Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/08/2008

On va quand même pas se quitter comme ça

timetosleep.jpg

Là comme tu me lis, je suis dans le TGV de fin de journée, sans doute déjà endormie dans mon fauteuil, le casque vissé aux oreilles, les minis sandwichs Cojean prêts à servir à mon réveil... Je suis en route vers mon pays préféré : les vacances !!

Si on me cherche donc on ne me trouvera pas ici puisque pour les deux prochaines semaines je suis occupée à me reposer, à prendre des couleurs pour l'année qui arrive et à recharger ma batterie qui manque cruellement d'énergie solaire. Le tout en pensant bien à papoter avec Copine du Sud, à rouler doucement en booster dans les rues de Cannes derrière Fred, à faire la fête avec MiniBoss.

Ahlala quel plaisir de tout me décaler le biorythme sous le soleil, de me contorsionner les neurones et le maillot pour éviter de ressortir zébrée de marques de bronzage informes sans pour autant offrir mes seins au soleil (et accessoirement au vieux de la serviette d'à côté) et d'avoir des questions existentielles plein la tête comme : "on mange quoi ce soir?" ou "je commence par quoi : baignade, crémage ou apéro?" ou encore "qu'est ce que j'ai fait de la presse people?".

Je vais aussi retrouver Vincent, Rahan, Vincent & Nicolas et toutes les autres créatures merveilleuses du bord de mer, la bouée d'où l'on fait signe et celle d'où l'on vire les petits pour se poser tranquille, je vais m'entraîner à chanter tout ce que je connais dans ma tonalité et plus fort que les vagues et les cigales, tout ça quoi...

Seulement jen'ai pas d'internet dans la maison des vacances, ni dans le club des vacances de la semaine qui suivra alors, il va falloir que tu sois fort(e) et qu tu tiennes deux semaines sans mes petites histoires (je me fais pas trop de souci pour toi).
Rendez-vous à la rentrée, mi septembre.

18/08/2008

Ce we j'ai regardé la télé

Image 1.png(je te rassure je n'ai pas fait que ça... Et ça fait un moment que j'avais envie de partager ma déception sur nos grilles télévisuelles, alors je sais que c'est le mois d'aout et que du coup c'est pas vraiment représentatif gnagnagna mais je trouve que c'est pas une raison pour se laisser aller comme ça)

Sur TF1, on agonise entre des nouveaux épisodes de Sous le soleil qui arrivent à paraître vieillissants (une prouesse) et les 8 rediffs quotidiennes débilitantes de Secret Story avec un Benjamin Castaldi encore plus pitoyable que les candidats pourtant bien gratinés. Son nouveau créneau, qu'il doit penser ironique, est un mélange indigeste de déguisements et de méchanceté affichée envers les rats de laboratoires choisis par sa chaîne. Je vis par ailleurs ma première saison de Koh Lanta et j'aime bien même si je pense que c'est autant du au fait de le regarder à plusieurs, en vrai ou via twitter, qu'à la qualité du programme. Sans le regard perçant d'Hakim je ne sais aps ce que donnera l'épisode de cette semaine (ahem)...

Sur France 2, on a droit aux inédits d'Urgences (saison 14 excusez du peu) certes en VF mais bon on fait ce qu'on peut (avec ses cheveux) qui ne tiennent pas leurs promesses, je peine à m'attacher aux nouveaux personnages et je ne suis pas pour le fait que plus personne ne récite l'intégralité des tirades cultissimes comme "chimie, iono, NFS, gaz du sang" et autres "passez moi 3 mg d'atropine".
Tout fout le camp.
Et ils continuent de diffuser des Cold Case en VF toujours (Grrrr j'en peux plus de ces mauvais doublages) le dimanche soir et je perds un peu la foi, je l'avoue.

Le service public et Canal+ nous abreuvent aussi des JO de Pekin, où l'on se prend une branlée sévère, pas de quoi faire les marioles dans la cour de récré...

