Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/06/2008

La remplaçante de Bruce

La dernière matinale de Bruce Toussaint sur Canal+ a été l'occasion d'apercevoir Eva Longoria en "direct", Mouloud en plateau, Daphné Burki pieds nus... Celle aussi de voir rouler quelques larmes, dedans et devant la télé de bon matin.

Mon envie de matinale a commencé avec l'allongement de la durée de mes contrat de travail. Puisque j'ai vite réalisé qu'il allait s'agir de se lever vraiment, tous les jours, tôt, et d'être fraîche et dispose pour aborder sereinement la journée... Du coup, s'est vite posée la question du "par quel miracle vais-je réussir ?"

La réponse tâtonna d'abord, des clips d'M6 à la matinale vieillissante de France 2, rien ne marchait.
Puis je decouvrais la matinale d'Itélé. Mieux.
J'y serai fidèle un an, jusqu'à une discussion animée avec Eric, qui me vantait sa matinale comme un vendeur de porte a porte convaincu. Il m'a appris à cette occase que la matinale de Canal+ fait partie des programmes en clair.
Un test donc, en fin d'année 2006 et l'affaire est réglée.
Mes matins seront sur Canal+ avec l'équipe de la matinale. Presque deux saisons entières. De matinees avec le sourire, d'actus, de coups de gueule de Léon Mercadet et Marie Colmant (partiaux mais néanmoins passionnants), Christophe Beaugrand, et tous les autres...
Seulement voilà que Bruce s'en va, qu'il me préfère la ménagère et ses amis qui peuvent suivre la tranche du midi sur Canal+... Emmenant Daphné dans son sillage, pour le reste l'équipe devrait rester.
Il vient d'annoncer qui lui succèdera en septembre : Maïtena Biraben.

Et j'ai envie de dire "she has big shoes to fill".

Update 9h30 : je suis repassée peaufiner cette note bourrée de fautes (et pas uniquement dues au clavier tactile capricieux  de mon Itouch je dois le reconnaître) pour mettre les liens et tout ça...

07/04/2008

Fast note

La fast note, c'est le même esprit que le fast food, juste en plus digeste (j'espère).

  • Vendredi, ma matinale est green, un peu folle et c'est pour ça que l'aime aussi ! (pour mieux se rendre compte, faut cliquer sur le "clip" dans la colonne de droite...)
  • Vendredi soir, je suis allée récupérer mon cadeau spécial Miss Blackboulée de l'année chez Ogilvy.
    Laurent avait bien fait les choses : noix de cajoux, champagne et autres apéritivités. Et le cadeau, ce fameux lot qui me faisait craindre mon poids en Knacki Ball, (et comme mon anniv est passé bah...), bref, tout va bien, Monsieur Knacki a dû avoir un fast pass pour ma wish list, puisque j'ai eu un Ipod Touch (mon nouveau meilleur ami, du coup) et une fille enceinte (Hein ?), non un kit d'enceintes (pas le test de grossesse, et encore moins un nécessaire à tomber maman d'un coup, ouf) tout slim, tout transportable, tout classe, trop bien ! Alors, merci monsieur knacki ball et merci les amis blogueurs de m'avoir blackboulée en masse. Comment je me la pète maintenant...

  • Sinon, ce week-end pour garder le rythme, je me suis levée aux aurores, pour d'abord un starbucks vite vite puis un passage au Village du Développement Durable, sous la pluie et dans le froid, l'occasion de découvrir l'organisation ACT Responsible (Eric en parle très bien sur PRland), et de maudire Claire, ma miss météo tout faux du bureau...

  • Un casting top secret, avec le café super glauque d'avant en face du CROUS, avec que du secret défense alors je peux rien dire.

  • Un dimanche en mode super limace, Starbucks, coups de fil de 3h, bouquins en enfilade...

Allez, je crois que je n'ai rien oublié, bonne semaine à toi (pense aux moonboots quand même).

 

Note de service à ceux qui sont en banlieue d'en bas (Cannes la Bocca et autres...) trinquez à ma santé et je vous pousse. 

16/10/2007

Un matin qui rit

63db6adaeaf0254dc08899187463dee2.jpgLe réveil sonne, 6h59, dans ma tête je râle très fort, en vrai, je bouge d'un cil et pas trop vite. Quand le bip bip de la deuxième alarme, celle sans laquelle je ne me lèverai pas, me vrille la tête, je me lève (et je te bouscule, tu ne te réveilles pas, on connait l'histoire et la chanson).

Je mets l'eau du thé à chauffer, je sors special K et le fromage blanc, et me vautre en position j'ai-super-froid-suis-mal-réveillée-laissez-moi (super technique comme position, hein!), enroulée dans mon plaid Ikea en polaire sur mon canap, les yeux peinant à faire la mise au point sur Bruce Toussaint et son équipe.

Et je continue ma phase d'éveil, et à un moment, quand Bruce est censé nous exliquer le temps du jour, paf, un plan en extérieur nous montre l'invité (BHL) qui salue Caroline et Léon et monte en voiture, la caméra suit ensuite les deux journalistes qui retournent chez Canal avec un Léon visiblement en joie. Bruce qui commente le plan, se met à rire tout haut avec un blague digne du collège, et tout le plateau nicasse, et me voilà, à ce moment là bien réveillée (une heure a passé quand même) et nicassant avec eux. Ok, la journée commence bien ! Rire de bon matin, y'a rien de tel, ma bonne dame.