Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2012

Festival du Film #Cannes2012

C'est hashtag à l'appui que je t'écris. Cannes, le Festival, toute cette pression, j'en suis revenue (comme dans la chanson).

Depuis Paris, j'ai vu le soleil se pointer quand j'étais loin de la plage, des photos de marches rouges, des gens badgés, des enpapillonés...
Et moi? J'ai passé 4 jours à bord du Festival du film 2012. J'ai vu l'affiche où Marilyn souffle les bougies dans toutes les boutiques de la rue d'Antibes. Mais pas que.

Alors, cette 65eme édition? Je t'en dis quoi ?

Lire la suite

15/05/2012

Festival de Cannes, 65ème prise

Les tapis rouges sont bien aspirés, les marches ont été révisées, les escabeaux sont prêts à s'enchaîner sur la Croisette pour permettre aux photographes et aux badauds d'être aux premières loges ; les Cannois disent au revoir au calme provençal de la ville. Si on était dans un western, les portes battantes du saloon s'ouvriraient sur une boule de feuillage emportée par le vent sur la terre battue.

Tu vois l'idée quoi.
Le Festival c'est demain. Dès demain matin, les paillettes, l'effervescence, les limousines, les palaces, les badges, l'efferalgan et le citrate de bétaïne, le champagne, la course aux accrèd', les invitations. La délocalisation du grand et du petit journal de Canal+, les People qui envahissent le Palais et les rues alentours.
Demain, mercredi 16 mai, c'est l'ouverture du 65 Festival International du Film. Happy Birthday Mister Festival ! Schhhh...

festival de cannes 2012, FIF 2012, cannes, 65eme festival de Cannes

Et, comme tous les ans, je vais aller chercher ma dose de rires et d'amitié le temps d'un week-end à la mer. J'en profiterai aussi pour me réchauffer aux projecteurs du star system et j'espère même attraper quelques rayons de soleil assez pugnaces pour me faire passer la journée sur ma plage préférée vautrée sur un matelas beige.

Cette année, je serai même cannoise juste à l'heure pour la sortie du film d'ouverture (Moonrise Kingdom que je vais rater à Cannes mais que j'irai voir en rentrant du coup). Le temps de sortir du TGV, de poser les affaires à la maison et hop direction les festivités sur la Croisette.

Météo France prévoit un temps instable à tendance humide (très) et orageux (un peu). Mon banquier croise les doigts pour qu'il n'en soit rien, on sait bien que s'il pleut je vais finir par arpenter la rue d'Antibes tous les jours. Et 4 jours avec une CB qui supporte mal la pluie dans LA rue commerçante de Cannes, c'est presqu'aussi sanglant qu'un bon gros western.

Bref, le Festival étant ce qu'il est, on ne peut jamais prévoir de quoi il sera fait tant quon y est pas. Ce que je sais : mon sac n'est pas une vache cette année (je suis pas peu fière), je vais retrouver plein d'amis, je vais forcément aller au moins une fois manger chez Vincent et Nicolas (mon resto favori de Cannes), je vais retrouver la Villa des Inrocks avec plaisir et en supermégabonus y voir Gossip en live (merci Céline), je vais croiser les doigts pour tomber sur Tim Roth (Awwww), je vais éviter de me jeter toute habillée dans une piscine (ahem), je vais découvrir le Château des Cercles et ne raterai aucun des  rendez-vous quotidiens en live de "Cannes I Come" by Premiere, je vais passer mes nuits à danser sur les sets des People au 3.14 (le seul palace où les boules à facettes sont dans les toilettes!) et mes aprems à profiter de la Villa Schweppes juste en face.

Je sais aussi que cette année je n'ai ni accréditation, ni invitation pourtant j'ai super envie de voir presque tous les films d'Un Certain Regard et j'attends avec impatience quelques-uns de ceux en compétition officielle (notamment le Audiard, le Cronenberg, le Salles, le Kiarostami). Je suis quitte pour  passer des heures à l'UGC des Halles en rentrant !

Voilà ce que je sais.

