Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2009

La magie Taratata

Il reste de bonnes émissions de télévision. Si, je t'assure.

Pendant qu'on se lamente (à raison) sur le niveau de Secret Story, sur le déclin de la Star Ac' et consorts, il m'arrive de me retrouver scotchée devant de vrais jolis moments de télé.
Justement, l'autre soir, je tombe sur Taratata sur France 4, et je vois Julien Doré ébouriffé qui discute avec Nagui, j'allais zapper (je ne suis pas raide fan du bonhomme même si je lui concède une créativité débridée) quand je découvre un petit minois blond qui sourit et parle avec une voix rendue grasse par l'accent québécois que j'aime tant.

Il s'agit de Béatrice Martin aka Coeur de Pirate tout juste 19 ans, qui cartonne avec son single "Comme des enfants".

Lire la suite

17/06/2009

La magie corse de mon week-end

Ce week-end, j'ai eu une chance folle.
Je t'en reparlerai vite, j'ai découvert une île belle sous toutes les coutures, une eau cristaline comme dans les rêves, des moments cartes postales les uns à la suite des autres, sans que rien ne fasse faux ou irréel pour autant. Et, samedi soir, alors que le soleil se couchait sur la baie de Calvi tandis que nous buvions un verre de blanc en admirant la vue, Dédé Sekli et Jean-Jacques, son acolyte, nous ont fait la "messe" que je préfère... Celle où il s'agit de chanter tous ensemble des chansons un brin tristes ou pêchues que l'on gardera en tête les heures suivantes.

Je n'ai pas eu l'idée de le filmer en entier, tant j'étais occupée à profiter. Mais certains ont eu cette idée pour moi (en d'autres occasions) et je l'ai donc retrouvé sur Youtube.
Alors, avant de venir te donner des envies urgentes de Corse, de Ferries, de semi-rigide, etc. ; je te laisse mon coucher de soleil magique et la douce voix de Dédé Sekli (la vidéo n'est pas super alors l'idée c'est de fermer les yeux, comme faisait Dove Attia) sur deux jolies chansons dont une qu'il n'a chanté que pour moi l'autre soir en acoustique (ben quoi?).

 

3632296184_7506a362f4.jpg

Lire la suite

03/06/2009

Ma liste d'albums à écouter sans modération

Tu te souviens des chaînes de blogueurs? Ces jeux qui fournissent l'occasion de passer la balle à son voisin pour en savoir un peu plus sur les gens dont on lit le blog. Moi je n'en ai pas fait beaucoup : il y a eu celle sur les cinq choses secrètes, et celle pour se souvenir des films qu'on aime que j'avais lancé après un cheese au buibui en bonne compagnie.

Une vieille habitude oubliée qui se rappelle à mon bon souvenir et en chansons, je n'allais pas me défiler, tu penses bien. Déjà, les vieilles habitudes j'aime plutôt, ensuite (et ça ne t'étonnera pas) dès qu'il s'agit de chanter j'adore, enfin c'est une liste qu'il faut faire, et les listes c'est ma grande passion (comme dirait l'autre)(Elise ajouterait que je suis super forte en tableaux excell et je ne voudrai pas la contredire, mais je m'égare).

Le sujet, là, ce sont mes albums de chevet de moi. Et d’abord, il y a ceux qui je partage avec celui qui a commencé.

Lire la suite

Everybody's talking...

20/04/2009

Diving with Andy

Image 2.pngTu veux une voix rauque juste ce qu'il faut, un petit groupe qui dépotte, une musique comme on aime à écouter dans le casque du bureau le lundi... Alors file voir le site pomme d'amour de Diving with Andy.

Pis même que si t'es super sage, et que genre t'as envie de les écouter en boucle, je te propose un petit deal : j'en ai un à te faire gagner ici même !

Alors c'est simple, tu commentes et tu patientes.
Le 28 avril au soir, je tire au sort et paf, si ça se trouve tu pourras l'avoir début mai :)

Y'a aussi un concours sur leur site pour gagner des places de concert, si c'est pas du bon plan ça... Merci BRM.

29/03/2009

Yodelice a charmé l'Alhambra

Lundi dernier j'étais de concert. Un concert que j'attendais avec impatience, celui de Yodelice dont je t'ai déjà parlé (je sais, je suis un peu monosujet en ce moment).

L'histoire de cette soirée mérite que je m'y attarde deux secondes, après avoir entendu ses titres sur mySpace, j'avais décidé d'aller découvrir son nouvel univers et l'intégralité de son album sur scène. Donc, j'ai pris les places. Deux jours après, je reçois un mail d'Aurélia de BRM qui m'invite à aller l'écouter. On a donc fait deux heureux avec nos places et j'ai accepté l'invitation d'Aurélia.

Une fois devant l'Alhambra, on papote deux secondes avant de rentrer, le quartier ne m'est pas inconnu c'est celui de l'agence au citron de l'époque. Une fois la partie "souvenirs, souvenirs" passée, on entre et s'installe une bière à la main devant la scène de l'Alhambra. la salle est plus petite que je n'aurai cru, mais chouette. La première partie commence, pas mal. Les lumière s'éteignent et Yodelice entre en scène, avec son arbre à micro, son violoncelliste-harmoniciste (ben quoi?) extra et son guitariste-percussioniste. Les chansons se suivent et toutes me plaisent, l'univers est un chouille calme pour un lundi soir, mais j'aime la voix de Maxim, les arrangements et l'ambiance.

