Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pubs

  • On my way to London

    mosaic9159898.jpg

    Ok, je n'arrive pas à tenir un rythme de parution optimal en ce moment... Mais est-ce à penser qu'il se passe rien de follichon ? Que juste je travaille et parfois je dors ? Ben pas que non.

    Regarde, ce week-end par exemple je serai à Londres, avec Elise. Ce sera notre deuxième week-end de filles dans la capitale anglaise (voir mes précédentes notes sur Londres : 1, 2, 3, ...)(oui ok j'y vais souvent mais j'adore aussi).
    On va en profiter pour faire chauffer les CB en livres sterling, pour se régaler du carrot cake de L'Orangery, pour faire un bisou aux Kemeriens qui vivent à Londres et pour saluer le King évidemment. Deux jours qu'on va savoir remplir par des balades, des pubs, l'expo d'Annie Leibovitz à la National Portrait Gallery... Que du bonheur quoi. Hâte.

    Du coup, je te laisse un petit morceau de l'angleterre à écouter sans modération...

  • Londres, un week-end de novembre

    528c1a76e3e657f69666f02af65c4081.jpg
    "Encore Londres, pfff", si je t'entends râler...
     bea390ca1ab7d1a6e8df115b3ac0474a.jpg
    Alors oui, c'est vrai je radote, mais bon, c'était quand même drôlement chouette, faire les touristes, essayer le 118 118 en version locale pour faire un test conso, déjeuner sur les conseils de Sandrine au Churchill Arms, un des plus vieux pubs de Londres dont la cour aménagée est un resto Thaï à ne pas manquer (attention c'est pas épicé pour les fillettes hein), arpenter les magasins, tester toutes les stations possibles pour rentrer à l'hôtel, presqu'atteindre l'orgasme en dînant chez Burger King, rrire ensemble du fake magique des fameux 60% off chez Gap (merci Raphaël).
     
    5d90a14be3120bab761bfa3bb8ee4607.jpgMesurer du bout du pied l'étonnante fracture de Doris Salcedo au Tate Modern, découvrir bras-dessus bras-dessous cette nouvelle rive de la Tamise où il fait bon se balader (et où le metre carré doit valoir son pesant de lingots).
     
    Traverser Londres en bus l'après-midi et cab le soir, un peu honteux d'être si prompts à s'endormir dans cette ville qu'on entendait réveiller par notre fougue légendaire (quoi je m'emballe? non je fais des figures de styles... un peu), grâce à mon zèle se lever à l'heure française et devancer le planning d'une grosse heure qu'on passera à regarder médusés une serveuse assez en forme.
     2fa1e472711ad99bdbc6095cfb99c025.jpg
    Toujours super au taquet question planning (mea maxima culpa) débarquer sur Oxford Street une bonne heure avant l'ouverture des magasins intéressants et donc squatter un petit starbucks pour pas changer, et déjeuner sain chez Prêt à Manger (à dire avec l'accent des amis du faux David Blaine) et continuer la balade tranquilous vers Covent Garden... Et repasser par l'hôtel, et Saint Pancras et rentrer chacun en dedans, ayé la semaine est presque recommencée, et visser son casque d'Ipod et dormir cassés en 2 dans l'eurostar. Dis, tu m'en veux pas si je te dis que j'ai rien qu'envie d'y retourner et que même, je te raconterai... encore !
     
    cf80a12a144852e6ed08070e58b5c22b.jpgAlors pour les photos de la fine équipe c'est par , vous reconnaîtrez par ordre d'apparition à l'écran : Miss Blablabla aka la main gagnante au Uno Barbie, Blü aka celui qui ne dormait pas dans le train, L-tz aka l'homme qui enlève ses lunettes dès qu'il voit sortir un appareil photo, Eric aka celui qui vérifia de près pour le batracien.
    Un gros merci (et un bisou) à nos londoniens d'adoption : Raphaël et Sandrine qui nous ont super bien reçus. A bientôt !
    2786465212fb6f7df1c815c869eeaa1b.jpg