Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/12/2011

I am feeling so fine... oh so fine

Et, tout à coup, Noël revint.

Je ne sais pas pour toi, mais j'ai pas vraiment eu le temps de m'habituer à l'idée.
Les journées remplies, les soirées aussi. Pas pris le temps de penser à ce que j'allais offrir aux miens. Tout juste trouvé 2h à magasiner dimanche dernier avant que la foule n'arrive. Et si je me félicite pour l'efficacité, je reste un peu sur ma faim.

Passer des heures dans les rayons, lister sur mon carnet ce que je vais offrir à qui, rayer, recommencer, me creuser la cervelle, toussa fait aussi partie du plaisir. Oui, t'as bien lu, je te parle de plaisir. Bizarrement, j'aime un peu mieux Noël chaque année. Comme si j'apprivoisais mieux désormais ces émotions mêlées que la période fait remonter, tout ce qui me faisait grincer les dents avant. Comme si je ne me hérissais plus, ou plus si facilement. Là, tout de suite, je te dirai même que j'ai hâte. Du repos. De la déconnexion. Des hugs aux peluches à poils longs de mon jardin. Des thés qu'on va laisser refroidir en refaisant le monde ou en voyageant dans les albums photos. Du sapin et des derniers paquets qu'on va faire dans ma chambre en riant et en chantant entre filles. Bref, presque j'aime Noël quoi.

Alors, je me rattrape et voilà de quoi se mettre dans l'ambiance. Une version acoustique de Cocoon, un peu de Robert Downey Jr en bonus track (parce qu'il le vaut bien), et une playlist super Christmas'y sur Spotify. Bonne fin de semaine !

13/12/2011

We've been making bets for too long now

Le dernier album de Charlie (Winston) est encore mieux que le premier. Déjà, j'avais été dégoutée de ne pas pouvoir aller l'applaudir sur scène, une sombre histoire de conflit de calendrier toussa, mais là, j'annonce, Charlie, ta date sera la mienne et pas moyen que je te rate.

L'album Running Still tourne donc à temps plein dans mon iPod. Et je confesse un gros coup de coeur sur le premier single, Hello Alone.

Bizarrement ce titre fait résonner en moi le Goodnight my someone de Music man (et d'Ally Mac Beal aussi) (on a les références qu'on a hein). Je dis bizarrement car ce n'est pas une balade au piano pour l'amoureux imaginaire. Bref, j'aime cette chanson, alors comme dh'abitude, je partage !

12/12/2011

Absolut pureté, une pure idée

Mercredi dernier j'ai eu la chance de découvrir en avant-première l'affiche publicitaire de la nouvelle Absolut. Une Absolut Pureté qui démontre d'emblée son côté pur en s'événementialisant grâce à une affiche sans peinture, sans encre. L'artiste qui a réalisé cette prouesse est allemand, Simon Schubert (l'histoire ne dit pas s'il y a un lien avec le compositeur).

La bouteille est très réussie, et ce n'est pas une surprise, les suédois sont forts en packaging, mais l'affiche est assez bluffante je dois dire. Je te laisse décourvir (et aller la voir en vrai à partir du 14 décembre sur l'un des abribus près d'Opéra à Paris).

En attendant, voici une preview, mais en vrai c'est encore mieux.

ABSOLUTPURETÉ vue par SIMON SCHUBERT .jpg

Merci ma bonne fée de Spöka, tu as fait des merveilles une fois de plus (et bravo pour le service chauffeur surtout). Et n'oublie pas, petit lecteur, toute la partie où il est question de consommer avec modération hein.

C'est parce que ton épaule à mon épaule

Parce que d'autres que moi ont réussi à filmer, voici la reprise de Parce que je t'aime (version cannoise) par Céline. Elle ajoute le grain si particulier de sa jolie voix, elle arrive à se l'approprier tout en ne la dénaturant pas (sinon y'aurait outrage).


Et puis, commencer le lundi par une déclaration signée Barbara ça me dit bien. Pas toi ?

ps : pour les gourmands, la version de I go to sleep est juste .

07/12/2011

We don't even have to pretend that we know what it is we're looking for

Un dimanche de novembre, Paris, 11H23.

J'ai passé le samedi à essayer de me lever sans sentir le trop plein d'alcool et d'émotions. Le vendredi soir c'était l'au revoir en bonne et dûe forme à deux des plus chers de l'aventure des Nouilles. Nous avons su fêter ça Place de Clichy. Comme d'habitude.

Mais, passé 3h du matin, une chappe de tristesse est tombée. Sur le 7ème et tout particulièrement dans une boule qui s'est logée dans ma gorge. Alors, pour éviter les larmes de crocodile, je suis descendue vite vite. J'ai sauté dans un taxi et je suis rentrée panser.

