Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2011

And this old world is a new world

Les semaines filent à la vitesse des saisons qui (dé)filent en ce début d'automne.
Ici, j'apprivoise une nouvelle boîte, qui n'est ni tout à fait la même ni tout à fait une autre (comme dans le rêve familier de Paul Verlaine).
Ici, de nouveaux gens et les nouilles-de-toujours. Des bus à dresser et trajets à appréhender, un nouvel espace à habiter, se mêler juste ce qu'il faut. Continuer de refermer cette porte-ci et d'ouvrir cette porte-là. Et continuer de choisir.

Parce que choisir c'est bien.

Tu l'auras compris mes semaines ne sont pas mécaniques, tout est à recalibrer, décartonner. C'est cool et pas que. Mais je suis de ceux qui aiment le changement.

Je te laisse avec une très belle cover de Muse qui transcende le déjà légendaire feeling good de Nina. Bonne semaine !



09/04/2010

The paranoia is in bloom

Je me retiens drôlement bien de partager quand même.
Je ne tomberai dans ce travers-là, pourtant ma note en brouillon est tout à la fois percutante et bien à point.

Du coup, je te laisse Muse, avec cet Uprising qui prend possession de toi en un crescendo inexorable. Et je "rise" avec j'ai envie de te dire...

ps : je me rends bien compte que c'est un billet obscur mais c'est un peu mon bitoniau de "lâchage de vapeur sur cocotte minute" à moi

11/01/2008

Muse, pas trop fort

Pour le moment celle-ci en boucle, that's all i can stand. 

16/01/2007

For absolution or not