Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/11/2007

Comment se taper la honte en deux leçons

1/Aller dans des soirées de blogueurs et profiter de l'open bar

2/Se laisser filmer dans ses débordements (ultra faux) au micro sur Sardou

Oué c'est moche, c'est sur facebook et j'ai la honte et le rose aux joues...

19/11/2007

Bonnes résolutions

1/Arrêter de râler rapport à la grève

2/Ne plus croire que marcher me permet de manger tous les kinders de la botte

3/Etre joviale et accueillante pour celle qui rejoint notre équipe

4/Chanter très fort, dans ma tête 

18/11/2007

Marre.

En vrai. Parce que les poignées d'excités font semblant de pas comprendre que de toute façon pas le choix et leurs annuités vont augmenter comme celles de tous les autres. Parce qu'ils ont décidé de faire de notre vie un doux enfer. Parce que ça me fait rire à peu près deux minutes l'histoire de tout faire à pied, d'y perdre un temps fou et de se résigner à avoir trop froid tout le temps, ou trop chaud.

Aujourd'hui, voilà ce que ces fichus grévistes m'ont enlevé : les 18 bougies d'anniversaires de mes nièces.
Etant à Paris (comme y'a pas de train, pas de we chez ma cousine), je devais donc participer aux 9 ans des filles en famille. Mais, pas de métro, les numéros de taxis ne répondent pas, les rares taxis libres qui passent ofnt semblant de ne pas me voir. 
Donc, ma famille est en train de déjeuner tranquille à quelques arrondissements de moi (que oui, je confesse n'avoir pas le courage de taverser dans le froid, parce qu'aller c'est une choses mais faut revenir après) en ouvrant les paquets cadeaux des mistinguettes dont les cartes d'anniversaires choisies avec soin gisent inutiles dans mon sac.

Merde.

Du coup, pour mon dimanche après-midi j'ai le choix entre pleurer de rage, regarder tourner ma machine, et m'avancer pour ma semaine de taf. Et tu sais quoi ? En dehors de détester être obligée de faire un truc, je déteste qu'on m'enlève le choix. Du coup, si tu me connais un tout petit peu, tu vas vite savoir ce que je vais faire cet aprem.

Si après, je suis encore présentable et que j'ai envie de me distraire il me restera le cinéma, je peux y aller à pied sans congeler. 

16/11/2007

P***** de grève

Donc, se lever plus tôt, se prendre 20 minutes pour réfléchir à comment aller au bureau, puis de là au rendez-vous loin loin porte de vanves puisque les métros vaut mieux pas trop y croire et que les taxis ne prennent pas de résa et que comme j'ai fait ma rebelle le vélib n'est pas une option.

Ma rebelle ? Si, parce que j'en ai marre que ces connards de grèvistes me dictent ce que je dois porter.
Parce que s'habiller pour aller au taf ou s'habiller pour aller au taf en marchant dans le froid c'est pas exactement la même chose. Mais je reste une fille, une vraie et comme j'en ai marre de penser juste pratique, ce matin, j'ai pété un plomb.

Je suis en minirobe. Et comme elle ne va pas avec mon manteau chaud, je suis en trench au dessus de ma micro robe... Le seul truc censé que j'ai fait ce matin, c'est enfiler mes Ugg. Bref, autant vous dire que le vent s'engouffre super bien dans la rue des Mathurins, et que j'ai enfin compris pourquoi ma mère disait toujours qu'il ne faut pas être en robe légère l'hiver... Le collant même épais, ça laisse passer le vent, bref j'ai froid, je suis de mauvais poil.

Et si je te dis qu'en plus de me pourrir ma journée, la grève m'a aussi permis de ne pas aller souffler les 20 bougies d'un de mes mags préférés, tu comprendras aisément le titre de cette note. Font Chier. Je sais, je radote, je râle, mais c'est tout ce qu'ils nous laissent, non? 

