Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2007

Rentrée.

Et joyeux dimanche soir polaire à toi aussi.

11/12/2007

C'est Noël dans mon quartier la nuit

5b896a47c9a90054b69c69157cc3f2fa.jpg


Et il aura fallu une soirée Joan Collins & croque frites avec Alex (tu vois là si t'avais un blog à toi, j'aurai pu te linker...) et Eric pour m'en rendre compte.
Au moment de bifurquer -une fois n'est pas coutume, pas là où il fait noir et froid et peur, mais juste où il fait froid- au coin des rues Etienne Marcel et Montorgueil, paf, la révélation, c'est illuminé de bleu et la rue me fait une hola de lumière pour me montrer le chemin vers ma maison. Merci la rue, en même temps, certes j'ai Joan en moi, mais j'aurais retrouvé quand même hein, et pis le christmas spirit c'est pas trop mon spirit du moment tu vois... Bref.

Je te colle quelques photos, de la rue, mais pas de nous (parce qu'Alex il va vite devenir une Star à plus vouloir nous voir ou parce que les deux photos sont super ratées, tu choisis)... 

fd436d8bc1f473a9b4e7f63d0757aae6.jpg

10/12/2007

Messages de service

Pas trop de temps, mais quelques messages à passer :

Alexandra, c'était cool de se voir hier et voir les petits aussi, même si comme prévu j'ai dû attendre le rer dans le froid et suis rentrée sous la pluie...
Agnès, une idée de menu pour ce soir ?
Jean-Loin, alors ce deuxième samedi d'avant noël, ça a été ? Tu t'en es sortie avec les relous ? Pas de petit monsieur des chemsisiers à déplorer dans le temple du Luxe ?... Tu manques.
L-tz, te revoilà parisien ! Ca va ? On peut te joindre sur ton ancien numéro ou pas ? Plein des bisous.
JP, t'as vu on a passé les 1 500 ;)
Roro, Naël et autres Youtoyou en goguette, c'est quand on a le lieu pour mercredi soir la Zen Zone ?
Ariel, du coup on va se voir avant 2008 tu crois ou faudra attendre le retour du soleil ???
Le papa de Charles, comment va Charles ? (et des bisous à vous 3 quand même)
Miss Blablabla, pour les soldes c'est jusqu'à 20h tous les soirs, alors je propose mercredi (en fonction du lieu du truc youtoyou), ou jeudi, ou vendredi... 

07/12/2007

Le Hardware & moi...

La semaine dernière, un peu par hasard, beaucoup grâce à lui, je suis allée chez Heaven. L'occasion de découvrir que Microsoft ne fait pas que des logiciels, loin, très loin de là. Seule fille parmi les geeks présents (Damien, le Papa de Charles, Charles Underscore Liebert, Mry & DamDam entre autres) j'ai découvert ébahie tout un monde parallèle... On a testé des positions de relâchement de la main pour constater que les souris microsoft sont faites pour être parfaitement adaptées à notre position de repos. Il existe aussi des versions tout-en-une de la souris chez Microsoft, juge plutôt et prends des notes : pointeur laser, télécommande (pour quand tu mates des dvds ou pendant tes présentations .ppt), clé usb et aussi accessoirement, souris.

Ils font aussi des webcams plutôt très chouettes, j'ai la mienne que je n'ai pas encore testé par manque de temps mais je m'y mets dès que je retrouve un rythme normal et que les colis arrêtent d'exploser en bas de mon bureau.

Sinon, et sans transition, ça m'a rappelé, une chronique que j'avais écrite pour une émission pilote de Sud Radio, où j'officiais en tant que madame billets d'humeurs (pourquoi je sens que l'humeur de la chose ne t'étonnes pas ?), chronique qui m'a valu un franc succès dans l'agence au citron à mon entretien d'embauche... Je ne résiste pas à l'envie de te la faire lire, attention, ça date de ma vie d'avant le web 2.0 (oct 04), va pas t'imaginer des choses hein ! L'exercice imposé c'était de mixer le célibat et internet pour m'intercaler comme il faut entre les sujets de l'animateur chef...