Les pages se tournent, à 32 ans je devrais savoir ça par coeur. Et aussi que les belles rencontres restent et durent même si les CV s'allongent de noms de boîtes où l'on n'aura rien partagé.

Bon, ce qui nous amène à samedi matin, midi, ok 19H20. Après plusieurs tentatives, je suis prête à partir jouer au tarot (à la badoit, ça va sans dire, du coup). Et puis la nuit. Et puis dimanche. Je me cherche une bonne raison de rester à la maison. Voyons voir, l'armoire est à l'heure d'hiver, la maison est rangée... Au moment où je sens qu'il va falloir que je sorte je me souviens que Dieu et Numéricable ne m'a pas oublié. Je brandis la télécommande et je presse la touche VOD...

Là, je m'envoie la saison 1 de United States of Tara (top top top). Et je découvre sur l'un des générique de fin, cette balade douce là.
Qui me va si bien au teint que je te propose de l'essayer.

Lire la suite

06/12/2011

I go to sleep

Je rentre juste d'un concert magique. Une pépite de féminité et de délicatesse...
Un moment un peu suspendu, comme ça, un lundi soir. C'était le concert de mon amie Céline Mastrorelli au Sunset ce soir. Mieux, il paraît que tous parisiens que nous sommes nous avons battu les cannois à l'applaudi-émotio-mètre. Fière.

Elle y a interprété son album Elle était une fois que j'écoute depuis cet été, et dont au moins trois titres sont entrés dans mon top 50 ever. Elle a également chanté deux de ses dernières nées, que je connais mieux. Dont j'ai su les tenants et les aboutissants, qui sont plus comme des secrets qu'elle me confierait.

En plus de ses compositions, Céline a repris deux tubes. Parce que je t'aime de Barbara (et si tu suis, tu sais ce que c'est Barbara, pour moi) et I go to sleep de Sia (et avant des Pretenders et encore avant eux de je ne sais plus qui).

Alors, en contournant le chantier des Halles pour rentrer à la maison, après le repas de post-concert avec les amis et les musiciens, après la brochette d'onglet de boeuf de chez Denise, après la composition de l'équipe improbable entre SuperConnasse (moi-même) et SuperPourri (qui préfère garder l'anonymat)(on comprend), après tout ça, je suis rentrée. Et en marchant, j'ai chanté très fort dans ma tête cette chanson entêtante et enivrante que je ne connaissais que par Sia avant de la découvrir encore plus touchante en acoustique au piano à queue ce soir.

Et je te laisse avec la version live de Sia, n'ayant pas réussi à filmer Céline (c'était filmer ou profiter, et j'ai choisi).

Bonne nuit, fais de beaux rêves.

(fais pas attention à la tête de déterrée de Sia, ferme les yeux -Dove'sway forever- et écoute-moi ça)

23/11/2011

Et tout un peu tremble et le reste s'éteint

Un peu de danse en ligne, des tas d'applaudissements, des violons et des mots comme il sait si bien me les dire.

Jean-Jacques Goldman, j'ai été élevée à l'écouter.
À 16 ans j'ai reçu l'intégrale (de l'époque, il a quelques CDs de plus sur mes BENNO ikea aujourd'hui). À 32 c'est toujours avec autant de plaisir que je fredonne l'un de ses succès ou un titre plus obscur. Ses textes et ses mélodies m'ont tenu compagnie souvent. Pourtant, je ne l'ai jamais vu sur scène.

Je ne saurai dire pourquoi... Un peu de "has been" attitude (mais ce n'est pas mon genre de ne pas assumer des goûts musicaux qui sortent de ma génération l'ordinaire), le fait que je me sois mise à aller applaudir des artistes in vivo plutôt tard, un manque d'information de cet artiste discret qui ne court pas les plateaux télés ?...

Il n'en reste pas moins qu'il est dans ma wishlist, et quand je vois ça, ça donne envie qu'il fixe une date parisienne fissa. Jean-Jacques, si tu m'entends, viens chanter avec moi (s'il te plait) (vite).

14/11/2011

Start a brand new day

Quelques jours volés à des semaines parisiennes chargées. Quelques jours entre filles à Cardiff où il a fait super beau et doux pour un week-end de novembre. Quelques jours avec des rires, du gallois, du shopping, des photos, des mouettes et des balades...

IMG_3509.JPG

Bute Park - Cardiff (novembrer 2011)

Je te laisse une petite balade de Neil Young pour commencer la semaine en douceur.