14/11/2007

Les grands gagnants de la grève

201475cafb47c90ba23594252d5d5dc5.jpegLa grève ne fait pas que des résignés mécontents.
Il y en a plein qui se frottent les mains, ou en tout cas qui retirent de vraies bonnes choses de cette agitation provoquée. Si, je te jure, regarde :

- Les vendeurs/loueurs de vélos pour des raisons évidentes (tant qu'on ne se télétransportera pas on pédalera),
- Les préposés au ramassage des vélib, qui se sont vus attribuer des talkies walkies pour l'occas',
- Les pizzas à livrer puisque beaucoup campent chez des potes et autres collègues, les livreurs en rouge ou jaune ne chôment pas
- Les starbucks ne désemplissent pas, "Puisque marcher dans le froid tu dois, un Latte chaud à la main tu marcheras" nouvel adage tellement "in" cette semaine,
- Les sportifs du dimanche, qui n'en finissent plus de te raconter leur exploit (10 minutes en vélo dans un Paris aux allures de parcours du combattant...)à la machine à café, les mêmes te jureraient presque les larmes aux yeux qu'ils ont retrouvé l'amour du sport (attends deux jours va!),
- Les distributeurs de 20 minutes qui ont le droit de beugler comme dans le temps ce matin,
- Ceux qui ont réussi à jouer du télétravail et qui donc, sont encore en pyj, la mèche rebelle, le nez dans le café de chez eux, tranquilles,
- Les provinciaux, qui ont aujourd'hui des raisons de se réjouir d'habiter largement après le périph,  et de ne même pas sentir la plus petite réplique de secousse de ces grèves dont nous sommes l'épicentre,
- Et ma mère, parce que là, j'ai le temps de l'appeler !

Pfffff. Si je n'étais pas si agacée par ces grèves qui s'annoncent à rallonge, je dirai même que ça m'offre une occasion de râler ni vu, ni connu mais je le sens pas encore bien cet avantage là alors je le garde pour plus tard !

Bonne journée quand même, et pense à ces jambes de folie que tu va te faire avec tous ces pafs parcourus. 

09/11/2007

Et filer au lit

Dormir. Et vite, sans d'abord compter sur les doigts d'une seule main les heures que j'ai à dormir.

Tiens, même, comme j'ai été drôlement sage : tout à l'heure quand le réveil sonnera et que d'abord je grognerai, je regarderai Bruce and co, je me préparerai fissa pour aller loin loin de mes pafs habituels et avant d'attrapper le rer avec Ka et Mini Boss, je m'octroierai un Latte... Oué !

03/11/2007

Collector de la finale de rugby !

On était tranquillement en train de boire une bière au pub en plein courant d'air, totalement cernés par des supporters anglais, quand soudain, un petit bonhomme tout laid, arrive, cliché de chez cliché, le pull digne de la grande époque de Madame est servie (Eric : Judith Light, l'actrice qui joue Angela rapport à l'autre soir), les boutons au menton de l'adolescent pas fini, le presque slim, le petit blouson étriqué des films des 70's... Avec ce petit souci du détail qui fait très page mode d'ici paris.
 
Un poème quoi.
Comme on a beaucoup ri, j'ai réussi à le choper dans un coin de cadre d'une photo prétexte que voici, que toi aussi tu puisses rire! (presqu'autant que devant la star ac' tu vas rire, t'imagines, alors accroche toi bien et clique...)
 
7df0064a5f4164186d51e71a78998668.jpg

01/11/2007

Messages de service

d0f753a74e79316b52c582a40ed4030b.gif Un très Joyeux Anniversaire pour le papa de Charles, plein des bisous et à très vite.

Pour Eric, du jus de goyave et du coeur à l'ouvrage, un peu d'ébouriffage.
Une tortue spéciale pour Miss Blablabla, Blü et L-tz (à ce soir en Alsace !!).
Pour Copine, une danse spéciale accompagnée de mes célèbres bouillottes et des bisous. Plein.

Aux deux Londoniens qui nous attendent au Pub, on arrive, chauffez la salle !! 

Pour mon Alex, profite bien de ton week-end, relâche un peu, et protège toi des ondes de choc romillones...

Pour Mini Boss : bonnes vacances, ramène de belles photos et soigne cette oreille.
Pour jpeg : 790... Cheers !!


PS : Au jeteur de riz, je vais te l'épeler : L-A-I-S-S-E  M-O-I, je ferai sans.