Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2015

This means so much more

Cette chanson, tu l'entends une fois, et tu la fredonnes. Inlassablement. Owouooo.
Enfin ça a marché sur moi.
À me faire regretter une fonctionnalité "fredonnement" sur Shazam...

Et puis tout à coup, au hasard d'une émission de télé, je l'entends, mon graal des oreilles. Un tour de contrôle du direct et de shazam plus tard, je l'ai identifié et retrouvé sur iTunes. Il s'agit du bien nommé de Sirens Call de Cats on Tree.

Et hop, gentille et partageuse comme je suis, je te laisse découvrir cette pépite.
Plus je l'entends plus je l'aime, c'est simple, tout est parfait : le clip, la mélodie, les paroles.
Enjoy !

20/08/2014

Just the same

Dimanche dernier je suis allée au cinéma entre filles, voir New York Melody aka le film annoncé comme LA romcom (i.e. la comédie romantique) de l'été. John Carney, le réalisateur de New York Melody est aussi celui à qui je dois un de mes films musicaux préférés Once. Alors je partais avec un a priori positif.

Keira, toujours aussi jolie, Knightley y chante comme la fille spirituelle d'Isabelle Adjani et d'Etienne Daho, avec un filet de voix plein de charme. Mark, de plus en plus sexy, Ruffalo nous offre un looser magnifique et talentueux comme je les aime. Adam, sans les marron5, Levine remplit bien son contrat en incarnant une star à la voix de fou et un peu beaucoup satellisée. La photographie, les rôles secondaires et l'ambiance sonores sont super soignés et justes. Ce qui permet de s'offrir une tranche de New-York pour une place de ciné, pratique !

Évidemment, j'ai beaucoup aimé, même si je n'aurais pas terminé l'histoire comme ça.
Évidemment, j'ai acheté la BO tout juste sortie de l'UGC.
Évidemment, je l'écoute en boucle en me retenant de booker un vol pour NYC.

Évidemment, si tu connais tes références musicales, tu as France Gall dans la tête, là...

Alors comme je t'aime bien, et que je dois me faire pardonner 5 mois et des pixels d'absence, je vais te laisser avec la ballade qui tourne dans ma tête depuis que j'ai vu le film. 

27/02/2014

London Grammar ne s'use pas

Même si ça y est, M6 s'en sert pour habiller ses émissions, que les télé crochets et autres en sont arrivés à  reprendre quelques uns des titres de London Grammar, notamment Wasting my young years.

Je ne me lasse pas de la voix hypnotique d'Hannah Reid, ni de la sensibilité et de la musicalité totalement OVNIesque de leurs chansons. Tu te souviens que je te les présentais (avec déjà une mini déclaration d'amour à ce groupe extra) en rentrant de Cannes cet été.

Alors pour inverser la donne du moment, je te propose cette fois-ci d'écouter London Grammar qui chante et interprète les autres. D'abord, une reprise planante du si efficace Wrecking Ball de Miley Cirus.

Et leur version mythique du Nigthcall de Kavinsky, mets du son.

20/11/2013

James Arthur, mon iPod et Dove Attia

Tu connais James Arthur ? Très honnêtement, avant ce matin, je n'en avais pas entendu parler. Un mail d'info de Charles de chez Rise Up plus tard mon ignorance est presque oubliée... Et surtout, il est la nouvelle sensation de mon iPod.

Pour toi je dresse vite fait le contexte, James est britannique, il a 25 ans et en décembre dernier il a remporté X-Factor outre Manche. Depuis, il a sorti son album, il a si bien rempli la Cigale le 26/02 prochain qu'une nouvelle date vient de s'ouvrir (le 27/02) et il est nommé dans la catégorie "Révélation Internationale de l'année" aux NMA (qui se tiendront à Cannes en janvier 2014).

On peut dire que James a mis tous les voyants au vert, viens, je te fais écouter mes préférées de ce petit british pur jus qui n'hésite pas à reprendre du Miley Cirus.

james arthur, miley cirus, smoked clouds, dove attia, supposed, x factor, uk, x factor 2012, rise up

Lire la suite

18/11/2013

So we're bound to linger on

De Lykke Li je ne connaissais que le très très entendu I Follow Rivers (collection printemps-été 2011) (ne fais pas semblant, hein, on a tous guinché dessus).

lykke li,i follow river,pop folk,suédois,until we bleed

Ce n'est que très récemment, au hasard d'une balade sur Soundcloud à l'affut de nouveautés à écouter, que j'ai découvert le reste. Et quel reste... c'est, comme qui dirait, la partie immergée de l'iceberg qu'est cette chanteuse pop-folk suédoise de 27 ans. Je te laisse écouter ma préférée du jour. Je la préfère parce que j'aime l'énergie qu'elle y met, parce que l’anesthésie des sons "de synthèse" a un côté tout à la fois entêtant, redondant et captivant. Parce que les paroles, elles, ne sont pas anesthésiées et tu me connais, les mots c'est important.

