Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2008

Et toi?

Oui, toi. Comment tu vas? Il te plaît ton mardi soir? Il a l'air sympa ton mercredi?

Moi, ça va, je pense grave aux vacances, au voici que j'ai toujours pas acheté, et j'ai la musique de la pub Herta dans la tête. Et aussi vivement le live de la nouvelle star demain.

11/03/2008

Pause déj décousue

Ce midi j'ai fait l'armée mais pas que.
J'ai parlé de Troyes, de Troie, de Byzance et de Macédoine. Un peu d'Alexandre Le Grand, pas mal de bébés, les déjà faits, les en route ou la blague. Parlé boulot aussi. Fêté les quarante ans de mon acolyte du web au bureau. Fait des calculs de fou pour trouver l'âge idéal de l'homme ou de la femme je ne sais déjà plus, une histoire de la moitié plus 10. Parlé de la Sicile et de l'Iran, et essayé de faire ma fille. Le tout dans le désordre.

Bref, j'ai bien ri. Entre deux parties d'une journée qui en vaut quatre, comme toutes celles de cette semaine sans miniboss...

25/02/2008

C'est lundi

Comme j'en parlais il n'y a pas si longtemps, ce we j'ai pris le temps de m'ennuyer. Et c'était bien chouette.
 
Interdiction d'allumer l'ordi avant dimanche soir (et là c'était pour le boulot), des heures à bouquiner en intérieur le samedi aprèm puisque le temps ne me permettait pas de le faire place René Cassin, des vieux Sex & the City dans la machine à dvds, des coups de fil à rallonge avec des amis loin ou moins, un cadeau de noël tout en couleurs, un brunch de blogueurs le dimanche, un film français au ciné le samedi midi.
 
Mais aussi un we à ruminer. Pour en arriver où il faut. Il m'en aura fallu du temps.
Et tu sais quoi ? Même pas mal. 

20/02/2008

J'ai testé pour toi

  • Dormir la nuit (et c'est super) : j'entends vraiment dormir et vraiment la nuit, pas deux heures par ci par là avec du Joan plein les bras... Genre me coucher super tôt avec un bouquin et éteindre la lumière et les neurones avant 21h30. Tu sais quoi, tous les jours je pourrai jamais, mais une fois de temps en temps c'est juste le pied.
  • Pekin Express sur la route des Incas : et j'en peux déjà plus du couple Belge, et aussi jamais j'aurai pu traverser ce marécage grouillant. Ce qui nous a valu une bonne crise de rire avec Elise par téléphone... Nous deux là-bas, la prod se flingue !!
  • Le quart d'heure "vérité" au bureau (un dérivé  du quart d'heure américain mais en pas pareil...) : et ça fait du bien par où ça passe. Si, je te jure, comme un poids en moins sur les épaules. Ca changera rien, mais ça soulage !

  • Le sourire niais accroché (on me signale en régie qu'il se décroche toujours pas)

  • Le ciné (plein) : j'ai pas le temps de te raconter bien tout de suite, mais je désespère pas.

  • Le retour de celle que l'on n'attendait plus : ma voix. Celle d'avant, celle d'il y a plus d'un an. C'est spécial. Au point que Mini Boss ne me reconnaît plus trop et ques mes collègues sont tous un peu désarçonnés. L'avantage, c'est que mes parents, eux, pour la première fois depuis longtemps ne m'ont pas accueilli d'un "t'es enrhumée? t'as la voix enrouée..." pour le coup de fil hebdomadaire.

  • Le lundi soir sans Jack (Malone, hein, de FBI portés disparus) : et ben, sans surprise, c'est nul. 

15/02/2008

Le plein d'infos capitales

Ca va sans dire. Mais c'est bien de le dire aussi, parfois.
  • C'est le week-end.
  • Je suis déjà en pyj, enroulée dans ma fameuse polaire (il fait beaucoup trop froid), la tisane fleure bon sous mon nez et c'est bon d'avoir les doigts qui brulent un peu sur la tasse.
  • Demain soir, je le retrouve. Après une longue année de silence radio. Hâte. Un peu peur aussi.
  • La Saint Valentin c'est bon, on est tranquille pour une année, et en bonus j'ai de quoi faire des litres de Joan Collins avec mes affreux en version homemade.
  • Paris va bien. Et moi aussi.

95e4af5613cba00b929d216c2c35abfd.jpg

14/01/2008

Si on me cherche

Je suis pas là.
Je n'en ai pas pour long, juste le temps de regarder le riz voler, bosser un peu aussi quand même, courir partout (mais sans tongs) dans mon monop ré-ouvert, et si avec tout ça il me reste deux minutes, je risque fort d'écouter pousser mes cheveux.

21/10/2007

On me confirme en régie

2f4b467a7e84b876050d5d02506395e7.jpgQue l'hiver est là et bien là.
Comment j'en suis sûre ? Les maillots, les tongs et autres crèmes solaires sont bien sagement remballés tout en haut de l'armoire, et à leur place fleurissent écharpes XXL, gros pull, gants et manteaux de toutes les couleurs. Oui je m'amuse bien les dimanche soir... En plus ayé j'ai mis le chauffage mais pas de gaité de coeur, on est octobre je rappelle et pourtant on culmine à -3 au petit matin (ça promet). Et c'est toujours un petit peu déprimant le fameux ménage d'hiver des placards (adieu biafine, bonjour magné B6).

Heureusement, j'ai fêté cet aprem les 12 ans de mon Léon, rires et calins à gogos, des commérages en cuisine avec Alex, faire le GPS pour certains, l'allociné pour d'autres (la routine...). Bref, un week end passé en éclair, avec les amis le soir, le matin, tout le temps, des Latte, des croissants, des nouvelles plaques, un match de finale au pub rue du Jour avec une paire d'Eric, et Jack Malone sur france 4 qui présentement attend que je finisse mon tri et cette note pour que je daigne le rejoindre... Ah, Jack.

Bonne semaine à toi aussi. 

20/10/2007

La pied à l'étrier

Un spécial Tribute to ...

Petit débrief de mon vendredi.
La grève, encore, des bagarres aux stations de vélib que je dépasse à pied puisque pas de bus, pfff les gens sont fous et les grévistes font chier. Du taf ras le nez, trop de choses, trop de monde à gérer, un déj avec ma soeur.

Le soir, les corrections d'orthographe du petit, les langues qui fourchent, la soirée : file de droite file de gauche chez Maxims, un cheeseburger et plein de frites cuites ou pas (!!).
Heureusement on se prépare le week-end qui va bien, à Londres, et je te raconte pas l'épopée que je vis pour tenter de régler les billets réservé par temps de greve.... Ca m'occupe un chouille du coup et ça m'énerve aussi. y'a plein de dents dans le caniveau !!

Dîner avec les amis : Miss Blablabla, Romain Libeau et sa mèche, et Eric qui nous rejoint après un direct expérimental. Les absents  avaient des bonnes raisons :  Blü au foot, Ltz au rugby, Zoé en soirée cocoon. Eric (Ltz) nous rejoindra à l'hôtel Coste pour le verre de la consolation de "pas de soirée maxims parce que trop trop de monde". Une rencontre du 3ème type avec une tentative de clone d'Angelina Jolie... Chercher un taxi longtemps, rentrer, papoter, boire un pisse mémé et au dodo. C'est pas tout ça mais le samedi matin y'a starbucks !