Et je te parle même pas du désert des matinales !
Sur M6 y'a Drôle de Réveil, le petit programme de la mort pour ménagère de 50 ans avec Zuméo et Jérôme Anthony que ça te donne juste envie de te recoucher de suite, sur France 2 l'équipe de William Lemergie fait ce qu'elle peut pour dynamiser Télématin mais c'est vraiment pas ça, reste la gym sur Direct8 ou les clips de W9... Wouhou ça c'est de la matinale qui te prépares pour une bonne journée (pfff)
Du coup, je regarde le journal de BFMtv et je pleure quand je passe sur Canal+ et que Bruce n'y est plus mais ça on y reviendra.


Et toi t'en penses quoi de la télé de notre été ?

08/08/2008

C'est vendredi !!!

C'est cool, non ?

Sinon, toi comment ça va ?
Parce qu'avec la pluie, les semaines à rallonge, les vacances qui semblent ne jamais arriver, l'annulation de picnic, tout ça, je te cache pas que je commence à sentir la fatigue... Et que du coup, savoir que dans quelques heures j'ai droit à une soirée entre mecs (ben oué) avec un menu à faire palir d'envie à peu près n'importe quel kho lantais qui se respecte, avec le pince-nez réglementaire en cas de roulades sous l'eau (s'il pleut trop on sait jamais, Noé si tu me regardes, tiens toi prêt).
Que demain le matin y'a Starbucks avec 2 des tortues et l'aprem y'a soeur, que le soir y'a retour de 2 tortues ce qui nous portera donc presqu'au complet pour une soirée plutôt Graves...
Ben, tu vois, ces petites choses-là me mettent en joie !! Donc moi, là tout de suite caaaa vaaaa.

31/07/2008

Ma 1ère paire de repetto de grande fille

Quand j'étais petite fille, j'ai fait de la danse classique.
Si tu sais le tutu rose, les petits chaussons de danse en 25 avec les rubans que tu attaches et tout, le piano dans un coin de la salle au parquet ciré et la dame qui compte. A trois ans, j'ai débarqué les bouclettes emprisonnées dans un chignon dit de danseuse (en fait un truc super serré vissé sur le haut du crâne et enserré dans un filet rose) qui me rendait super fière.

 

J'étais équipée de pied en cap (mes soeurs étaient passées avant moi par cette salle de cours) repetto partout sur moi, les fins collants blanc, le tutu rose dont le jupon tenait tout droit et au décolleté pousse au crime... Ahah.
Je me suis avancée à la suite de Marie, ma grande copine de maternelle, dans la salle aux volumes impressionnant. Notre groupe de toutes petites filles, aux ventres rebondis et aux cheveux tirés, peinant à occuper l'espace. Casse Noisette ou Mendelsonn au piano (en vrai je n'arrive pas à me souvenir si c'était un piano ou un mange disque, mais le piano ça tape plus non ?).

 

Bon, on est en 82 et mon histoire d'amour avec repetto commence à mon insu. A l'époque peu m'importe la marque pourvu que le tutu "tourne bien" et que la couleur me plaise (rose ou blanc quoi, une fille hein). Parce que ça se sait que quand le tutu ne plait pas les exercices à la barre ou au sol, le douloureux papillon et la révérence on y arrive moins bien, même pas la peine de tenter un saut de biche dans un tutu forcé.

 

Voilà l'adolescence et l'âge où le tutu sied moins, où les chaussons de danse se transforment en instruments de torture, où pour ne pas trop abîmer ses pieds on enfile une escalope de veau bien tendre avant d'enfiler ses repetto taille 36. Où l'exercice est autant de tenir ses pointes que de garder le sourire pas trop crispé quand justement on s'applique à rester en pointes.
Marie a arrêté la danse.
J'ai commencé le modern jazz qui va bien mieux à mes 13 ans (et qui conjugué au piano me fait de bonnes semaines), je vois bien que la prof compte pour rien, la salle ne m'impressionne plus et les tutu ne suffisent plus à m'émerveiller...
Je sens que ma carrière rêvée de danseuse étoile s'étiole, je me prends à souhaiter que le piano joue Bruel ou Goldman.