"Vous m’avez proposé de vous parler du célibat… mais tout le monde en parle, et mon boulot c’est plutôt de parler de ce dont personne ne parle, alors, me demander de préparer une chronique sur le célibat, c’est presque contre nature !

Comme je suis consciencieuse, j’ai essayé, je me suis renseignée sur le célibat d’aujourd’hui. Bref, je voulais trouver l’angle révolutionnaire, celui auquel personne n’avait pensé… Manque de pot, on assiste à la naissance d’émissions de télé réalité et autres parutions spécialement dédiés aux célibataires.

Prenons l’exemple de Culture Solo, c’est un nouveau magazine dédiés aux célibataires, qui en est à son 4ème numéro, Mais ce qui me fait doucement rire, c’est qu’en couverture des 2 premiers numéros, ils nous ont collé Jennifer Aniston (très mariée je le rappelle à Brad Pitt) et Paris Hilton (connue comme une célibataire chronique… !). Dans la série ne nous mouillons pas trop, j’adore !

Quant au Bachelor, ou Marjolaine, ce sont autant d’exemples d’émissions confrontant célibat et vie de couple parfois violemment.
Alors pour éviter de virer pathétique, j’ai pensé à Internet, à cet eldorado portable truffé de sites de rencontre pour trouver l’Homme ou la Femme de sa vie. Mais, si j’avais su, moi, qu’en poussant ma conscience professionnelle, j’allais me découvrir non plus, célibattante heureuse, mais célibataire perdue.

Parce qu’Internet, c’est super, ça va vite et on y trouve tout. Enfin, en principe, ça va vite. Parce qu’il faut que je vous explique, j’ai pris Internet à la maison, pour travailler mes recherches, et comme je n’y connais rien, j’ai pris le moins cher, le modem en kit à brancher soi-même.
Sauf que soi-même en l’occurrence c’était moi, et ça m’a pris 3 heures rien que pour déchiffrer la notice, aussi fournie que celles des surprises kinder. Bon une fois le modem dûment installé et branché, j’allume mon ordinateur, en attendant, que quelque chose se passe.

Mais rien ne se passe. J’appelle donc la hot line et je me tape d’entrée 20 minutes de lettre à Élise en attente pour tomber sur un petit monsieur très gentil mais qui a l’air de me prendre pour une sombre idiote quand je lui expose ma détresse, et lui de me dire «vous avez cliqué sur l’icône ?»… heu, quel icône…

Donc là, on a tout repris ensemble, il m’a tout expliqué, et enfin, après une heure à 1€34 la minute, le world wide web m’ouvrait les bras.
De nouveau seule, je tape l’adresse du site qui m’intéresse et sur la page d’accueil, une publicité vante le dernier gommage corps sublimant de chez Machinette, aussitôt je le veux, je clique donc dessus.
Sauf qu’une fois encore rien ne se passe. Je re clique, attentivement. Toujours rien, ah…si la flèche du curseur se déguise en sablier, super, du coup je clique frénétiquement une quinzaine de fois et soudain sur mon écran s’ouvre successivement 17 fenêtres sur le fameux gommage…

Ok donc, le gommage, j’ai plus envie de l’acheter, le modem je l’ai rendu, l’ordinateur est puni à la cave et à part André le mec de la hotline, j’ai rencontré personne. La seule différence c’est que maintenant, je voudrais bien rencontrer un mec, avec un ordi, un modem, une baigoire géante et de la patience … Alors si ça vous dérange pas, je vais prendre quelques notes pendant la chronique suivante, ça peut pas me faire de mal."

06/12/2007

Juste après la déflagration

16h00. Le boulevard est d'un calme drôlement suspect. On serait dans un western, on verrait le vent chatouiller la terre battue et faire rouler les feuilles et autres débris. Tout à l'heure, un colis piégé a sauté à quelques numéros de là.

On ne sait pas encore avec précision les tenants et les aboutissants mais ça fait la Une du Monde, de Reuters, de France Info, et des autres aussi sans doute. On entend le nom de Nicolas Sarkozy, on apprend que le Fondation pour la mémoire de la Shoa est dans les parages aussi, les interprétations vont bon train.

