Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2007

Tous à vos aerius !

medium_Ruchercache.jpgLe soleil nous joue la sérénade de l'été en un acte depuis quelques jours. Et Paris devient enchanteur pour les touristes et les autochtones, et les quelques arbres survivants entre les artères de notre capitale se parent de fleurs, d'odeurs... Et les jardins sont pris d'assaut par les gens des bureaux à l'heure de déj.
De partout, ils arrivent : qui la cravate sur l'épaule, qui la jupette estivale, qui le dossier à boucler voisinant avec le sandwich acheté chez daily monop. Et les pelouses interdites frôlent avec l'illégalité des parcs et jardins en accueillant le temps d'une pause des pieds et des postérieurs qui se croient en vacances.

Quelle chance, un picnic à l'heure de déj, entre la réu d'agence et le rendu de dossier.
Moi aussi j'adore et je profite de cet intermède estival avec ma complice Sophie (la grignoteuse de goûters mais je développerai cela plus tard). Mais pour ceux qui, comme nous deux, ne tolèrent pas le moindre pollen trop près de nos petites narines d'allergiques chroniques, ça veut dire aussi penser à l'aerius et au nasonex !

Et ben, même pas peur, on va quand même pas se priver des déjeuners sur l'herbe juste pour ça, alors passez vous le mot : tous à vos aerius !!
Et rendez-vous au jardin d'en bas à 13 h...

10/04/2007

Si je vous racontais mon anniv...

D'abord évidemment la charrette de vendredi soir, sisi tu sais quand c'est presque l'heure de rentrer que tu te vois déjà en week end prolongé et qu'en fait la tuile tombe juste dans ton carré de responsabilité et que donc par définition c'est toi qui gère... Une gestion quelque peu amoindrie par l'ombre qui se rapproche d'une soirée d'anniv où tu aimerais bien pouvoir faire bonne figure, mais en fait non, tu partiras du taf juste à temps pour sauter dans ta douche avant que les premiers invités n'arrivent, un bonsaï à la main près à souffler avec toi tes 28 bougies.

Vite suivis par d’autres (amis hein pas bonsaï), avec des roses roses (ui parce que j’aime bien le rose), une bd de paresseuse (m’aurait-on reconnue ?!!), LE film que j’avais raté au cinoche, le nouvel album de Calo, des carnets à ne pas oublier les livres lus et les films vus, du multifruits, des chocolats, de la bonne humeur, un chèque à l’encre argenté, des blagues, et tout et tout.

En lieu et place des traditionnelles bougies plutôt un maxi burger à la sauce pepper parce que comme dit mon Chouchou, « pepper is better »… Des demis, du vin, une grosse tablée : des timides aux grandes gueules collés, des qu’on voit pas souvent, des qui se connaissent pas, un revenant et son nouvel ami un peu flippants, et la fatigue de la semaine te rattrappe. Et l’heure qui tourne, et les mégots qui s’entassent, et tes lentilles qui te collent aux yeux, et le stress que tu t’es fait de la présentation au bureau qui redescend et rien qu’envie de se pelotonner au lit avec bourriquet. Vite.

Donc tu rentres, tu te vois déjà sous ta couette lisant mollement le chapitre du soir, puis plus tard, toute lumière éteinte, s’endormir en regardant les étoiles phosphorescentes qui te veillent, et penser à faire des beaux rêves. 28 ans, tu te dis, et l’ébauche d’un énième bilan s’enclenche dans ta petite tête, quand tu te redresses en sursaut, quand tu réalises que t’as oublié le plus important.

Tu te relèves, la tête vasouilleuse, tu cherches en tatonnant le petit pot qui traîne pas trop loin de ton lit et tu retournes te blottir avec la peau du visage gluante.
C’est aussi ça avoir 28 ans. Penser à mettre sa crème pour pas être vieille tous les soirs… C'est moche.

08/04/2007

Petit débrief

Bien fêté mon anniv, avec lapins de pâques et tout, bien fait shopping de post anniv, aujour'dhui déjeuner dans la famille alternative d'une de mes soeurs, et accessoirement dans mon resto thai pref.

 Des détails croustillants sur le taf plus tard, et le reste aussi.

04/04/2007

Ca lui pendait au nez...

medium_on_te_l_avait_dit.2.jpg


Et je trouve ça drôle ? Ouiiii.

30/03/2007

Solder tous mes comptes

Exercice de rime en -é

Pour cause de plan B rapidemment enclenché, hier suis retournée au pays de la verte vallée pas vraiment émerveillée. En cette contrée où l'herbe pousse bien contrariée, j'ai récupéré chèque et papiers pour tout compte solder.
Aujourd'hui revenue au plan B tant convoité, jour de fiche de paie et distribution des tickets-à-manger. Vérifier si tout est exact et dans chaque case bien rangé. Et se prendre à rêver.

...Oui, rêver. Que pour tout le reste ça puisse aussi marcher. Qu'on puisse, de cette manière-là, tout solder. Un mauvais souvenir, un ex-aimé, les erreurs de l'armoire à s'habiller, les terreurs trimbalées, les coupes de cheveux ratées...
Tout gommer. Les absents, les revenants. Les laisser.
Et s'en aller. Et recommencer.
Et recommencer.

(et si y'à pagny dans ta tête qui parle en signe, je t'excuse, moi aussi ça me l'a fait...mais c'est pas exprès hein)

Chez vous aussi aujourd'hui c'est pluie ?

Parce que là, de la fenêtre de nouveau bureau de moi, tout ce que je vois, c'est la pluie, le gris, le qui donne pas envie.

28/03/2007

Penblwydd Hapus

Si, si. C'est du gallois. Et c'est en gros ce que mes proches me souhaitent aujourd'hui... Trop de la chance ! Tu remqrques, que non contente de passer vieille, je continue de t'éduquer petit lecteur !

25/03/2007

Pourquoi ?

Oui, pourquoi j'ai toujours des envies d'Ikea le dimanche ? Pourquoi mon père se laisse-t-il entraîner juste assez pour m'y accompagner, mais n'a pas le temps de monter tout là ?

Pourquoi me retrouve-je donc avec des étagères encartonnées dans un coin de ma chambre, des BENNO en kit dans l'angle de mon salon, et un sac de merdes à ranger sur ma table de cuisine ?? Et une flemme de trier nouveautés méga indispensables sur le coup, tellement que là je sais même plus exactement ce que renferme ce sac jaune aux anses bleues...

Pfffffff. Faudrait pas toujours m'écouter, hein, parfois, j'ai pas que des bonnes idées.