Bref, je te présente Until We Bleed. Pas gai gai, en même temps c'est lundi, c'est novembre, il est 16h57, il fait nuit... du coup, je m'adapte !

Si tu as envie d'en savoir plus : sur son joli site tu verras sa collaboration avec David Lynch (la classe à Dallas) et sur son SoundCloud tu as l'intégrale de ses chansons avec plein, plein de pépites (notamment cette sublime cover d'Unchained Melody).
Joyeuse fin de lundi à toi.

Update clip : ça m'agaçait de ne pas savoir d'où sortaient ces si jolis extraits en N&B sur lesquels on a posé cette chanson sur YT, j'ai reconnu la si jolie Sienna Miller et donc, après recherche, il s'agit d'un extrait de Factory Girl.

09/09/2013

So if I were you, I'd have a little trust

Parce que le lundi matin déjà c'est pas easy easy. Quand en plus tout à coup, les feuilles roussissent et se jettent sur les trottoirs parisiens. Quand le ciel est gros et gris de la pluie annoncée pour la journée. Quand je me charge le sac aux anses fluo d'un parapluie parce qu'il ne faudrait pas abîmer les jolies ballerines (fluo, elles aussi, bien sûr).

Pour toutes ces raisons qui fleurent le passage de l'été à l'automne, tout à coup, j'ai très envie de douceur dans mes oreilles. Et je te présente mon doudou de ce matin, James Vincent McMorrow.

Allez, je te laisse avec la jolie voix de James et te souhaite une bonne semaine !

21/08/2013

La quecla

article_Stromae.jpg

Si tu ne l'as pas déjà fait, file écouter Racine Carrée, le dernier album de Stromae. Je me suis pris une vraie claque en l'écoutant lundi matin. À tel point que j'ai pris mes billets pour aller l'applaudir au Zénith, je veux voir ce que ça donne en live.
Je ne m'apesantis pas sur Papaoutai et Formidable qui ont déjà eu le temps de s'user dans mon iPhone cet été.
En revanche, je ne peux pas te laisser comme ça, avec juste une photo, si bien construite soit-elle. Alors je t'invite vivement à écouter mes deux autres coups de foudre de l'album : Carmen et Sommeil.

 

Le pari de mettre des vrais jolis textes coups de poings sur des musiques d'aujourd'hui est osé et, à mon avis, brillamment réussi. Bravo Maestro !

Ferré, Brel et les autres te remercient de prouver une fois de plus si besoin était que la chanson francophone a plus d'une corde à son ton arc. Et, du haut de mes écouteurs blancs et de mon compte iTunes, moi aussi je te remercie et te donne rendez-vous en avril au Zénith, donc.

12/08/2013

Des nouvelles et de la douceur

musique,itunes,découvertes,plage,ipod,vacancesdaughter,still,london grammar,strong,jim james,state of the art,tom odell,another love,benjamin clementine,cornerstone,passager,all the little ligths,mighty oaks,just one day,fauve,kané

Des mois que je ne suis pas venue te faire la conversation numérique par ici. Pourtant, numériquement j'existe. Je like, je share à tout va, j'instagrame, je shazame, je google évidemment - plus vite que mon ombre, je foursquare et parfois même je tweete et retweete. Ok. Mais je ne blogue plus. Ou plus comme avant. On ne va pas se mentir.

Je ne vais pas me justifier avec le mauvais temps du mois de juin, le trop beau temps de juillet, les 3 semaines de vacances au bord de ma Méditerranée, les retrouvailles avec le Paris du mois d'août...

Non, depuis le temps, on se doit mieux que des justifications, hein. On se doit le clin d'oeil. On se doit la blague éculée sur mon prénom : je suis revenue (tu sais, je m'appelle Mathilde) (pense à Jacques Brel) (voiiiilà, tu y es). On se doit le sourire. Et, je ne suis pas revenue les mains vides. J'ai de la bonne musique et le bronzage encore salé des embruns. Alors, mets du son dans l'open space (y'a personne dans les bureaux), ou dans ton casque d'iPod de plage et écoute moi ça.

Lire la suite