Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2006

Rue de l'échiquier

La fameuse. Je crois qu'elle vient de s'enrichir d'un nouveau venu, en plus du plombier qu'évidemment je n'ai toujours pas retrouvé mais c'est une autre histoire. Je développerai plus tard.
Ca fait plaisir de se dire que je contribue à ma modeste manière à repeupler ce quartier de Paris.

Pffff tu parles...

Vivement ce soir pour un dîner de Noël des amis ! Ensuite, mercredi gros entretien et jeudi rendez vous avec le directeur de mon coeur et le soir la blog drink bien sûr.


podcast

Comprend qui peut !

Update :

Il faudrait quand même qu'on m'explique un jour pourquoi, tous les chemins mènent toujours rue de l'Echiquier.
Hein, parce qu'entre nous, sérieux cette rue elle a rien de plus qu'une autre. bon elle est relativement centrale, super !!
Et ça suffit ? Vraiment ? Pour que tout ce que je perds s'y retrouve ?

Ce serait mon espèce de caisse à objets/gens trouvés perso ? Une sorte d'endroit, ou tel le fantôme casper, vous errez ?!! Bon, si c'est ça j'ai quand même une question pour vous : avez-vous retrouvé votre virilité ?...
Et surtout Seb (et les autres) si vous m'entendez, où que vous soyez, restez-y mais une question me taraude avez-vous vu ma bague ?

Spéciale Héloïse :

J'en reviens toujours pas. Heureusement qu'on a les boîtes belges, parce qu'entre les amis qui se sortent des trav' et les gonzesses de la rue de l'Echiquier ça commence à bien faire !
Dis, tu crois qu'un jour on va réussir à la murer cette putain de rue ?...
Parce que bon, là.

11/12/2006

Je sais je sais...

Je sais que je tarde.

Je sais que c'est mal. Que j'ai plein de choses à faire. Mais dans quel sens partir tant que ma réflexion ne donne rien, hein ? Comment agir si j'ai toujours rien choisi. Si je sais pas quelle porte ouvrir et laquelle refermer.
Et c'est pour tout pareil, je peux pas avancer tant que je dois chasser le Grand à coups de mail/textos/coups de tél pour finir de tourner cette p***** de page. Pouvoir regarder devant je sais, mais j'aimerais ne plus avoir à me retourner pour compter mes petits sous, ou vérifier l'emplacement du filet de sécurité, tout ça.

Et moi ? J'ai envie de quoi ? Honnêtement, j'ai rien qu'envie de lire et d'écrire, là. Et de danser aussi comme la cigale... C'est ça que je fais alors.
Les chemins tracés tout droit c'est tellement pas moi. Moi c'est que des fourches, des chicanes, du brouillard, des gens de tous les côtés et moi. Alors je fais ce que je sens. Et là, je sens rien.

28/11/2006

Le coq et l'âne

Encore un mardi. Quand on y pense ça s'arrête jamais, les jours se suivent, et les nuits aussi. On a beau freiner des quatre fers, les moments attendus arrivent et ressemblent ou pas à l'idée qu'on s'en faisait. On court après des trucs en essayant de pas se faire rattapper par d'autres.

Ouais. Pas super clair tout ça. d'aucuns diront, y'a qu'à pas penser à tout ça. On peut aussi, c'est vrai. Mais moi, penser j'aime bien. Et puis, en ce moment j'ai le temps. Et puis penser c'est pas toujours pas gai, parfois c'est chouette, parfois même c'est drôle. Et ça remplit. ca me remplit. D'idées pour la suite, de trames pour de nouveaux textes, de matières pour mes rêves qui partent en free-style ces dernières nuits,... Tout ça quoi.

Et les peopleries du lundi, pas fameux ce lundi d'ailleurs. Britney est devenue super cops avec SAS Paris Hilton des bas fonds, priez pour elles. Tom a épousé Katie Holmes ou la scientologie, on est pas vraiment sûr. Après avoir perdu l'appétit, ses kilos, quelques os, Nicole Ritchie perd ses cheveux... Bref rien de follichon. Au moins dans mes rêves, y'a Dalida qui chante en lamé.

PS : je me relis et c'est toujours pas clair, et j'ai même pas l'excuse de l'heure... Pfff y'a des mardis où on a du mal à communiquer, surtout moi !!