Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/01/2012

Zazen, mon adultère capillaire

J'avais juré fidélité à Denis. Mais j'ai fauté...

Il reste le seul à pouvoir m'approcher avec des ciseaux, cependant je me suis laissée tenter par la Thermo Chemistry de Redken chez Zazen, avec Richard. Et autant te dire, c'était magique.

J'ai bien fait d'écouter mon amie Deedee sur ce coup-là (il faut dire qu'entre névrosées du cheveu on se comprend)... Un soin, un massage, un brushing impeccable, le tout dans une ambiance à la fois détendue et bon enfant. Je ressors conquise même si, comme Delphine le dit, je ne vois pas d'effet WOW immédiatement. Mes cheveux sont beaux et lisses mais pas moins/pas plus que quand je fais un soin Kérastase chez Denis.

Les premiers compliments pleuvent au fil de la journée et du dimanche qui suit. Ma soeur, mes potes, tous me disent "t'as fait un truc à tes cheveux ? une couleur ?". Et l'effet WOW, je l'ai eu au premier shampoing, les cheveux sont hyper différents, disciplinés, souples, moins poreux. Tu l'auras compris, je suis emballée et je décide d'écouter le conseil de Richard et d'en faire un rendez-vous trimestriel pour mes cheveux. Et comme je n'ai que trop tardé, et que mon 1er rdv de 2012 est samedi prochain, je prends le temps de t'en parler enfin. Au lieu de juste dire à tout le monde que c'est top.

À tel point que ma meilleure amie aussi a voulu tester la Chemistry touch de Zazen, j'en ai profité pour jouer les reporters de l'extrême (avec photos preuves et tout). Parce que les filles et leurs cheveux, c'est un VRAI truc, toi même tu sais...

Lire la suite

08/11/2011

Paris (que je tiendrais jusqu'au premier métro)

J'aime le décalage entre les plans sur les ballerines classiques, les manèges qui tournent rond et la petite morsure des mots durs sur une musique de boîte à trésors de petite fille. Mon Paris comme je ne le connais pas, bien interprété par Vincha. A découvrir !

11/08/2011

Le Mini Palais a tout d'un grand resto

Hier je déjeunais en famille. Et ce fut l'occasion de tester la nouvelle adresse chic et so glam du tout Paris : le Mini Palais. Mini, sans doute pour la filiation docile à ses grands cousins musées (le Petit et le Grand Palais).

Le tout petit dernier cache bien son jeu, dissimulé à l'arrière du Grand Palais, son entrée fait face à la Seine et sans les grandes statutes de l'édifice on pourrait croire une brasserie hype comme les autres... (tu noteras BIEN le conditionnel hein)

mini palais,paris,restaurant,terrasse

Donc j'arrive dans un grand (GRAND) hall, où de jeunes personnes souriantes m'accueillent (c'est le moment de montrer patte blanche et de dire à quel nom ta table a été réservée). Je suis le jeune homme jusqu'à la jolie table en terrasse, de sol y sombras* comme dirait les aficionados d'arènes, et  je consulte le menu.
Déjà, à voir le nom du chef Eric Fréchon et celui de son chef exécutif (WTF?!) Stéphane d'Aboville, je me colle la chanson de Cat Stevens dans la tête direct. mais peut-être qu'il n'y a qu'à moi que ça fait ça?...

mini palais,paris,restaurant,terrasse

À peine le temps de choisir ce qu'on a envie de manger que la serveuse est là, tout sourire avec des gougères au comté 1ère classe en guise de bienvenue. Suivent un panier à pains bien rempli et un beurre qui n'a rien à envier au fameux beurre Echiré.
Là, il est très important de ne pas se laisser déconcentrer pour faire son choix dans la carte mêlant tradition, saison et exotisme.

mini palais,paris,restaurant,terrasse

Nous sommes venues tester. Nous prenons donc une entrée à partager. Un tartare de tomate verte avec une bruschetta provencale et du parmesan et un sorbet basilic. Super joli, cette entrée est légère et bonne, une ouverture d'appétit idéale et fraîche juste après la gougère.

mini palais,paris,restaurant,terrasse

Ensuite, été oblige, j'ai choisi un St Pierre Roti avec tomates assaissonées et roquettes. Il est servi avec des pensées (que je n'ai pas osé manger). La présentation est super soignée et me rappelle les rares restos gastronomiques où je suis allée. Le poisson est cuit parfaitement, comme je suis incapable de le faire chez moi et l'assaisonnement, la sauce sont parfumés et délicats.

mini palais,paris,restaurant,terrasse

Après tout ça, bien arrosé de St Pellegrino et de discussion sur les vacances, je n'ai plus très faim, je dois bien te l'avouer. Mais testeuse jusqu'auboutiste, j'accepte de partager la surprise du chef, un dessert dont j'ai oublié le nom mais qui peut se partager et qu'on a vu passer en début de repas en version pour 4. Nous prenons donc une version pour une personne. Des fraises, des fraises tagada, de la chantilly et des meringues maison, des biscuits aux pépites de chocolat et de la glace vanille. Yum. Bon. Mais je n'ai pas vraiment fait honneur, je n'avais plus de place !