Arrivent mes 14 ans et je raccroche mes chaussons, au grand dam de ma mère, je n'y peux rien je trouve que petite ça va mais passé un certain âge soit on est super douée et on danse à l'opéra Garnier, soit pas et on reste sur les dancefloors payants des discothèques !
Repetto et moi on se sépare sans larmes ni cris.

 

Et puis me voici grande, plus d'ambition de petit rat vieillissant, plus d'envie de parquet ciré autrement que dans un sublime appart rue Etienne Marcel où je vivrais, et pourtant repetto revient dans ma vie.
Si. parce que leurs ballerines foulent les pavés de Paris et malgré les prix affolants de ces chaussures éhontément détournées de leur utilité première, je viens de m'offrir ma première paire. Et ce ne sont pas des ballerines, non ce sont des tongs. Améliorées. Et je suis fan !!

 

Parce qu'en dehors de l'impression de retrouver de vieilles amies (alors qu'on conviendra bien qu'entre mes chaussons croquignolets en 25 et mes tongs y'a un monde mais bon) je fonds pour le packaging desdites tongs améliorées. 

 

Et comme je ne peux pas te laisser comme ça, voici quelques photos de mes chaussures et une de moi en petit rat avec ma maman...
(Alex pour voir en grand faut cliquer sur l'image...)

mosaic2421432.jpg

23/07/2008

D'un autre temps ?

Image 2.pngCe matin. RER A direction Rueil.
Je monte aux Halles, le train n'est que relativement plein et je dégotte une place assise sur un strapontin, tiens cette journée commence bien.
 
À peine assise, je remarque une jeune femme au ventre bien arrondi, elle est debout. Je me lève (pestant un peu contre l'education de ma mère j'avoue) et lui offre ma place. Elle me sourit, remercie et s'installe. Je m'apprête donc à voyager debout collée aux portes quand l'inattendu arrive...
L'homme voisin du strapontin cédé me propose sa place en se levant. on joue au chaises musicales ? j'adore, je suis tombée dans un wagon de gai-lurons... Non. C'est autre chose, heu mais quoi. Pfffiou et je réalise, des vestiges d'éducation me reviennent d'un coup, il arrive aussi qu'on cède sa place à une femme sans qu'elle soit enceinte ou trois fois menopausée.
Oua.
(Ca va sans dire mais parfois ça va quand même vraiment mieux en le disant)

19/07/2008

Rhaaaaa que c'est bon !

Un samedi qui va bien. Le starbucks au débotté, la presse people, le shopping un peu, un film extra au ciné (Broken English j'y reviendrai), le shopping encore, Jean-Bruxelles en visite...

Yeah ! Bon we à toi aussi. 

04/07/2008

Orange France Télécom quand y'en a plus...

orange.jpgY'en a encore !! Toujours.
Bien sûr, on oublie vite, une fois sorti des méandres des disques d'accueil standardisés qui invitent à taper 1, ou 2 ou tous les autres, bref, une fois que la télé, l'internet, le téléphone re-fonctionne normalement, on respire, et on oublie. Pendant ce temps-là, les factures brandées Orange France Télécom continuent d'arriver, que l'on paye comme il se doit. Et le jour où l'on ne s'y attend pas, c'est re-le drame.

Par exemple, un dimanche matin avec mon neveu qui piaffe sur sa gauffre au nutella pour regarder Gulli, paf, j'allume la télé et plus rien. Je bidouille, débranche, rebranche, reboot tout, sous les yeux attentifs de Lulu qui commence à craindre de rater ses Pokémon adorés (faut-il que je l'aime pour m'infliger ça quand même...), je fais toutes les manip que le 3900 m'a appris pour remettre d'aplomb ma livebox. Rien ne bouge, rien ne cille, on n'aura pas de télé ce matin et pis c'est tout. Lulu râle et j'incrimine le réseau en lui refaisant chauffer une gauffre du coup, on se console comme on peut !

