Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/07/2008

Rhaaaaa que c'est bon !

Un samedi qui va bien. Le starbucks au débotté, la presse people, le shopping un peu, un film extra au ciné (Broken English j'y reviendrai), le shopping encore, Jean-Bruxelles en visite...

Yeah ! Bon we à toi aussi. 

11/01/2008

Une envie de soldes. Impérieuse.

9f7e12c004f7a7247f3e3e4793d2ae26.pngParce que tout le monde en parle partout, parce qu'en plus ils nous disent bien (notamment dans ma matinale) que ce sont les dernières comme ça et du coup en réflexe il faut que je les fasse. Vraiment. Même si je n'ai pas franchement besoin de quoi que ce soit. Tout au plus des envies. Et que ma CB commence juste à se reposer après les vacances et Noël...

De toute façon, je sais bien que je vais finir par y aller. Au moins chez Zadig & Voltaire et Vanessa, et peut-être Isabel aussi. Et tous les autres qui seront sur mon chemin, ah, je suis faible. Mais quelle idée aussi d'avoir un bureau voisin des grands magasins ? Et aussi, il paraît qu'il me faut abso-lu-ment une robe de cocktail...

Allez j'arrête de faire semblant de me trouver de bonnes excuses, les soldes, les dernières je vais les faire, à Paris et à Troyes, c'est couru d'avance ! 

13/01/2007

It's sales time

medium_soldes.jpgYeah !! Fatalement, c'est un peu l'émeute, on est samedi, les gens se sont tous donné rendez-vous rue de Rennes et dans le quartier St germain, comme partout dans la capitale je crois, pour dépenser plein de sous et faire des affaires qui à la fin n'en sont plus vraiment, tant il y en a. Bref, les soldes quoi.

Pour ne pas déroger, moi aussi je m'y suis collée, avec Alexandra, ma soeur, et on a plutôt bien trompé l'ennemi ! Puisqu'on cherchait surtout des habits/chaussures pour ses enfants et dans les boutiques pour petits ce n'était pas trop l'affluence. On a tout trouvé : le manteau de l'ado (va-t-il aimer? parce qu'à son âge...), les bottes, jupes, blouses de la petite ; et les sweats et jeans de Lulu. J'ai même trouvé malencontreusement quelques hauts chez Gap (à 1€99 quand même!). Bref, contrairement au grand méchant loup des trois petits cochons, nous ne rentrons pas bredouilles.

Me reste à écrire quelques lettres de motivation (motivée, motivée qu'y dit le coach), à redécouvrir Paris je t'aime en dvd puisque j'ai la flemme de ressortir pour le ciné. A tester ce fameux poisson qui gît dans mon frigo. Et à écouter pousser mes cheveux.
Yeah !