Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cocoon

  • I am feeling so fine... oh so fine

    Et, tout à coup, Noël revint.

    Je ne sais pas pour toi, mais j'ai pas vraiment eu le temps de m'habituer à l'idée.
    Les journées remplies, les soirées aussi. Pas pris le temps de penser à ce que j'allais offrir aux miens. Tout juste trouvé 2h à magasiner dimanche dernier avant que la foule n'arrive. Et si je me félicite pour l'efficacité, je reste un peu sur ma faim.

    Passer des heures dans les rayons, lister sur mon carnet ce que je vais offrir à qui, rayer, recommencer, me creuser la cervelle, toussa fait aussi partie du plaisir. Oui, t'as bien lu, je te parle de plaisir. Bizarrement, j'aime un peu mieux Noël chaque année. Comme si j'apprivoisais mieux désormais ces émotions mêlées que la période fait remonter, tout ce qui me faisait grincer les dents avant. Comme si je ne me hérissais plus, ou plus si facilement. Là, tout de suite, je te dirai même que j'ai hâte. Du repos. De la déconnexion. Des hugs aux peluches à poils longs de mon jardin. Des thés qu'on va laisser refroidir en refaisant le monde ou en voyageant dans les albums photos. Du sapin et des derniers paquets qu'on va faire dans ma chambre en riant et en chantant entre filles. Bref, presque j'aime Noël quoi.

    Alors, je me rattrape et voilà de quoi se mettre dans l'ambiance. Une version acoustique de Cocoon, un peu de Robert Downey Jr en bonus track (parce qu'il le vaut bien), et une playlist super Christmas'y sur Spotify. Bonne fin de semaine !

  • Cocoon à l'Olympia

    cocoon,olympia,mark daumail, morgane imbeaud, where the ocean end,comets,my friends all died on a plane crash

    Cocoon c'est le premier groupe dont j'ai acheté un album direct sur iTunes avec mon brand new iPod touch en 2007. Ils m'ont eu avec le titre de leur premier album My Friend All Died In A Plane Crash. Tout de suite après, ce fut le coup de foudre pour leurs voix, leurs mélodies, leurs harmonies, la douceur et le zeste de mélancolie qui plane sur cet album.

    En septembre 2008 sur les marches de notre terrasse à Kemer, je découvrais une version intimiste de On My Way magique... (Bob si tu me lis, big up). 
    Un tube dans mon iPod et de chouettes souvenirs donc. Ca aurait pu en rester là.

    Lire la suite