Sa reprise de Nirvana m'a beaucoup plu, je te laisse aller la découvrir chez Eric. J'ai hâte de le réecouter au studio SFR et de me passer son album en boucle !

17/03/2009

De nouveaux hommes dans ma vie

On se dit que la vie c'est grand. On pense, du coup, qu'au cours de ce voyage-là on va croiser des tas de gens : des qu'on aimera, des qu'on oubliera vite, des qu'on ne voudra plus quitter. On ne pense pas forcément qu'au fil du voyage, en gardant des gens près de nous,  en avançant, en gagnant des responsabilités, en se construisant des fidélités aussi ; on va perdre du temps (et de l'envie) disponible. Et je crois, de mon petit bout d'expérience, que l'humain reste avant tout un animal tribal.

Multi-tribal même, si tu me permets cette association de mots hasardeuse, parce qu'on a d'abord sa famille (celle qu'on n'a pas choisi, mais qu'on peut choisir d'aimer jour après jour), ses amis (comme une famille de coeur avec qui rire, pleurer, chanter, bronzer, danser, et qu'on essaie d'aimer tous les jours parce qu'on les a choisi), ses amours (tous ceux des papillons dans le ventre : celui de la 3ème B dont on n'oubliera pas le parfum, celui des vacances, celui auquel on se serait vu dire oui, tous quoi).

Malgré tout (heureusement), on sait parfois agrandir le cercle et accueillir dans sa vie de nouvelles têtes. C'est très fréquent quand on est écolier, étudiant, stagiaire. Une fois installé dans la vie, le rythme et le taux de renouvellement peut baisser. Je dis bien "peut" parce que je suis de ceux qui vivent avec le besoin l'envie de nouveauté toujours.
Ce qui ne m'empêche pas de trouver un charme certain aux habitudes, et aux "vieilleries"* connues et reconnues...

Tu l'auras compris (ou alors je t'aurais déjà semé en quelques lignes...), je pourrai filer la métaphore longtemps mais elle s'arrêtera là.
Je ne suis pas venue noircir ces lignes pour glauser sur l'importance des autres ou le besoin d'eux. Je ne vais pas non plus te parler des hommes de ma vie, non je suis venue te dire tout le bien que je pense des hommes nouveaux dans mon iPod.

Parce que la musique occupe une telle place chez moi que les chanteurs que j'écoute font partie intégrante de mon quotidien. Et ce quotidien tend à se renouveler sensiblement ces dernières semaines.

Viens, je te présente Manu, Bertrand et Yodelice, les trois hommes qui enchantent mes écouteurs blancs à côté de Mick, Paul, John, Francis, Thomas et les autres.

Lire la suite

06/03/2009

Les Enfoirés font leur cinéma

Les Enfoirés et moi on se connait bien. Tu penses, des années qu'on se pratique... Enfin, moi plus qu'eux hein, chez mes parents j'enregistrai sreligieusement chaque édition pour conserver la VHS et revoir les meilleurs moments quand ça me chantait. Ma mère m'offrait le CD de chaque année et on chantait ensemble dans la cuisine jusqu'à l'année suivante. La playlist étant pile entre nous deux nous permettait de partager ces chansons.

Mes moments préférés ? Les plans de coupe "volés" en coulisse qu'on apercevait au fil de la soirée, cette ambiance bon enfant qui se dégage, une espèce de colo de vacances VIP avec costumes et micro. Une super manière de (re)découvrir des chansons, une impression de connivence avec quelques grands noms de la chanson et surtout des bonnes actions. C'est tout ça les Enfoirés. Les restos du coeur, j'y ai passé un peu de mon temps d'étudiante à Troyes.

Toujours j'ai eu envie d'aller applaudir en vrai sur le chemin de ces Enfoirés au grand coeur...

C'était mon cadeau de Noël. Aller chanter avec les Enfoirés à Bercy en janvier, autant te dire que j'avais super hâte et que c'était la bonne manière de commencer l'année. Bon d'abord, il y a eu la queue sur le parvis du Palais Omnisport de Paris, parce qu'on n'était pas les seuls à venir à la générale. On a tué le temps, pas en chantant pour une fois, mais en parlant boulot et aussi devinettes à base de qui sera là ce soir, qui on voudrait voir vraiment.

Une fois placés comme il faut, on rit, on grignotte et on attend en testant la hola du soir, l'enthousiasme du public tout ça... Et la soirée commence, comme je l'imaginais, chouette. Quelques cafouillages encore, mais c'était la répèt aussi des tableaux très sympas, d'autres moins comme d'hab.

Parce que ce que je préfère quand même ce sont les duos improbables et que Cabrel m'a manqué cette année une petite sélection des moments que je garde en mémoire de toutes les éditions passées :

Je ne peux pas tous les mettre et choisir est un crève coeur, mais juste pour les coupes de cheveux cet extrait là vaut le coup !!

C'est ce soir sur TF1 que tu pourras les voir, moi du coup je ne serai pas devant ma télé, mais ... on compte sur vous.