Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bricolage

  • Ode à un certain suédois

    medium_ikea-1.gifMon papa & Ikea... 

    C'est une sacrée grande histoire. Qui commença avec mon premier chez-moi en province... Et qui se poursuit inlassablement, d'étagère Värde en bibliothèque Benno sans oublier mon mythique meuble rouge et le miroir rose et ma boîte à outils orange et l'ancien bureau du citron où on visse sa chaise en buzzant et tous les autres petits détails qui fleurent la scandinavie...

    Et, hier encore, Ikea a encore pourri un dimanche enchanté mon père toute la journée, perçant, chevillant, vissant, dévissant, revissant, ajustant... Et là, tous mes chers livres (de poche, hein, faut pas déconner avec le budget bouquin...) ont leur place sur une étagère, ma vaisselle toute neuve aussi a son étagère de cuisine, et je vous raconte pas l'allégresse de tous mes dico d'avoir une belle version laquée blanche d'étagère rien qu'à eux.

    merci Ikea (je reviens vite te voir, t'inquiète). merci Papa (mais si un jour t'en verra le bout...).

    merci, quoi.

  • La fin de l'histoire

    Et oui.
    La page s'est enfin tournée, le grosse couverture en carton dessus, j'ai même scotché le tout pour être sûre. Qu'on ne me parle plus de Daniel, le Plombier, hein.

    La fin de l'histoire : elle est bête et simple. Comme j'étais toujours sans nouvelle, que son protable sonnait toujours chez les abonnés absents, comme ma salle de bains ne s'est pas finie par l'action divine et magique de petits lutins envoyés par ses soins, mais plutôt par l'action dominicale de ma père.

    On a donc jeté l'éponge, le plâtre et autres joujoux de plombier oubliés dans ma maison, on a posé une nouvelle serrure bien solide (pour éviter tout retour inopiné dudit Daniel qui a tout de même conservé un double de mes clefs), on a fait les finitions nous mêmes - et oui, parce qu'on n'est jamais mieux servis que par soi-même... hein, Héloïse ;) - et l'histoire est finie.
    Chic.

    Maintenant, au rayon des travaux en tous genres à commencer de finir chez moi (petit clin d'oeil subtil à qui de droit) ne reste que poser de nouvelles plaques électriques, trouver un rideau de salle de bain de la bonne taille, changer les radiateurs, poser les nouvelles étagères (et oui, toutes) etc.
    medium_bob.jpgAllez courage Papa, c'est toi le plus fort !