Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2011

It's been a year yet

Bon. Un an...
Je voulais en profiter pour prendre le temps de t'écrire plein de choses, parce que tu manques (fort). Mais le temps je l'ai pas. Il n'est même plus question de le prendre, le challenge serait plutôt de le trouver, tu vois ?

Entre le boulot qui oscille entre le "trop" et le "flottement" dû à un changement radical dont on ne sent pour le moment que les frissons annonciateurs. Les vacances, comme une bouée de sauvetage dans une bulle estivale et amicale, qui ne m'ont jamais semblé aussi loin. Et je t'épargne le reste parce qu'on n'y peut pas grand chose. C'est pas clair ? Je sais, pardon, j'essaie pourtant.

Bref, j'avais réclamé à Mu notre dessinatrice (croqueuse) de choc et de charme à l'agence de me faire un dessin pour mon anniversaire de boulot, et il est tellement chouette (merci encore Mu) que je veux quand même le poster ici.

Le texte qui devait l'accompagner, sur cette année écoulée : ce qu'elle veut dire et ce qu'elle m'a vue dire ; ce sera pour plus tard. Happy B'day to me (donc).

box_mathilde.jpg

Crédit dessin : Mu Aronoff

20/10/2009

En vrac

080414_50ème+post+en+vrac.jpgJ’ai fait rien que ma feignasse en ne venant pas te raconter par le menu mes histoires dingues de vernis de toutes les couleurs, mes soirées de blogs et de la vraie vie, mes coups de cœurs ciné tout ça.

Mais j’essaie de me trouver un nouveau rythme aussi, je ne fais pas que ma princesse qui veut pas lever le petit doigt.
Déjà, tous les jours je brave le périph (et le traverse) pour aller travailler, ensuite tous les soirs de ce mois d’octobre je retourne à l’école pour encadrer un groupe d’étudiants sur des études de cas. Alors, quand je rentre chez moi il est tard, il fait froid. Enfin plus ou moins selon que je suis passée à une soirée arrosée entre temps. Bref, je rentre et non seulement je ne t’écris pas, mais je ne lis pas non plus, je ne regarde pas Xfactor, rien… Juste, je dors.

Donc, si j’ai retrouvé les codes d’admin de mon blog pour venir poster quelques lignes c’est qu’il y a matière, tu te doutes. Commençons par organiser un peu le propos veux-tu, une fois n’est pas coutume (ne t’habitue pas trop hein).

Lire la suite

01/07/2009

Une dernière semaine

Alors ça y est. Encore. Enfin. Déjà...
La semaine est bien entamée, celle de la prise de conscience des clients, des patrons, des collègues ; celle où je n'en finis pas de dire au revoir. Tout en bouclant les derniers dossiers, tout en prenant soin de bien tout ranger, classer, refermer et donner les clés pour après soi. Celle que j'ai tant attendu (enfin celles qui suivront surtout). Celle d'avant la pause, la réflexion. Le temps de faire le point sur mes envies, mes idées, mes projets, mes plans A quoi...

C'est marrant, je ne sais pas si tu t'en souviens, mais j'ai commencé ce blog quand je disais au revoir à une agence citronnée.

Je ne saurai pas te dire l'état d'esprit dans lequel je me trouve, tant les émotions se mèlent, tant ma réalité est bousculée par d'autres choses au moins aussi importantes que le fait que je quitte cette agence-là. Que partir devient presqu'une formalité puisqu'on a tout décidé il y a déjà trois mois. Qu'en même temps avec tous ces jours écoulés je crois que j'ai fini par croire que je ne partirai jamais vraiment, comme une mauvaise blague.
Alors voilà, on est mercredi tôt et je souris de me savoir libérée vendredi soir, prête à rechercher ma prochaine aventure professionnelle, prête à enfin me pencher sur les questions que j'évite soigneusement depuis trois mois (sans doute pour les raisons sus-citées).