Et j'oublie. Après tout, il n'est pas si rare qu'il y ait des ratés, mon accès à la télé par orange sera sans doute remis de ses émotions ce soir, et pour l'heure nous sommes attendus alors nous filons. La journée s'écoule, ensoleillée et "enfamillée". Quand je passe le seuil de mon appart', la nuit est en train de tomber et je me hâte pour ne pas rater le début du 2ème épisode de FBI : portés disparus, Jack étant l'homme de mes dimanches soirs. Tout courant, j'allume la télé, le décodeur, fait chauffer l'eau du thé et me vautre dans mon canap'. Noir. L'écran de ma télé reste bêtement noir. Ok. Ca ne se passera pas simplement donc. Il va falloir que je me farcisse le service d'assistance d'Orange France Télécom, super, yeah. Disciplinée, je compose donc le 3900, tombe sur un certain Mathieu B., gentil au demeurant, qui me fait faire les vérifs d'usage, tien il a l'air de savoir ce qu'il fait, ça change, peut-être vais-je pouvoir réparer à temps pour voir Jack un peu quand même... Pleine d'espoir j'exécute donc à la lettre tout ce qu'il dit, et c'est en faisant une autre manip que je vois ce qui cloche. Le liveplug de ma chambre. Il est éteint. Plus rien ne se passe, il est mort de sa belle mort. Evidemment, le liveservice (spécialisé sur mon cas) est fermé, évidemment le premier rendez-vous tél est pour le vendredi suivant, je préviens qu'il faudra appeler sur mon portable car je serais au travail à 10H, Mathieu me dit "pas de souci, à bientôt, bonne soirée sans Jack"(bah oui sympa je t'ai dit...).

Ce matin, mon portable sonne au bureau, c'est le petit monsieur qui va me redonner goût au matin en me rendant la télé, je luis fais mon plus beau sourire dans la voix avant de me crisper un peu plus à chauqe mot qu'il sort : 

" Madame, bonjour.
- Bonjour ! (sourire  de  la conne qui pense que ça va être simple)
- Vous êtes à votre domicile ?
- Ben non, je suis au travail d'où le numéro en 06. sur lequel vous m'appelez (déconfiture étage 1)
- Ah mais madame quand on vous donne un créenau et un rdv faut être chez vous sinon ça sert juste à rien
- ... (je rêve où il m'engueule ?)
- Bon, au moins avez-vous bien échangé vos liveplugs ?
- J'ai essayé, Monsieur, mais soit il n'y en avait plus soit les horaires des agences France Télécom sont vraiment trop éloignés des miens pour trouver un créneau (connard)
- Ah bah, on va rien pouvoir faire alors. Vous avez pas rempli votre partie du ...
- QUOI ?!!! (déconfiture étage 4 d'un coup et colère stade avancé qui monte)
- Faut aller racheter des liveplugs Madame, et après faudra reprendre une rdv quand vous êtes à votre domicile, pis de toute façon je vois que vous n'êtes plus sous garantie, alors...
- (Je pleure de rage à m'étouffer dedans) mais ce n'est pas du tout ce que m'a dit votre collègue du 3900 Monsieur.
- Ca arrive de temps en temps, ils font des bourdes, c'est tombé sur vous... Je suis désolé.
- Ben pas tant que moi. (pis c'est pas ça qui me ramènera ma télé, hein, Ducon)'

Encore une fois c'est à moi de m'adapter pour un service que je paye même quand y'a une merde, avec un service client à chier et 0 geste commercial. Putain, je dois vraiment être maso. Allez, je vais me faire une pause déj Orange France Télécom moi, ce midi, pour leur filer encore un peu d'argent...

30/06/2008

Je bouge encore

J'ai bien revérifié. Je bouge encore, et comme il fait super beau je bouge dehors... Et toi ?