Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2010

Born HIV Free, c'est aujourd'hui

 

BornHIVFree_logo.jpg

Hier matin, invitée par Ogilvy PR, j'ai assisté à la présentation de la campagne Born HIV Free lancée aujourd'hui en Europe.

Cette campagne, forte du soutien de Carla Bruni Sarkozy, part à l'assaut du web européen ce 19 mai 2010 pour 5 mois de couverture online. Pourquoi 5 mois ? Pour avoir le temps d'informer correctement, pour toucher un public aussi large que possible, pour récolter le maximum de signatures (il suffit d'inscrire son nom sur le site), pour devenir "inévitable". Born HIV Free entre dans la lignée des campagnes de lutte contre le Sida, à sa manière.

Lire la suite

01/12/2009

Dépistage, ruban rouge et préservatifs

Image 8.pngAujourd'hui c'est la journée mondiale de lutte contre le Sida. Et je ne viens pas pour te parler de Pierre Bergé ou te dire de faire le 110 plutôt que le numéro du téléthon. Non. Mais je viens quand même te parler du VIH.
Parce que le virus continue de se propager. Parce que 2 millions de personnes sont mortes en 2008. Parce que la tri-thérapie n'est pas une dérogation. Parce que le mode de transmission quasi exclusif depuis deux ans ce sont les rapports sexuels non protégés. Parce que près de 40 000 français vivraient avec le VIH en l'ignorant.

En ce 1er décembre de lutte contre le Sida, sur le web, twitter se mobilise et frappe fort avec Join Red, moi, j'ai envie de faire briller haut et rouge deux mots : dépistage et préservatifs.

Ces deux mots sont inscrits dans mon vocabulaire et mes réflexes, parce que j'ai eu la chance d'avoir un médecin de famille axé prévention, et des parents et grandes soeurs qui favorisaient le dialogue. Ces deux mots font partie de ma sexualité. Je ne saurai pas la vivre autrement.

30/11/2007

Demain, Journée mondiale de lutte contre le SIDA

Le SIDA, tu sais. Le fléau qu'on t'a raconté au collège, au lycée... Celui qui a vite mis le sexe sur la table des discussions de ton adolescence, souvent suivies d'une démonstration par l'objet du seul moyen de se prémunir que l'on aie : le préservatif.

Celui pour lequel des tas de chercheurs se lèvent tous les matins désireux d'enfin trouver le vaccin, le remède, l'idée. Celui qui a fauché quelques uns de tes ami(e)s. Celui qui fait que tu sais aimer avec un peu de latex, de duron ou que sais-je encore entre toi et l'autre. Celui qui fait surtout qu'en cas de rencontre imprévue, si tu ne trouves pas de préservatif, tu te garderas l'envie au creux des reins, parce que faire l'amour oui, mais risquer de crever non.

Et sais-tu, toi, que le virus vient de passer un nouveau cap en France où la contamination continue d'augmenter ?
Parce que l'on en parle désormais comme si c'était surtout l'Afrique qu'il touche, mais il n'épargne personne et si, bien sûr, les pays africains sont rès touchés, notre vigilance en s'effritant ouvre la porte à cette saloperie. Parce qu'on croit que vivre avec la tri-thérapie c'est simple et que ça permte de ne plus mourir du SIDA... Pour toutes ces raisons, et pour celui auquel je pense, c'est bien qu'il y ait chaque année cette journée mondiale de lutte. Au milieu des hérésies de marketeux ou de démagogues comme la journée des femmes, de l'orgasme ou du chocolat aux poires (j'exagère juste un peu), c'est bien d'avoir un vrai combat à mener, et qui ne se gagnera que si y pense tous les jours, toutes les nuits.

J'y pense. Et je pense à tous ceux qui vivent avec aussi, qui devraient pouvoir ne pas avoir honte ou peur de perdre les gens qu'ils aiment... Et je pense à ceux qui ce soir, ce we, demain ne prendront pas de précautions parce que ce n'est pas grave juste une fois.

C'est grave. Toutes les fois. Une ou cent.
Alors faut prendre soin de soi, et des autres. 


L'anniversaire - Patrick Volson
Spot tourné à l'occasion de la journée mondiale de lutte contre le SIDA de 2003.
 

Liens utiles : L'agenda de la Journée en France, Sidaction, Le Roi de la Capote.