité de l'écriture que par le fait que beaucoup de phrases résonnent fort en écho dans ma tête quand je les lis. Et surtout, quelle prouesse, un homme qui écrit ça. Un homme capable de décrire si justement, si simplement, si "fémininement" cette douleur de l'adieu pas vraiment voulu qu'on remâche... C'est juste hallucinant. Un très bon livre donc. Attention, ne vous méprennez pas, pas d'action rebondissante dans ces pages, pas de happenings inattendus, juste un peu de la misère humaine qu'on veut bien se charrier sur les épaules avec grâce quand on est une femme lâchée et quon se croit prédisposée à la souffrance. Quel est le con qui a dit qu'aimer c'est souffrir ?! Je rassure les âmes sensibles, on sort du livre avec le sourire, hein, c'est pas festen non plus.

17/02/2007

Le moment

Un film à ne pas rater : Little Children. Une lumière, une mise en scène, des acteurs troublants, une histoire pas facile, une lecture à paliers... Un très beau moment.

Lu récemment : Le sac à main de M. Despleschin, court mais très bien. A married Man, bien chouette, version jeune femme dans la campagne anglaise. Relu Le survivant de C. Palahniuk (l'auteur de Fight Club), sublime.

Vite Harry

Hey ! ayé y'a une date, le tome 7 des aventures d'Harry Potter arrive en français le 15 novembre... trop hâte de savoir, tout, la fin, la suite, le reste, Si Rogue a cédé au mal, s'il a dupé Dumbledore, ou s'il est quand même un peu gentil encore, tout ça...

Viiiiiiiiiiite.

02/02/2007

La minute ado

medium_9782211083317.2.jpgAcheté lors de ma descente à la fnac de mercredi dernier, un livre pour ado de Marie Desplechin, Jamais contente. Etant en train de travailler sur un projet un peu plus adolescent, j'ai pensé qu'un peu de plongée dans l'univers me ferait du bien et je n'avais pas tort ! Ca m'en a fait plus que je ne pensais...

J'ai dévoré le tout petit opus, 200p, et me suis régalée. Le journal de cette Aurore, qui prend sur ces épaules toute la misère du monde et les drames existentiels (genre y'a plus de galettes de riz chez monop'), me rappelle vraiment la traversée de l'adolescence, le dos vouté, les griffes dressées destestant tout et ne comprenant pas pourquoi parfois on est destesté en retour ! Bref, un bouquin qui a vu fleurir mon sourire au fil des pages, je me suis même surprise une fois ou deux à glousser comme en 3ème en cours de maths.

Un bon moment passé avec digne représentante de cette période où l'on ne sait rien sauf ce que l'on ne veut pas, hein. Et où l'on a un avis sur tout telle la girouette, mais ce qui compte vraiment n'est jamais trop éloigné du centre du monde, notre nombril. Et où l'on use et abuse du mot 'jamais' en pensant vraiment que ça va durer toujours.

Note pour ceux qui sont encore dedans : pas de panique, hein, ça ne dure pas toujours, ça passe...

17/01/2007

Un autre

Cette nuit j'ai fini le L. Fouchet. Pas mal, intrigue bien rebondissante. Pas transcendant non plus. J'attaque Dirty Girls Social Club de A. Vales-Rodriguez. Des histoires de latino-américaines à Boston. A voir.

16/01/2007

Bye Bye Blondie

Je l'ai fini dans la nuit de dimanche à lundi. Un bon livre. Pas super gai mais bien. Me voilà lancée dans une histoire pour fille : Nous n'avons pas changé de L. Fouchet. Une histoire d'amitié d'enfance...

à suivre !