Bref, un bel endroit, un bon repas. Un bon moment comme une parenthèse de vacances dans cette semaine d'août parisienne. Je te le conseille plutôt pour le soir et les grandes occasions, ce n'est pas donné, mais ça vaut le coup !

mini palais,paris,restaurant,terrasse

* ce qui signifie que la table est exposée pile poil, mi ombre mi soleil

24/03/2011

Le meilleur amant que tu aies eu, au Théâtre Essaïon

J'ai déjà dit tout le bien que j'en pense, mais ma pièce coup de coeur du moment, Le meilleur amant que tu aies eu commence une résidence dans un nouveau théatre du centre parisien et les représentations reprennent ce dimanche 27 mars pour 2 mois.

Alors si tu veux passer une bonne soirée et te rappeler que, oui, on rit bien au théâtre pour peu que ça soit bien écrit et bien joué, je te conseille vivement de réserver ta place, et celle de tes potes !!

Pour info, la pièce joue les dimanches (19H30) et les lundis et mardis (20H).

(et sinon rien à voir mais je t'oublie pas et comme je pars voir si la montagne me gagne bientôt, promis je te ramène des photos de neige et de fin d'hiver)

18/01/2011

Paris

Une des plus jolies versions de ma chanson préférée sur ma capitale.

08/12/2010

La neige en chansons

Tout le monde en parle. La presse en ligne parle d'un grand Paris paralysé, les tweets de conducteurs bloqués pétaradent plein la timeline (pour les non initiés un mini lexique sur twitter), Facebook déborde de photos mal cadrées, mal éclairées qui montrent le blanc manteau parisien ou 3 flocons ou les deux...

Je préfère parler de la neige en chantant. Parce que mes Ugg me protègent du froid (mais pas de la glissade alors je chemine à petits pas mal assurés), parce que je suis bien couverte et que j'habite à portée de métro du bureau, aujourd'hui la neige n'est pas un problème majeur dans mon univers. Mieux, elle n'a pas empêché une de mes amies de me rejoindre (en smart option skidoo) pour déjeuner dans la tempête !

Alors, je suis d'humeur à chanter la neige avec Adamo, Elsa et Macy. Tu viens fredonner avec nous ?

Lire la suite

25/06/2010

Histoire de chiens guides à Paris

4715075560_ae975324af_b.jpgFaire plaisir à ceux qu'on aime est une chose précieuse. Une que j'aime. Quand, par la même occasion je découvre un univers nouveau et des gens qui font le bien, je me dis que mes amis sont extras et je savoure.
Et j'en parle !
Donc, samedi dernier levée (presque) à l'heure ou blanchit la campagne (ok j'en rajoute), je traverse Paris pour rejoindre une poignée de blogueurs amis et le héros du jour. Ou plutôt devrais-je dire les héros du jour...

Lire la suite

31/05/2010

L'étienne marcel devient le Sex And The City Café

Image 2.pngSex & The City 2 compte une protagoniste féminine de plus, et non des moindres, j'ai nommé Joan Collins, le cocktail fatal de l'Etienne Marcel, un des spot to be du 2ème arrondissement, rebaptisé Sex & The city 2 Café pour l'occase. C'est donc pour fêter la sortie du second opus adapté de la série à succès que l'Etienne Marcel se SATC-ise et propose une plongée dans l'univers de Carrie et ses copines sur une terrasse résolument parisienne. En parallèle, un site/club dédié à la sortie du film est également disponible.

Pour le moment je ne suis pas encore allée voir de plus près, j'ai juste noté le changement de tête du café entre deux courses ce week-end. Les films, déjà fort décriés pour les placements de produits en lieu et place de scénarii, continuent donc de faire la part belle à la pub.
Le seul souci d'un tel martelage (déguiser un de mes QG et squatter le temps publicitaire de spotify) c'est qu'avant même la sortie du film je sature... J'irai voir quand même mon étienne customisé (je suis faible)(et curieuse)(et ça fait longtemps que je n'ai pas vu Joan).