La vie est faite de chemins qui se croisent et, si je ne regrette pas les deux dernières années, je suis prête à tourner.

04/06/2009

Le séminaire

Ce soir c'est mon 9ème séminaire en 2 ans et demi. Oui, ça fait beaucoup.
Ce soir, la réorganisation-du-futur-qu'elle-est-trop-bien va être dévoilée.

Ca ne changera pas ma vie... En revanche, ce dernier séminaire, auquel je vais assister les pieds ici et la tête ailleurs, me fait presque sourire.

Pour le plaisir, et pour ceux qui se sont déjà trouvé en pleine session de team building à grand renfort de jeux de rôles,  je te laisse la bande annonce du film Le Séminaire (que je n'ai pas vu) qui me fait bien rire.

06/04/2009

Aujourd'hui c'est officiel

Joyeux lundi du coup !

28/01/2009

Une semaine en carton(s)

Je sais, je sais je me fais rare...
Mais j'ai une super bonne excuse (oué comme d'hab, suis super forte en excuse, t'as remarqué?), je dé-mé-nage.

Enfin, pour être exacte, on me déménage. Mon agence s'expatrie sur les bords du bassin de la Villette et abandonne l'eldorado shoppingesque et ratpesque des boulevards Hausmann et Malesherbes.

Du coup, mon quotidien ressemble à ça ces derniers jours :

Photo 501.jpg

Et, le temps que je passe à cartonner, je ne le passe pas à bosser et comme, quand même, y'a du taf, je me retrouve de nouveau à passer bien trop de temps au bureau. D'où mon absence ici.

Il se passe plein de choses pourtant en ce début d'année, du bien, du nul, y'en a pour tous les goûts.

En attendant si tu ne sais pas quoi faire y'a Slumdog le millionnaire qu'est top au ciné (top). Ah, si, sinon joyeuse grève à toi demain ! Oui, ça nous manquait.

21/12/2008

Ligne d'arrivée en vue

newsmlmmd.1f8b6a2c0752058e25c7160d1a85bf02.2210b.jpg

Je te fais la grâce de t'épargner les photos preuves, mais il se trouve que cette fin d'année me voit bien bien fatiguée, avec le lot de cernes et autres stigmates de la bien-nommée "tête de déterrée" que je me traîne ; sans signaler l'humeur qui oscille entre bisounours et dogue allemand.

Pour autant, zéro surprise, ce n'est pas un secret la fin d'année fut rude et si les dernières vacances ont été au top, je n'ai pas vraiment touché terre depuis.

Alors, je suis devenue la sirène la plus alarmante de l'ouest au bureau. J'ai passé mes week-end et mes soirées boulevard Malesherbes. J'ai ployé les épaules et senti chauffer mes ailes...
Et le bureau du fond m'a entendu. Une nouvelle organisation prévue pour début janvier, et avec celle-ci je devrai reprendre une vie normale.

En voilà une bonne nouvelle te dis-tu. Certes, et tu sais, moi aussi je me le dis tous les matins en ouvrant les yeux. Mais en attendant mes vacances, il reste 3 jours de boulot bien remplis, deux trois choses à boucler, et tac, encore un week-end à penser boulot, rêver reco et se lever tôt pour aligner les slides et écrire des choses stratégiquement pertinentes et éditorialement percutantes.

Alors, comme les coureurs de fond (que j'imite pâlement certains dimanches dans la campagne, mais c'est un autre sujet) qui distinguent enfin la ligne d'arrivée, à l'issue d'un long parcours, je me rassemble pour le dernier effort, pour tout donner dans ce sprint qui prendra fin mercredi soir pour 10 jours de détente et d'oubli. Quelques jours en famille et le reste à la neige, c'est rien de dire que j'ai hâte.

Après, je saurai peut-être me laisser un peu de répit. Et ça, ce sera bien.

02/12/2008

Avis de tempête

Et je suis plus bien sûre de me souvenir de quel côté est le phare.