Le reste, il va falloir que je patiente un peu pour le savoir. Et je te raconterai, si tu es sage. 
Si toi non plus, tu ne veux rien manquer de Cannes, connecte-toi sur "Cannes I Come" sur G+ et tu suivras le meilleur de Cannes en live. Du cinéma bien sûr, mais aussi de la musique de la mode et des People : pendant 10 jours suis en exclusivité les chroniqueurs dans les coulisses du FIF. Tu sauras tout comme si tu y étais ! Les 2 rendez-vous quotidiens à ne pas manquer : 12h30 et 18h30.

En attendant l'ouverture officielle, je vais finir mon sac. Bon grand week-end à toi !


Pour lire les épisodes des éditions précédentes c'est par là : 2007 / 2008 / 2009 / 2010 (bon ok, mea culpa, cette note-là est enocre en brouillon (oups) / 2011 

05/10/2011

I've been unwise

Hier soir je regardais des vieux Lie to me et j'ai été frappée par une musique de fin d'épisode. Comme les paroles me tournaient dans la tête, j'ai cherché sur Google, et BIM j'ai trouvé.

Et c'est l'occasion d'associer le nom de Johnny Cash à une chanson qui me plait et que je trouve presque un peu affiliée à certaines de Leonard Cohen. Je te laisse découvrir cette balade plaintive comme les country guys savent les faire et je retourne à ce mercredi d'automne.

29/04/2010

Lie to me

key_art_lie_to_me-7447712.jpg


Demain, rien ne sera plus pareil.
Parce que ce soir tu vas regarder Lie to me sur M6. Et que Cal Lightman (interprété avec brio par Tim Roth) va t'apprendre à te méfier de tout, et à reconnaître les signes extérieurs du mensonge. Parce que dans la vraie vie le coup du nez qui s'allonge ne marche pas, et du coup, souvent si on ne fait qu'écouter nos congénères, on les croit.

Et c'est là qu'on va un peu vite, d'après Cal (librement adapté du vrai Dr Paul Ekman). Parce que si on s'attarde sur le non verbal, plus particulièrement sur les micro-expressions, on a beaucoup plus à "entendre" que les simples mots formulés.

Depuis toute petite, l'étude du non verbal et de la gestuelle me fascine, c'était mon "jeu" préféré avec ma cousine, et on a appris à décrypter mieux les comportements et à toujours suivre nos instincts premiers (le langage parlé n'étant pas instinctif...). L'un des aspects qui me scie le plus c'est que la communication non verbale et donc les micro-expressions sont innées, et partagées par tous les êtres humains. Que l'on soit aristocrate anglais du siècle dernier, aborigène, parisien ouechouech ou que sais-je encore nous partageons ces attitudes qui en disent long sur ce que l'on pense ou comment l'on se sent à un instant T... Et ça remet bien des raisonnements en perspective à mon humble avis.

Bref, je m'égare et je vais te la faire courte, parce que là, je veux juste de dire que j'ai vu les 4 premiers épisodes de série grâce à M6 et que malgré la VF (déplorable) je suis plutôt accrochée pour le moment. La distribution est top et m'a permis de retrouver en Gillian Foster associée de Cal, Kelli Williams aka l'actrice principale d'une de mes série préférée d'il y a fort fort longtemps) The Practise avec le sublime Dylan Mc Dermott incarnant Bobby O'Donnell. Les rôles secondaires offrent des personnages attachants entre la nouvelle recrue douée de naissance et mise à l'épreuve par ces universitiaires acharnés et l'assistant qui ne jure que par l'honnêteté primale (ou un truc du genre) et qui dit donc TOUT ce qu'il pense...

Mes seuls bémols : le rythme un peu lent et l'approche un chouille trop pédagogique sur les premiers épisodes mais j'espère que ça va se résorber au fil de l'eau, et le fait que les enquêtes se déroulent un peu toujours pareil, il ne faudrait pas tomber dans le piège de la lassitude au bout d'une moitié de saison...

Pour conclure, toi, qui a encore la chance d'avoir la télé (Monsieur Orange, si tu me lis, tu ne perds rien pour attendre...), branche toi sur M6 ce soir et on parie que demain tu regarderas les gens de manière différente !


> Série diffusée sur M6 à partir du jeudi 29 avril
à raison de 3 épisodes par soirée (disponible en version multilingue sur la TNT)