Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jean dujardin

  • Monuments Men by George Clooney

    Déjà, il faut que je te dise, George je l'aime depuis un bail. Et quand je le vois ce n'est pas une machine à capsules que je vois, ni un sex symbol. Non. Je vois Doug Ross, jeune adulte inapte aux relations amoureuses et à la coupe de cheveux mal dégrossie qui sauve les enfants du Cook County. Parce que j'ai vu chacun des 331 épisodes d'Urgences, la première série télévisée qui m'a vraiment scotchée à ma télé. Première d'une longue série...

    Le jour où j'ai réussi à dissocier George de son rôle de Doug Ross, c'est quand j'ai vu le navet (que j'adore) Une Nuit en Enfer de Roberto Rodriguez et avec Quentin Tarantino. Parce que dans ce film totalement déjanté, George est über sexy. Il a un tatouage tribal dans le dos qui remonte sur sa nuque, et je ne sais pas expliquer ça mais ça le virilise d'un coup. Et ce jour-là j'ai laissé George sortir des Urgences et ai commencé à apprécier son travail d'acteur.

    Le réalisateur en lui a mis du temps à me plaire, je n'ai vu et apprécié que Good Night and Good Luck et, je ne vais pas te mentir, j'ai surtout aimé revoir Robert Downey Jr (qui, lui, sera Larry pour toujours <3). Pas de souvenir impérissable, donc.
    Et puis, on m'invite à découvrir Monuments Men il y a un mois (merci Servane et Manon d'Ogilvy). Je ne savais rien d'autre que le titre de ce film (qui m'évoquait le Mount Rushmore, va savoir pourquoi, ce qui me laissait imaginer une histoire ancrée dans les débuts et la construction du pouvoir aux US) et le fait que George était aux commandes. Finalement, j'ai découvert une belle histoire servie par un casting cinq étoiles (à deux petites exceptions près mais je t'en parle après). La presse n'est pas tendre avec ce film, et si j'ai quelques regrets, j'ai vraiment passé un bon moment. Je te raconte ? Et je te promets que la suite de ce billet sera sans spoiler, que tu puisses aller te faire ton idée demain en salles.

    monuments men, george clooney

    Lire la suite

  • Les Petits Mouchoirs de Guillaume Canet

    Capture d’écran 2010-09-23 à 00.59.52.pngImagine une bande de potes, une maison au bord de la mer, un mois d'août pas comme les autres, plein de bouteilles de vin... Tu vois? Bon.

    Alors ce film de Guillaume Canet, il est chouette. Ok, il est un peu facile et je ne suis pas fan de tous les acteurs ; mais on sent qu'on touche à l'intime dans ce film là. À ce difficile équilibre de présence et d'indépendance, de souvenirs et de petits arrangements que sont les belles amitiés. Une alchimie. Et le courant entre les acteurs marche. On y croit. J'y ai cru à leurs coups de gueule, leurs liens noués, dénoués, renoués.
    Avec ces histoires de mouchoirs qu'on met par-dessus les vilains secrets, par-dessus les déceptions...

    Lire la suite