On déplore le style de la personne citée chez Reuters qui par sa formulation met l'accent sur le fait que la personne décédée était assistante plutôt que sur le fait qu'elle est morte des suites d'un acte terroriste. Les voisins du drame sont vivement invités à ne pas quitter l'immeuble (en même temps je quitte rarement si tôt) et à ne pas s'approcher des fenêtres. Je ne peux m'empêcher de jeter un oeil par ladite fenêtre tout de même, car vraiment, c'est étonnant ce boulevard, vide. Une espèce de vision irréelle.

C'est dingue, être si proche d'une déflagration qui a tué et blessé et n'avoir pas un instant entendu ou senti quelque chose avant les sirènes hurlantes de tous les Starsky & Hutch du quartier qui rappliquent...

05/12/2007

La preuve par le noir

3565f60480ed7d1c6e1ff72d9b77e27c.jpgJ'ai grandi. Si. Et tu sais à quoi je le vois en ce début de mercredi tout juste revenue de la geek chic de Fred ? (Attention c'est le moment desperate housewives un peu, hein, tu diras pas que je t'ai pas prévenu...) Je le vois au linge que j'étends sagement avant d'aller dormir. Encore une lessive de noir. Du noir, du noir, beaucoup trop de noir. Des pantalons, des sous-pulls (spécial photos de Londres AHAH), des chaussettes, des sous-vêtements, que  du noir. Jusque là tout va bien, j'ai bien retenu la leçon de ma maman, je trie les couleurs avant de laver comme ça, tac, pas de mauvaises surprises.

Mais, quand j'étais jeune avant genre quand j'étais étudiante, des lessives de noir je luttais pour en faire. J'avais des couleurs de partout du rose, du rouge, du violet, du vert... Un arc-en-ciel ambulant, j'aurai pu bosser à l'aise pour Vanish Oxy Action, Ace Délicat et Mir couleur réunis. Colorée, je te dis.
Même qu'à l'époque, les filles tout en noir toujours ça me sciait et je me disais en dedans qu'elles étaient bien bêtes de ne pas profiter de toutes les couleurs Pantone à dispo pour s'égayer la garde-robe.

Et me voilà. Presque trentenaire. Un vrai travail, avec des clients, des trucs à faire, et des soirées après parfois ; une vie de grande quoi. Grande. Et regarde, dans mon armoire ikea, comme les étagères me regardent avec leurs yeux noirs, comme petit à petit, entre tout ce que je vire, donne, achète, les roses et les rouges se font touches de couleurs négligeables sur un nuancier du noir au gris pas trop clair.
Et le pire : ça me plaît. Et je m'agresse les rétines si d'aventure je me croise un matin pas bien réveillée avec plus de 3 couleurs (oui le noir et le jean ça compte et oui les accessoires aussi) sur moi dans le miroir du salon. Et, hop, je file réparer et je me retrouve, toute de noir vêtue, dans le métro, et je surprends le regard d'une étudiante, sac au dos et pub vivante pour Mir couleur...

03/12/2007

C'est pas ici que ça se passe

Semaine de fou, je te raconte tout dès que je me pose 2 minutes, en attendant, je divague chez Cyrille. Parce que j'arrive plus à enchaîner deux idées correctement en dehors du taf en cemoment, c'est pas brillant brillant mais en même temps j'ai pas le soleil et les colleirs de fleurs moi alors on m'excuse... Hein ?!!

27/11/2007

Revenue. Comme Culture Pub

Londres c'était très chouette, j'y reviendrai.
Plus tard. Parce qu'entre le travail (semaine sans miniboss), les humeurs et les soirées de la semaine bien remplies, j'ai pas trop le temps de m'apesantir ici.
 
f0a073219f57c8ec24beb41e40db2300.png Mais pour me faire pardonner, hop regarde qui je t'amène... Avec son célébrissime jingle "padam pa"... Oui c'est Culture Pub. L'émission mythique d'M6 animée par Christian Blachas, le dernier bout du dimanche soir qui sentait le cours de maths du lundi matin avec M. Granmont (grrrr) ou le retour à l'internat - oups je m'égare.