Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2008

Adjani, Arte, la Journée de la Jupe : le trio gagnant

Tu t'es déjà pris une claque au ciné ?

Parce que moi oui. Mais pas si souvent que ça.
Là tout de suite si je devais te faire le top de mes films-claque-dans-lagueule-de-moi (et pourtant on sait que les tops je suis pas fan ahah), je me souviens d'American History X qui m'avait collé à mon siège rouge, de La Liste de Schindler qui avait bouleversé toute ma classe de 4ème, et quelques autres pépites que je ne vais pas citer ici. Parce que j'ai juste envie de te parler d'un film. Un film avec une histoire qui fait trop vraie pour qu'elle ne te remue pas. Un film avec une Isabelle Adjani comme je l'aime.

Un truc à en vibrer super fort encore plusieurs jours après.

94869996.jpgCe film, à ajouter d'urgence -tu l'auras compris- à la liste des pépites dont je parle plus haut, c'est La Journée de la Jupe ; imaginé, écrit et réalisé par Jean-Paul Lilienfeld (à qui l'on doit notamment Quatre garçons plein d'avenir).


C'est avec un brin d'acidité dans la voix que Jean-Paul Lilienfeld déplore de n'avoir pu monter son film au cinéma,  avec un étonnement teinté de fierté qu'il raconte à quelle vitesse et avec quelle constance Isabelle Adajani s'est investie dans ce projet qu'il qualifie lui-même de roots, et avec une vraie chaleur qu'il remercie Arte de l'avoir aidé à faire exister ce film. Et tu sais quoi ? Moi aussi, je remercie Arte. Et Isabelle. Et Jean-Paul.

Ce film est un cadeau. Un coup de poing aussi, mais de ceux qui te réveillent et te trouvent les yeux un peu embués et les jambes tremblantes. L'histoire de cette prof qui avale trois lexos avant de rentrer dans l'arène (comprendre la salle de théatre avec ses élèves), qui se fait traiter de pute à longueur de cours, qui est désavouée par le principal qu'elle "provoque" en portant des jupes (au genou les jupes hein)...

Bref, une prof de tous les jours, avec des jeunes de tous les jours, juste un peu plus raides et abrupts peut-être, de "l'autre côté du périph" comme dit Jean paul Lilienfeld.


Des histoires où le respect et l'honneur sont déformés, où la loi des hommes prévaut. Une réflexion qui n'épargne pas, une satire grinçante de la star ac notamment. Et des acteurs, justes qui touchent juste ce qu'il faut. Et Isabelle, vibrante. Et des dialogues drôles, bien écrits, qui permettre de laisser échapper un peu de la pression qui nous prend juste entre l'estomac et le coeur au fur et à mesure que se déroule cette histoire un peu folle d'une prof qui décide que cette fois elle n'aura pas peur.
Que cette fois, elle ne cédera pas aux menaces et aux injures. Que pour une fois ces élèves vont écouter son cours et retenir des choses. Dans le désordre que l'école est laïque, que Molière s'appelait Jean-Baptiste Poquelin, que les études sont une vraie chance, qu'il faut savoir aimer ses parents... Le tout en les menaçant d'une arme arrivée là presque par hasard et déclencheur de ce huis clos bouleversant.

photo-La-Journee-de-la-jupe-2008-2.jpg

Aussi, je retiens le dernier plan, un vrai clin d'oeil. J'étais en jupe justement ce lundi.
Et je n'étais pas peu fière.

----------------------------------

La Journée De La Jupe :

>Diffusion prévue sur Arte fin mars 2009 ( et on espère vite dans quelques salles de cinéma).
>Le casting : Isabelle Adjani (Sonia Bergerac), Denis Podalydès (Labouret), Yann Collette (Bechet), Nathalie Besançon (La Ministre), Marc Citti (Frédéric), Khalid Berkouz (Mehmet), Yann Ebonge (Mouss), Sonia Amori (Nawel), Kévin Azaïs (Sébastien), Sarah Douali (Farida).
>L'article du plus grand fan d'Isabelle

>Le blog tv news

14/01/2008

Rock Rocking Chair

Elle, 19 ans, fraîche et sublime, avec une voix à tomber. L'émission de l'apoque, souvenir presque désuet, les costumes, les plans, les attitudes, la mise en scène et Sacha Distel. la housse du clic-clac ? A pleurer.

28/11/2007

Parce que la journée a été longue